Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 7 novembre 2007 à 12h43

Regain d'intérêt autour du métro Olympiades, dans le 13ème


(LaVieImmo.com) - Désenclavé grâce au prolongement de la ligne 14, le quartier offre un habitat très diversifié. N'hésitez pas à discuter les prétentions des vendeurs.

C'est le 297e maillon du métro parisien : la station Olympiades a ouvert ses portes le 26 juin dans le 13e arrondissement. Non loin de la place d'Italie et de la faculté de Tolbiac, le nouveau terminus de la ligne automatique 14 tire son nom des tours des années 1960-1970 situées à proximité. Un quart d'heure suffit désormais à rallier la gare Saint-Lazare.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

« Ce métro nous a rapprochés du monde », admet Son Pham, de l'agence Century 21 Olympiades. Des propriétaires en ont profité pour gonfler leurs prix de vente, mais « l'ouverture de la station n'a pas créé de demande supplémentaire », observe François Bernheim, de L'Adresse La Nouvelle Rive Gauche. N'hésitez pas à négocier ferme pour ramener les vendeurs à la raison ; les baisses de prix ne sont pas rares, surtout pour les grandes surfaces. Dans un gratte-ciel, un 98 m2 a mis dix-huit mois à trouver preneur. « Les propriétaires en voulaient 515 000 euros, soit plus de 5 200 euros le mètre carré, raconte Nicole Arrighi, de l'agence ERA Sweet Home. Or, dans une tour, le tarif n'excède pas 4 400 euros le mètre carré ! Il est finalement parti pour 430 000 euros. »

Les charges de copropriété vertigineuses de ces barres de plus de trente étages expliquent ces tarifs plutôt raisonnables. « Pour un trois-pièces, il faut en effet tabler sur 300 euros par mois. Ce montant inclut les frais de chauffage et d'eau chaude, et surtout l'ascenseur, le gardiennage et un poste de sécurité permanent », explique Son Pham.

Si vous préférez les immeubles à taille humaine, comptez environ 5 000 euros le mètre carré pour un bien standard rue Ponscarme, rue Marcel-Duchamp ou encore rue Albert, où un trois-pièces de 62 m2 s'est vendu 320 000 euros. Un 83 m2 à rafraîchir rue du Château-des-Rentiers a été cédé 398 000 euros, soit 4 800 euros le mètre carré. « Cette zone, au sud de la rue de Tolbiac, offre encore du potentiel », estime Sébastien Perquin-Georges, de l'agence Laforêt Immobilier. Dans les bâtiments en pierre de taille disposant d'un ascenseur et de parties communes bien entretenues, les tarifs approchent 6 200 euros le mètre carré. Quant aux quelques résidences récentes de la rue du Château-des-Rentiers, le mètre carré s'y négocie entre 6 000 et 6 500 euros : dans un immeuble des années 2000, un 72 m2 en rez-de-chaussée avec terrasse a par exemple trouvé acquéreur pour 430 000 euros.

Rues calmes

Les amateurs de rues calmes et de petits commerces traverseront la rue de Tolbiac pour prospecter du côté des rues Jeanne-d'Arc et de Patay, à moins de dix minutes à pied du métro Olympiades. Les prix y avoisinent 6 000 euros le mètre carré, comme ce 50 m2 au quatrième étage d'un immeuble en pierre de taille, rue de Domrémy, entre les stations Olympiades et Bibliothèque-François-Mitterrand, parti pour 297 000 euros

Muriel Breiman

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...