Paris
LaVieImmo.com
Immo Neufjeudi 27 septembre 2012 à 14h59

Hausse des ventes de logements neufs en Île-de-France


Une hausse non durable selon l'AdilUne hausse non durable selon l'Adil (©dr)

L'Adil75 constate - sans trop y croire - une hausse des ventes de logements neufs dans la région capitale.

(LaVieImmo.com) - Les ventes de logements neufs en Île-de-France ont progressé de 2 % sur un an au deuxième trimestre, selon les derniers chiffres de l’Agence départementale d’information sur le logement (Adil75). Cette hausse ne permet pas d’effacer la chute observée en début d’année, et le secteur accuse sur les six premiers mois de l’année une baisse d’activité de 10 %.

-24 % à Paris

Simulation Duflot
Simulation loi scellier

Calculez votre économie d'impôt en quelques clics !

Derrière ces moyennes, l’Adil note que « les ventes ont évolué de manière régulière sur le territoire francilien ». Ainsi, au deuxième trimestre, les ventes ont globalement progressé en proche banlieue parisienne (+16,6 % dans le Val-de-Marne, +62,6 % dans les Hauts-de-Seine, jusqu’à +85,1 % en Seine-Saint-Denis), mais on pu connaître des baisses marquées dans certaines zones de la grande couronne (-50 % environ en Seine-et-Marne). Tendance négative également, à Paris, où l’agence enregistre une baisse de 24 % des transactions neuves sur un an, par rapport, il est vrai, à un deuxième trimestre 2011 qui s’était révélé « particulièrement vendeur » dabs la capitale. A noter que le 19ème arrondissement – l’un des moins cher – concentre à lui seul 44 % des ventes du trimestre. Suivent les 17ème et 12ème arrondissements, avec 35 % des ventes environ.

Un rebond « épisodique » ?

L’Adil75 note par ailleurs une hausse de 15 % des mises en vente de logements neufs, pour un total de 6 874 unités. 12 944 logements étaient disponibles sur le marché au 30 juin, soit 36 % de plus qu’à la fin du premier semestre 2011. « L’offre en logements disponibles est répartie équitablement sur le territoire », indique l’agence.

Commentant ces chiffres, l’Adil75 semble quelque peu étonnée par la résistance du secteur et évoque, « compte tenu de la conjoncture économique particulièrement morose », un « regain d’activité qui semble épisodique ». Avant, cependant, de faire des prévisions chiffrées, l’agence attend de prendre connaissance des « futures réformes du nouveau gouvernement », et de leurs « effets sur la construction et le pouvoir d’achat des acheteurs ».

Ventes de logements neufs au 2ème trimestre, par département

  • Paris : 283 (-24,3 % sur un an)
  • Hauts-de-Seine : 626 (+62,6 %)
  • Seine-Saint-Denis : 770 (+85,1 %)
  • Val-de-Marne : 415 (+16,6 %)
  • Seine-et-Marne : 397 (-49,2 %)
  • Yvelines : 504 (+15,1 %)
  • Essonne : 506 (-24,6 %)
  • Val-d’Oise : 415 (-1,2 %)
  • Île-de-France : 3 916 (+2 %)
  • François Alexandre - ©2014 LaVieImmo
    Donnez votre avis
    (il vous reste 2000 caractères)

    • 0 Reco 27/09/2012 à 21:13 par inutile

      l immo va trop bien, pas la peine d apporter de l'argent public que la filiere se mettera encore dans la poche !

      pays corrompu...

    • 0 Reco 27/09/2012 à 16:57 par Antoine

      Effet d'aubaine classique: fin du scellier, peur de la fin ou d'une forte diminution du ptz dans le neuf: et les commerciaux reussisent a convaincre les quelques rares pigeons novices du moment!