Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 27 septembre 2010 à 10h26

HLM : Vers une hausse des loyers plafonnée sur l'IRL ?


Les mouvements HLM pris entre deux feux
Les mouvements HLM pris entre deux feux
Les mouvements HLM pris entre deux feux (©dr)

« Le gouvernement a décidé de plafonner en 2011 le maximum de la hausse des loyers HLM à la hauteur de l'augmentation de l'Indice de référence des loyers (IRL) », a déclaré au JDD Benoist Apparu, qui s'inscrit dans la lutte contre les hausses de loyers injustifiées, mais donne du grain à moudre aux OPH.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

(LaVieImmo.com) - A travers cette nouvelle mesure, le gouvernement marque le pas en faveur de loyers non pas fixés à la date de construction des HLM, mais qui seraient indexés sur les revenus des locataires. Cela, afin « d’éviter la situation actuelle où, à Paris, 30 % des loyers HLM sont à moins de 5 euros le mètre carré, contre plus de 7,5 euros pour les immeubles sociaux neufs de la banlieue », précisent Les Echos. Benoist Apparu confirme donc sa position sur les loyers dans le logement social, après la polémique lancée par l’association Consommation logement cadre de vie (CLCV) qui dénonçait le non respect des recommandations ministérielles d’une hausse plafonnée à 1 % pour le parc HLM. « 65,46 % (des bailleurs) ont ainsi procédé à des augmentations supérieures au 1 % maximum préconisé par Benoist Apparu, ministre du Logement, dans sa circulaire du 12 octobre 2009 », déclarait l’association le 13 septembre dernier. La CLCV, qui estime que les déclarations du secrétaire d'Etat sont « une réponse positive » à ses attentes, confirme toutefois sa volonté d'un gel des loyers pour l'année 2011.

Le dilemme : Etre moins financé mais construire plus

Alors que le projet de loi de Finances pour 2011 a inscrit une nouvelle taxe, « représentant 2 % du montant des loyers HLM, soit 340 millions d’euros par an pendant trois ans », indiquaient le 23 septembre dernier Les Echos, les bailleurs sociaux. L’objectif de 60 000 nouveaux logements sociaux par an en Ile-de-France semble irréalisable pour les OPH : « nous n’en construisons que 25 000 et ce chiffre baissera avec les ponctions », font part aujourd'hui au quotidien les OPH de Seine-Saint-Denis. Thierry Repentin, sénateur (PS) de la Savoie et président de l’Union sociale pour l’habitat, indiquait la semaine dernière que la taxation devrait se traduire par un surcoût de 80 euros par mois et par locataire. Le 71ème congrès des mouvements HLM, qui doit se tenir du 28 au 30 septembre prochains, promet quelques tensions…

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 27/09/2010 à 15:15 par copleboss

    Grotesque comme mesure, les OPHLM et SAHLM sont déja financièrement exsangues eu égard au niveau d'impayé et à la faiblesse des loyers qui ne suit pas l'inflation réelle des charges de copro, maintenance et travaux. Ce qu'il faut faire:
    - Ejecter les gens qui ont des revenus trop élevés des HLM
    - Harmoniser les loyers, il est anormal qu'un nouvel entrant paie, pour un bien identique 3 fois le loyer par rapport à celui qui est arrivé dans les 80's
    - Rationaliser l'attribution des logements, certaines personnes vivent seules dans des HLM de 100m² alors que d'autres s'entassent à 6 dans un 3 pièce
    - Augmenter les loyers de manière à ce que les budgets des bailleurs s'équilibrent
    - Mettre dehors les mauvais payeurs

    Et évidemment construire, construire et construire.

  • 0 Reco 27/09/2010 à 14:28 par OPHTALMO

    Les OPHLM sont des truands !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...