Paris
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 19 janvier 2012 à 10h07

"La baisse des prix immobiliers à Paris ne fait que commencer"


Gilles Ricour de Bourgies, président de la Fnaim Île-de-France
Gilles Ricour de Bourgies, président de la Fnaim Île-de-France
Gilles Ricour de Bourgies, président de la Fnaim Île-de-France (©dr)

Trois questions à Gilles Ricour de Bourgies, président de la chambre francilienne de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim), dont les dernières prévisions font état d’une baisse de 10 % des prix de l’immobilier parisien en 2012.

(LaVieImmo.com) - Le ton de vos derniers communiqués tranche avec l’optimisme auquel la Fnaim nous avait habitués…

Gilles Ricour de Bourgies : Il n’est pas question d’optimisme ou de pessimisme. Il faut en finir avec cette idée, trop largement répandue, selon laquelle les agents immobiliers seraient les défenseurs des prix hauts. Ce qui est important pour notre profession, c’est que le marché soit fluide et pour cela, que les transactions se fassent, à la location comme à la vente, au juste prix. Si les prix ont commencé à baisser à Paris fin 2011, c’est qu’ils étaient montés trop haut, et souvent de manière injustifiée. Il n’y a rien de pessimiste à constater cela. Au contraire…

Vous expliquez que la baisse a débuté avec la préparation et la mise en place des diverses réformes des plans de rigueur économique du gouvernement. Ne risque-t-elle pas de prendre fin une fois l’agitation passée ? Je pense en particulier à la réforme du Scellier, dispositif quasiment inappliqué à Paris…

Gilles Ricour de Bourgies : Il ne faut pas sous-estimer l’impact psychologique de l’ensemble de ces réformes. Qu’il y ait peu ou pas de programmes Scellier à Paris intra-muros ne change rien au fait que l’annonce de la suppression du dispositif à la fin de l’année peut amener les particuliers à s’interroger sur la pertinence même de l’investissement immobilier. Idem pour le durcissement de la fiscalité appliquée aux plus-values immobilières ou le débat sur l’encadrement des loyers – deux mesures qui concernent plus directement le marché parisien. Quant au PTZ+, il suffit de rappeler que plus des deux tiers de ceux qui ont été accordés l’année dernière en France l’ont été dans le cadre d’une acquisition d’un logement ancien : le recentrage du PTZ+ sur le neuf aura donc inévitablement un effet sur l’activité dans l’immobilier ancien. Quant aux prix parisiens, nous avons constaté déjà un repli de plus de 6 % sur les prix au cours des trois derniers mois de l’année 2011. Ce renversement de tendance très marqué continuera sur le début de l’année 2012.

Quid de l’argument de la pénurie de logements, dont beaucoup – notamment à la Fnaim – ont longtemps expliqué qu’il mettait Paris à l’abri d’une baisse des prix des logements ?

Gilles Ricour de Bourgies : La pénurie de logements est indéniable, et elle aura des effets durables sur le niveau des prix. Au moins tant que les objectifs de construction fixés du Grand Paris n’auront pas été atteints. Cela dit, le manque de logements ne justifiera jamais que tout peut se vendre à n’importe quel prix ! C’est exactement ce qu’on a pu constater au quatrième trimestre 2011 : les seuls biens dont les prix ont baissé sont ceux qui sont mal situés, mal entretenus ou présentant des défauts majeurs mais dont les prix avaient progressé de manière artificielle en surfant sur la dynamique générale de hausse. Derrière les moyennes se cachent donc une réalité : la baisse des prix est la sanction du marché sur des biens surévalués.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 29/01/2012 à 11:14 par Proust

    Je ne crois pas du tout que le marche parisien va baisser durablement.cette baisse sera peut-être temporaire mais les prix remonteront tôt ou tard.plutôt tôt a mon avis.a cause de la rareté des petites surfaces, de la pression des riches étrangers et que "Paris sera toujours Paris".Seuls peut-être les biens de mauvaise qualité ,mal situes, surcotes baisseront, mais pour tout le reste,il ne faut pas trop rêver !

