Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 9 décembre 2011 à 16h52

Immobilier : Les prix parisiens restent élevés mais ne montent plus


Bientôt la baisse ?
Bientôt la baisse ?
Bientôt la baisse ? (©dr)

Les Notaires confirment la stabilisation des prix des appartements à Paris. Le mètre carré se négocie toujours à plus de 8 000 euros du mètre carré, mais ne devrait plus progresser au cours des prochains mois.

(LaVieImmo.com) - Le temps des records est bel et bien fini. Dans un bref communiqué diffusé en guise de conclusion au colloque de l’association Dinamic*, qui s’est tenu cette semaine à Paris, les Notaires franciliens ont confirmé vendredi l’atterrissage des prix des logements vendus dans la capitale.

8 340€/m²

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

« La tendance à la stabilisation des prix constatée […] depuis le mois de juillet 2011 […] s’est poursuivie cet automne », explique la Chambre. Calculé d’après les données issues des avant-contrats de vente conclus au mois de novembre, l’indicateur avancé des prix valorise le mètre carré parisien à 8 340 euros. Dans la mesure où un peu moins de trois mois séparent la signature d’un avant-contrat de la conclusion d’une vente, et comme la quasi-totalité des transactions se nouent au prix convenu dans l’avant-contrat, ce chiffre présage de manière assez nette du niveau des prix au mois de février prochain. Un niveau quasiment inchangé depuis l’été dernier : selon la dernière note de conjoncture immobilière des Notaires, publiée il y a deux semaines, le prix moyen des biens parisiens a atteint 8 360 euros du mètre carré au troisième trimestre 2011. La Chambre avait alors indiqué tabler sur une « stabilisation de l’indice des prix dans la capitale au quatrième trimestre 2011 et au tout début 2012 ».

« Baisse de la hausse »

A noter que cette stabilisation intervient dans un contexte de « sensible modération des ventes », qui n’a, à ce jour, pas d’effet notable en termes de prix. « Attention à ne pas aller trop vite en besogne… On lit un peu partout que les prix de l’immobilier baissent. A ce jour, on assiste plus à une « baisse de la hausse » qu’à une baisse réelle ! », indique-t-on en interne à la Chambre.

Pour mémoire, le mètre carré se négociait en moyenne à 7 780 euros au premier trimestre 2010. En comparaison annuelle, les 8 360 euros annoncés aujourd’hui de manière prévisionnelle pour le mois de février prochain, font donc apparaître un taux de croissance annuel de l’ordre de 7,5 %, loin des hausses à deux chiffres des derniers trimestres.

*Développement de l’information notariale et de l’analyse des marchés immobiliers et de la conjoncture. Dinamic est constituée du Conseil supérieur du Notariat (CSN) et de la Chambre des Notaires de Paris, avec le concours de la Caisse des dépôts.

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 15/12/2011 à 10:49 par poilagratter

    @greg. Le début tu crois? depuis 2007 la tendance logique, après 8/10 ans de hausse des prix bien supérieure à la progression du pouvoir d'achat des ménages, (mais avec aussi un rattrapage des prix qui avaient chuté dans les années 90 :toujours penser à lisser les évolutions pour relativiser les chiffres bruts...) , la logique donc était une accalmie du marché; la crise financière fin 2008 n'a curieusement pas provoque de grosse correction, à peine un petit tassement en 2009; et en 2010 le marché repartait sur le même rythme un peu fou à l'encontre encore de toute logique économique; quand le rationnel ne fonctionne plus on peut dire que l'on rentre vraiment dans une bulle.....c'est depuis le printemps 2011 que l'on observe enfin un vrai blocage qui, conjuré à la crise financière qui réapparait et précède probablement une crise économique qui arrive à grands pas, ne peut inexorablement déboucher que sur une sévère correction cette fois! mais que personne ne se réjouisse trop vite car le krach sera à la hauteur de la crise qui va nous toucher tous.....dans ce cas, une baisse des prix même spectaculaire de 20, 30% ou même plus ne signifie pas plus de transactions à terme si les revenus des ménages sont amputés par la crise dans les mêmes proportions.....

  • 0 Reco 13/12/2011 à 11:22 par greg

    Sur bientotproprio.com, nous constatons la même tendance sur les grandes villes françaises. Le début d'une crise sournoise mais qui va durer.

  • 0 Reco 12/12/2011 à 12:53 par bungle

    Immobilier de france, quand vas tu kracher ?? Courage mes amis, ce n' est que le début d' un marasme annoncé depuis trop longtemps !
    Lafrance ne fera pas exception, ça va se casser la gueule... Laissons faire le temps.

  • 0 Reco 12/12/2011 à 11:04 par soyons logique

    Sauf que les notaires sont juges et parties. IL est dans leur intérêt de parler de stabilisation plutôt que de baisse afin de persuader qq acheteurs potentiels à acheter en ce moment plutôt que plus tard.

  • 0 Reco 12/12/2011 à 10:30 par Un pro de la promotion

    Message pour Antoine : A oui et tu t'appuis sur quels chiffres pour dire que sa baisse ???? A mon sens le notaire sont je pense les mieux placés poru en parler car ce sont les seuls à connaitre les VRAI prix des transactions ...

  • 1 Reco 12/12/2011 à 01:27 par Evident

    Et comment monteraient-ils ? On a dépasser de très loin le seuil de solvabilité des ménages, les investisseurs sont découragés par la nouvelle fiscalité, les taux remontent... préparez vous à un retour au réel.

  • 1 Reco 10/12/2011 à 17:23 par antoine

    il serait temps que les notaires se mettent a jour, ou plutot arretent leur langue de bois !!!! ca baisse depuis 4 mois!

  • 0 Reco 10/12/2011 à 15:12 par Dr House

    autrement dit, parodiant les schaddocks, on peut dire que ça monte moins bas pour descendre plus haut.....mais trève de plaisanterie, krachchose a raison.....avec moins de transactions et concentrées sur les petites surfaces dont le m² est toujours plus cher que sur des grandes surfaces, le prix moyen du m² augmente mathématiquement .....le tout est de savoir interpréter les chiffres....donc amis vendeurs ne vous emballez pas....surtout si en plus vous n'êtes pas sur Paris et la proche banlieue.....car ailleurs c'est franchement la dégringolade et çà ne fait que commencer....

  • 1 Reco 09/12/2011 à 19:56 par nimportequoi

    Et dans 8 jours grace à la taxe Fillon ça risque de grimper sec.

  • 2 Reco 09/12/2011 à 17:54 par Kraaach en vue.

    Le prix moyen qui ne signifie rien. Le chiffre à retenir c'est que le volume des ventes est en forte baisse et que ce qui s'est vendu au cours du dernier trimestre ce sont les petites surfaces de arrdts centraux, qui devraient normalement faire augmenter la moyenne des prix.
    Là, malgré tout, la moyenne des prix n'augmente pas, donc... la fête est finie.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...