Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 18 mai 2010 à 14h16

Les prix de l'immobilier parisien ont gagné 2 % en avril


La hausse des prix menace l'immobilier parisien
La hausse des prix menace l'immobilier parisien
La hausse des prix menace l'immobilier parisien (©dr)

L’immobilier parisien a tourné le dos aux baisses de prix. Selon MeilleursAgents.com, la pénurie de logements disponibles dans la capitale place les vendeurs en position de force, et pourrait alimenter une nouvelle bulle spéculative.

(LaVieImmo.com) - Ceux qui pensaient se loger à Paris sans trop dépenser en sont pour leurs frais. La dernière édition du baromètre du courtier en agences MeilleursAgents.com fait état d’une hausse de 2,1 % des prix de l’immobilier parisiens au seul mois d’avril. Sur un an, la progression atteint 12 %. « Le marché touche des plus hauts historiques et efface les baisses enregistrées depuis deux anscommente Sébastien de Lafond, président et fondateur de la société. A l’origine de cette progression, le manque relatif de biens, qui « favorise les vendeurs » et les incite à « pousser les prix », explique le dirigeant. En face, on trouve deux types d’acheteurs : des ménages solvables qui veulent se loger et profitent de la faiblesse des taux d’intérêts, et des investisseurs que « l’environnement macroéconomique incertain encourage […] à se tourner vers la pierre valeur refuge ».

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

La hausse de prix est plus marquée pour les grands appartements (3 pièces et plus), dont les prix progressent de 3,3 % sur un mois. « Ce début de deuxième trimestre voit revenir les familles à la recherche de grandes surfaces pour la rentrée des classes de septembre ». Sur le segment des petites surfaces, MeilleursAgents observe une hausse de 1,1 %, pour une progression de 14 % en moyenne sur les douze derniers mois.

Bulle ou pas bulle ?

« L’augmentation rapide des prix, si elle se poursuivait dans les prochains mois, pourrait aboutir à la création d’une bulle spéculative », alerte Sébastien de Lafond. Moins alarmistes, les Notaires de Paris – Île-de-France, estimaient fin avril qu’il serait aujourd’hui hasardeux de parler d’un mouvement durable et profond de retour à la hausse des prix. En cause, le niveau des prix, « d’ores et déjà très élevé par rapport au pouvoir d’achat des ménages », la probable remontée, « même légère », des taux d’emprunt, et la perspective de « la réduction ou la suppression de certains [des] avantages fiscaux » qui soutiennent la solvabilité des acquéreurs depuis plusieurs mois. Dans un entretien à LaVieImmo.com, Thierry Delasalle, notaire dans le premier arrondissement de Paris, estimait dernièrement que les prix pourraient progresser de 5 % cette année dans la capitale.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 19/05/2010 à 09:35 par copleboss

    "L'achat de plus grandes surfaces fait augmenter les prix en statistiques."
    Au contraire le prix au m² est plus élevé pour les petites surfaces que pour les grandes...
    Quoiqu'il en soit le marché reste haussier en ile de france (rien de sérieux à vendre de toute facon...)

  • 0 Reco 18/05/2010 à 16:35 par UFFA 92

    La bulle spéculative est déjà là, alimentée par des taux d'intérêts très bas, des aides à l'achat et une pénurie de biens proposés à la vente (ce qui est rare est cher). L'achat de plus grandes surfaces fait augmenter les prix en statistiques. Pour toutes ces raisons et malgré l'optimisme des professionnels, je dis que c'est le bon moment pour vendre mais pas pour acheter !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...