  • 0 Reco 25/01/2012 à 14:33 par Chris

    @Proprietaire serein

    paris "une des trois places au monde ou les riches veulent vivre" ne baissera que peut.

    Est-ce une blague ? Un sondage bas de gamme que vous ressortez pour justifier les prix élevé de Paris ?

    Un peu de sérieux SVP ...

  • 0 Reco 24/01/2012 à 17:32 par PROPRIETAIRE SEREIN

    Messieurs,

    A bien vous lire, je palpe chez vous un espoir et un rêve de d'accèder à la prestigieuse pierre parisienne en fantasmant une chute brutale des prix.

    Je crois que vous vous êtes persuadé alors que le fait, entre autre, que le nombre de riches ne cesse d'augmenter dans le monde devrait vous convaincre que paris "une des trois places au monde ou les riches veulent vivre" ne baissera que peut.

    Ceci à l'exeption des biens comprenant de nombreux défauts....

  • 0 Reco 24/01/2012 à 16:11 par marco

    je pense qu'il n'y a pas de gros risque d'acheter aujourd'hui. Je m'explique : bien entendu les prix vont chuter mais les taux vont sans doute commencer leur ascension et ce pendant longtemps. Cette hausse de taux ne va pas compenser la baisse immo et les acheteurs pourront sans doute acheter à nouveau plus grand mais entre temps les banques auront durçi leur condition, l'énergie coutera plus cher et la fiscalité augmentera donc ce ser suicidaire d'acheter et donc toujours réservé aux personnes aisés. Ma conclusion est donc que si l'on peut acheter maintenant, fo le faire car demain sera différent !!

  • 0 Reco 23/01/2012 à 18:36 par Jules

    Enfin une annince qui a de la gueule ! Mais -10% c'est pas encore assez pour attirer ceux qui ont résisté à la hausse de ces dernières années. Encore un effort ...

  • 2 Reco 23/01/2012 à 08:11 par alex

    "Cette histoire de distinction entre les biens mal et bien situés m'a toujours parue louche."

    c'est l'une des bases de l'immobilier
    avec en plus les autres qualités d'un biens: vue, qualité de l'immeuble, calme etc......

    pourquoi? parceque dans paris, (et les grandes villes en générale), les biens qui cumulent une bonne situation+une belle vue+calme+bel immeuble...etc.......croy ez le ou pas, c'est rare
    (c'est aussi le cas en ile de france mais ne manière moins prononcé selon les villes)
    et bizarrement, ce type de bien, c'est ce que la majorité des acquéreurs veulent (on peu même parler de fantasme dans certains cas)
    alors, à moins qe les gens ne se mettent à reclamer des rez de chaussés sombres et buyant, les biens de qualités dans les quartiers bien cotés ne devraient que peu, voir pas baissé....

    l'immobilier, ce n'est pas un mais DES marcheS. PLuriel

  • 1 Reco 21/01/2012 à 16:51 par Patrick

    Passionné par l'immobilier je suis avec attention et curiosité ce marché parisien devenu fou ! Je dis depuis mi 2011 à mon entourage et mes collègues de NE SURTOUT PAS ACHETER en 2012. C'est (enfin) la fin de cette montée ahurissante des prix. Tous les paramètres, pour qu'explose cette bulle indécente, sont là et ça commence à craqueler... mais ce n'est que le début. Ceux qui ont acheté (avec un prêt) ces 3 dernières années sur Paris devraient vite réalisés qu'il se sont endettés sur un bien surévalué (exemple : 12m carré pour 167 000 euros Paris 3 VERIDIQUE - ON RÊVE !!!). Résultats : on devrait voir arriver pas mal de biens sur le marché d'ici 15 mois (ceux qui vont tenter de revendre avant de trop perdre notamment). La chute vient à peine de commencer (Mamia a perdu plus de 30% l'n passé, NY aussi, l'Espagne est dans les limbes ect...). JE LE RÉPÈTE : N'ACHETEZ PAS EN 2012. La force va passer du coté des acheteurs, et même si le marché baisse de 30% on restera sur des prix bien supérieurs à ceux de 2002-2003 !!! Ça commence a être aussi la panique dans les agences , fini les commissions exorbitantes. On devrait partir sur un cycle en baisse pendant au moins 5 ans . Je ne suis pas un pro de l'immobilier, juste un passionné et pour le moment j'ai tout juste !! (une de mes collègues m'a encore remercié hier !!). Conseil : à partir de la mi 2014 cela devrait un très bon moment pour acheter !!! Patience, sagesse et réflexion... BOOOMMM VA FAIRE LA BULLE !!! La Pierre ne va plus être l'investissement de rêve qui permet de faire une bascule de + 50% (et plus encore) en moins d'un an !!! Si vous devez acheter cette année sur Paris : OSEZ PROPOSER UNE OFFRE D'ACHAT de plus de 10% : ça marche !!! P-)

