Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 12 mars 2010 à 13h01

La hausse des prix menace l'immobilier parisien


Le pouvoir d'achat immobilier des Parisiens ne progresse plus
Le pouvoir d'achat immobilier des Parisiens ne progresse plus
Le pouvoir d'achat immobilier des Parisiens ne progresse plus (©dr)

Le pouvoir d’achat immobilier des Parisiens a calé en début d'année, selon l’agence en ligne Efficity.com, qui publie vendredi son dernier baromètre.

(LaVieImmo.com) - Efficity calcule qu'un ménage remboursant une mensualité d’emprunt de 1 500 euros pouvait faire l’acquisition d’un appartement de 46,4 m² en moyenne en janvier, contre 46,7 m² un mois plus tôt. « La longue tendance à la hausse du pouvoir d’achat est menacée de stagnation… avant une baisse inévitable si les prix repartaient franchement à la hausse ». Pour le moment la hausse est plutôt limitée, cantonnée aux petites surfaces achetées par les investisseurs.

Comme tous les mois, le baromètre fait apparaître d’importantes disparités entre arrondissements. Une mensualité de 1 500 euros donne accès à 31,3 m² du 6ème (+1,9 %), et à 65 m² dans le 19ème (-0,1 %). Le pouvoir d’achat immobilier recule dans six arrondissements, notamment le 9ème (-1,7 % pour 48,8 m²), le 3ème (-1,4 %, 40,9 m²) et le 5ème (-0,9 %, 38 m²). Il progresse dans les quatorze autres, et plus particulièrement dans le 1er (+4 %, 38,7 m²), le 6ème et le 7ème (+1,8 %, 33,1 m²).

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 16/03/2010 à 11:10 par d 18

    46,4 mq j'appelle pas ça un appartement pour un ménage.

  • 0 Reco 12/03/2010 à 16:41 par UFFA 92

    Il serait plus simple de dire que les prix sont encore trop élevés pour la majorité des acheteurs et que l'optimisme des professionnels de l'immobilier depuis deux ou trois mois a redonné de l'appétit aux vendeurs...Les agents immobiliers ne peuvent pas dires aux vendeurs "vous êtes trop chers" alors qu'ils parlent de "reprise de la hausse des prix de l'immobilier" dans les médias. Soyez logique


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...