Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 2 juillet 2009 à 11h00

"Le pouvoir d'achat immobilier des Parisiens n'a pas fini de progresser"


(©dr)

Christophe du Pontavice, président d’Efficity.com, revient pour Lavieimmo.com sur l’évolution du pouvoir d’achat immobilier des Parisiens.

(LaVieImmo.com) - Votre baromètre n’est pas un indice des prix mais du pouvoir d’achat immobilier… Christophe du Pontavice : Dans la mesure où les acheteurs immobiliers paient rarement comptant, il nous a semblé intéressant de prendre en compte non seulement les prix, qui restent l’élément déterminant dans une acquisition, mais aussi les taux, dont les variations influent sur la capacité d’emprunt. D’où l’idée d’un indice plus complet, qui combinerait ces deux variables. A l’heure actuelle, nous ne mesurons que l’évolution du pouvoir d’achat des seuls Parisiens, mais nous prévoyons d’élargir notre couverture géographique avec le lancement prochain d’un indice à l’échelle de l’Île-de-France. Les autres régions suivront plus tard.

Lavieimmo.com : Quels enseignements tirez-vous six mois après le lancement de l’indice ?

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Christophe du Pontavice : En mai, un acheteur parisien disposant d’un apport de 50 000 euros et dont la capacité de remboursement s’élevait à 1 500 euros sur 20 ans pouvait faire l’acquisition d’un bien de 44,4 m², soit plus de 5 m² de plus qu’au mois de janvier. Le marché redevient donc favorable aux acquéreurs, même si tout cela se fait très progressivement. Il est intéressant de noter que malgré la stabilisation des prix, le pouvoir d’achat immobilier a continué de progresser en mai, soutenu par le mouvement de baisse des taux d’emprunt. L’indice du mois de juin, que nous publierons dans une quinzaine de jours, devrait confirmer cette tendance. Lavieimmo.com : La stabilisation des prix et la possible d’une remontée des taux ne compromettent-elles pas cette amélioration?

Christophe du Pontavice : Au vu de la situation économique, il me paraît difficile de croire à une interruption de la baisse des prix… Tout au plus, compte tenu de l’ampleur de la correction, peut-on penser que le plus gros de la tempête est passé. Mais dans la mesure où les transactions ont chuté de 40 % depuis le retournement du marché, il faudra du temps avant que le marché trouve son point d’équilibre. D’ici la fin de l’année, les prix devraient encore reculer de 5 à 6 %. Quant aux taux, s’il est vrai qu’ils ont déjà beaucoup baissé, ils devraient se stabiliser autour de 4 %, mais pas remonter significativement au cours des prochains mois. D’une manière ou d’une autre, le pouvoir d’achat des parisiens commence à peine de s’améliorer !

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...