  • 0 Reco 20/01/2012 à 17:18 par antoine

    a fnaim mise sur - 5% de baisse en 2012!!!

    Le credit agricol sur -7%!!

    Et la Foret mise elle sur moins DIX pourcent au premier trimestre!!!!!!!!!!!!!!!

    MOINS DIX POINTS!!!!!!!

    ca va faire tres tres tres mal!!!!

  • 0 Reco 20/01/2012 à 11:09 par Lapoliss

    @Pas tout...
    Assez d'accord avec vous. Cette histoire de distinction entre les biens mal et bien situés m'a toujours parue louche... Je comprends qu'un appartement avec terrasse dans le 5ème se négociera moins qu'un souplex dans le 20ème, mais si le marché baisse, il baisse, non ?

  • 0 Reco 20/01/2012 à 10:43 par Pas tout à fait d'accord

    "les seuls biens dont les prix ont baissé sont ceux qui sont mal situés"
    Mouais, le 5ème arrdt baisse !
    http://www.lavieimmo.com/ immobilier-paris-5-36715/ zoom-des-villes-132.html
    A 8350 euros le m2, il ne faut pas rêver, ça ne pouvait pas durer. La fête est finie

  • 0 Reco 20/01/2012 à 10:39 par Pas tout à fait d'accord

    Les AI ont compris que le volume des ventes était en chute libre (-12 % sur le T2, -20 % sur le T3) et pour cause : c'est trop cher.
    Il faut maintenant qu'ils informent les vendeurs que leurs prétentions sont délirantes. Ceux qui pouvaient acheter à 8000/m2 l'ont fait. Il ne reste plus que des ménages plus modestes. Et une petite baisse des prix ne suffira pas : les taux remontent !

  • 0 Reco 20/01/2012 à 08:46 par MisterHadley

    Mais biensur, gamin :

    Donc, en 2012, pour les lents et les retardataires qui ne le sauraient toujours pas... ;)

    Le meilleur candidat, lorsqu'il se sera officiellement déclaré comme tel, et pas avant...

    ... se verra proposer ZE solution afin de réduire à néant les niaiseries de ces petits concurrents aux bezases vides...

    Et ZE solution surclasse de très loin absolument tout ce qui existe actuellement, y compris ce qui n'st pas encore annoncé et qui devrait l'être à la fin de ce mois, aux dires des dernières news...

    Le gouvernement insuffle une salutaire envie et volonté de renouveau, une armada de larbins aura donc planché sur le sujet à l'arrache pour "proposer" quelque chose assez vite...

    Du conventionnel, en gros.

    Histoire de faire patienter le bon peuple...

    Ensuite, nous rentrerons dans le vif du sujet, ou là, par contre, aucune place ne sera laisser à l'improvisation larbinisée de dernière minute...

    ZE solution va tout déchirer...

    Une nouvelle "philosophie" de l'immobilier s'imposera, très "21ème siècle", quoi...

    Mieux, plus vite, plus qualitatif, pour le plus grand nombre, et sans couter une thune de plus aux budgets de la Nation comparé aux "solutions" dramatiquement inefficaces que nous auront jusqu'ici connues...

    En bref, il y aura eu un "avant" ZE solution, puis ensuite, une gifle magistrale en pleine face de toute prétendue "concurrence"...

