Paris
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 10 juillet 2008 à 18h32

Logement social : remise en cause des "rentes de situations"


(LaVieImmo.com) - Alors que le dossier des HLM fait plus que jamais l’actualité, à l’heure de la publication du bilan de la loi SRU (cliquez ici), la ville de Paris manifeste une volonté d’endiguer les abus. La Régie Immobilière de la Ville de Paris (RIVP), contrôlée par la ville depuis janvier 2007, entend ainsi « faire le ménage parmi ses locataires», apprend-on dans Le Monde daté de vendredi. A ce titre, son nouveau président, Pierre Castagnou, maire PS du 14e, a dressé mercredi « un état des lieux » de la situation.

Après six mois d’enquête, il ressortirait que 2 500 locataires « payent un loyer anormalement bas, eu égard à leurs revenus ». Epinglés en premier lieu, les politiques. Le Monde révèle à ce sujet l’existence de 314 « logements de très haut standing» où résidaient des personnalités telles que Jean-Paul Bolufer. Cet ancien directeur de cabinet de Christine Boutin, se serait engagé à quitter avant la fin de l'année l'appartement qu'il occupe dans le 13ème arrondissement de Paris, et au sujet desquelles des révélations du Canard Enchaîné avaient déjà fait scandale en décembre dernier (cliquez ici). La liste compterait d’autres élus dont les conditions de logement similaires font ou ont fait débat. Sandrine Mazetier, députée PS du 12e arrondissement ou Jean-Pierre Chevènement comptent parmi ces locataires dont la situation s’avère pourtant « légale puisqu’ils occupent des appartements à loyer non encadré, sans conditions de ressources », précise le quotidien.

Plus encadrée depuis mai, l’attribution de ce type de logement est désormais réévaluée en fonction des revenus des occupants. Toutefois, Le Monde rapporte que « chaque année sur les 51 000 appartements [en question], seuls 2 500 se libèrent ».

Au-delà de ces « rentes de situations », M. Castagnou se pose cependant en désaccord avec le décret de Mme Boutin relatif à l’augmentation des surloyers. Le président de la RIVP redoute que de telles mesures ne pénalisent trop fortement les classes moyennes.

A.R.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...