Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 23 août 2010 à 12h30

Le coût du logement étudiant en hausse de 8,1 % à Paris


2010, une rentrée universitaire particulièrement chère pour les étudiants
2010, une rentrée universitaire particulièrement chère pour les étudiants
2010, une rentrée universitaire particulièrement chère pour les étudiants (©dr)

Les dépenses liées au logement pour les étudiants ont augmenté de 8,1 % à Paris et de 5,6 % en province, selon une enquête annuelle réalisée par l’Union nationale des étudiants de France (Unef) publiée ce matin.

(LaVieImmo.com) - Un logement à Paris coûtera à la rentrée 824 euros en moyenne, en prenant en compte le loyer, la caution et les frais annexes, selon l'étude menée par le syndicat étudiant. Pour la province, l'étudiant devra débourser en moyenne 455 euros. D’une manière attendue, le logement étudiant subit la hausse généralisée des loyers du parc privé. Mais les étudiants devront faire face cette année au choix entre l’Aide pour le logement (APL) et la demi-part fiscale supplémentaire, mesure dont bénéficient les parents déclarant leurs enfants sur leur feuille d’imposition. « C’est aujourd’hui près de 550 000 étudiants qui vont voir leurs aides au logement diminuer si cette mesure est appliquée », s'alarme le syndicat.

Une hausse de 40 à 150 euros par mois et par famille

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Ce manque à gagner « se situerait entre 40 et 150 euros par mois ». Le parc de résidences universitaires est quant à lui insuffisant, par rapport à une demande « environ trois fois supérieure, malgré les 3 600 logements construits et les 7 000 chambres réhabilitées par le gouvernement en 2009 ».

Le coût global de la rentrée universitaire sera 4,3 % supérieur à 2009, tous frais confondus : inscription, cotisations de sécurité sociale, alimentation et logement compris. Si le logement est de loin le coût le plus élevé pour un étudiant, c'est aussi la dépense qui enregistre la plus forte hausse cette année. Entre autres revendications fortes prévues pour la rentrée universitaire, l'Unef demande « le maintien du cumul ALS [Allocations de logement à caractère social, NDLR] /APL et demi-part fiscale ».

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 24/08/2010 à 11:00 par blagapar

    Remarque, c'est bien : la vacance dans les facs permettra peut etre de loger des familles.... Et des ex-étudiants!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...