    :D

    Ce qui implique que tout ce que tu dis, penses, croit, etc, etc, ainsi que out tes petits camarades, c'est déjà périmé, c'est obsolète, c'est du passé.

    Et comme l'on n'est plus qu'à moins de cent jours, un peu d'patience, donc...

    ;)

  • 0 Reco 20/01/2012 à 08:19 par descente

    de plus en plus nette, cette menace de krach!
    et surtout d'une logique imparable...
    quelle sera la prochaine bulle ? ( déjà décidé par ceux qui tirent les vraies ficelles! )
    R.I.P l'immo et ses pigeons

  • 2 Reco 19/01/2012 à 23:57 par antoine

    salut MisterHadley,

    au fait, tu pourrais traduire en Français ton message écrit en "dialecte grinois"....? :)))

  • 1 Reco 19/01/2012 à 16:32 par antoine

    Et effectivement j'ai du mepris pour "proprios cupides et les AI requins ", mais ils ne le sont pas tous! lol

  • 0 Reco 19/01/2012 à 16:31 par antoine

    "Pourquoi les proprios seraient-ils tous cupides ? et les AI requins ? "

    maios jai jamais dit qu'ils l'etaient tous.... Encore un AI (Geronimus..) qui se sent visé et on se demande tous pourquoi hein? lol

  • 0 Reco 19/01/2012 à 16:21 par CASH_IS_KING

    J'aime quand un plan se déroule sans accros
    http://www.cgedd.developp ement-durable.gouv.fr/pri x-immobilier-1200-2011-r1 38.html
    hihihi

  • 0 Reco 19/01/2012 à 16:08 par tonton

    tout a fait ok avec igloo ........

  • 0 Reco 19/01/2012 à 13:27 par MisterHadley

    ZE solution arrive...

    Tremblez..! :D

    Pour les "djeuns" ou les pas djeuns du tout...

    Pour les "célibataires", ou les divorcé(e)s, sépar(e)s qui n'osent pas

    l'avouer en préférant se qualifier de "célibataites"... ;)

    Pour les familles monoparentales...

    Pour les "pauvres", pour les "classes moyennes" vraiment moyennes qui

    en ont réellement besoin...

    Dans le neuf, dans l'ancien...

    Sans "apport", sans même un, ou plusieurs, emprunt(s)...

    Pour les "actifs", pour celles et ceux qui sont privé(e)s d'emplois...

    ZE solution va mettre tout l'monde d'accord...

    2012...

    Tremblez, que j'vous dis, parce qu'il y en a un très gros paquet qui

    vont l'avoir très grave au travers d'la gorge ensuite..!

    :D

  • 0 Reco 19/01/2012 à 13:11 par Igloo

    Gironimo : Les proprios passent pour des cupides car leur seule ambition est bien souvent d'enfler le client. Exemple : ceux qui vendent au même prix par agences et sur leboncoin. La com dans la poche, hop.
    Les AIs sont des requins (racailles, rapaces,... et tu peux même ajouter idiots pour bcp d'entre eux) car ces 10 dernières années, ne voyant pas plus loin que le bout de leur nez, ils ont visés des commissions de + en + grandes, donc des transactions de + en + élevées, donc ont tout fait pour que les vendeurs vendent de + en + cher, tout en se contentant de faire visiter les apparts en 10 min (là c'est le placard, là c'est la cuisine,...) Maintenant qu'il n'y a plus de marché, ils pleurent.

    Ca te va comme début d'explication?

  • 0 Reco 19/01/2012 à 13:07 par VERITIMMO

    Le méa culpa des professionnels de l'immobilier est tardif et trop mesuré.En effet ils sont, pour partie, responsables de la dérive des prix et de ce fait du tassement du commerce en général, car les acheteurs, exangues, sont à moitié ruinés.
    A moins d'une baisse d'au moins 30%, la situation va empirer en France surtout avec les nouvelles mesures non encore divulguées.
    Pauvres jeunes futurs propriétaires qui vont rembourser le double de la vraie valeur de leur bien.
    Ils devraient se retourner contre les professionnels (immo, banques et notaires) pour non information et incitation à mauvaise opération!!!!

  • 0 Reco 19/01/2012 à 13:04 par Gironimo

    Pourquoi les proprios seraient-ils tous cupides ? et les AI requins ? j'aimerai bien connaître l'activité professionnelle d'Antoine pour comprendre aussi peu de tolérance et autant de mépris.
    le logement est essentiel pour chacun d'entre nous, la solution est collective mais certains restent cantonné dans des divisions stériles.

  • 0 Reco 19/01/2012 à 12:59 par Gironimo

    Antoine reste sur ton ile déserte...

  • 0 Reco 19/01/2012 à 12:15 par hé-hé

    complétement d'accord avec Igloo )))

  • 2 Reco 19/01/2012 à 12:09 par Igloo

    Extraordinaire... La FNAIM qui se rend compte qu'elle s'est littéralement tiré une balle dans la tête en poussant de façon insensée les vendeurs à vendre toujours plus cher ces 10 dernières années, au méprit total des acheteurs et de toute logique économique ou commerciale, en titrant : "dépêchez-vous d'acheter!! il n'y en aura pas pour tout le monde!! pensez à votre retraite!! ne vous inquiétez pas pour le fait que vous serez le couteau sous la gorge pendant 25 ans, finis les vacances et autres extra toute votre vie active!!"

    La FNAIM qui se rend compte maintenant qu'avec les prix RIDICULES atteints, il n'y a plus d'acheteurs, donc plus de transactions, donc pour eux plus de com donc plus de salaires! S'inquiétant pour ses revenus, elle fait machine arrière toute et commence le matraquage médiatique mais à l'envers! Pour faire entrer dans la tête des vendeurs et acheteurs qu'il FAUT baisser, que CA VA baisser, c'est inéluctable. Oubliée la pénurie (qui n'a jamais existé), oubliez tout, l'immo c'est dangereux (et c'est tellement vrai, la location était tellement plus avantageuse que l'achat qu'on se demande pourquoi on voyait cette frénésie d'achat).

    A mourir de rire... Mais bon, c'était tellement prévisible. Tant pis pour les pigeons qui ont foncé tête baissée dans le panneaux. Ils ont oublié la notion clef de l'immo rationnel : une bonne affaire se fait à l'achat, pas à la revente...

  • 2 Reco 19/01/2012 à 12:04 par test

    Ca baissera jamais n iimporte quoi

  • 4 Reco 19/01/2012 à 11:29 par jeff

    Quand les prix baisseront de 30% on pourra parler de baisse. Les prix ont flambé de 100% en 10 ans, une baisse de 5% ou 10% c'est rien!

  • 1 Reco 19/01/2012 à 10:59 par antoine

    pleurez chers proprios cupides et AI requins, pleurez bien.... Et surtout ne vous sentez pas visés hein? :))

  • 5 Reco 19/01/2012 à 10:45 par Garo B.

    Depuis 1998 l'immobilier a connu en France, et plus particulièrment dans les grandes villes et les zones touristiques une bulle spéculative, simultanément avec une baisse spéculative de la Bourse, ce qui a poussé les petits épargnants et les non institutionnels à se dégager de la Bourse. L'immobilier ayant atteint des sommets, il devient difficile aux banques, aux promoteurs, aux agents immobiliers dont beaucoup appartiennent aux banques de faire des transactions. Or, il leur faut des transactions pour faire des profits. Afin de développer les transactions, ces acteurs vont pousser à la baisse! Il n ' y a peut-être que les biens prestigieux, qui attirent les richissimmes du golfe arabique, de Russie ou d'Amérique qui pourront faire face à une baisse. Les prix de l'immobilier en France ne sont pas justifiés, car le pays a une des plus faibles densités de population d'Europe! De plus ces prix nuisent à la compétitivité française, car ils augmentent les coûts de productionet les prix en chaîne. On peut se demander pour quelle raison les pouvoirs publics ne lancent pas un vaste projet immobilier en France, pour augmenter l'offre et faire baisser les prix. Cela donnerait du travail et stiimulerait l'économie du pays!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...