Paris
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 15 décembre 2010 à 09h30

IDF : Un gros budget pour de grandes ambitions


Jean-Paul Huchon, le président de la Région Ile-de-France
Jean-Paul Huchon, le président de la Région Ile-de-France
Jean-Paul Huchon, le président de la Région Ile-de-France (©dr)

La région Ile-de-France étudie son budget pendant trois jours. Celui-ci, doté de 4,5 milliards d’euros doit servir à la mise en œuvre de grands projets, des transports aux établissements scolaires, en passant par le logement.

(LaVieImmo.com) - Alors que Jean-Paul Huchon, le président de la région Ile-de-France, doit présider l’examen du budget de la région 2001, il se défend d’une action en justice où il risque l’annulation de son mandat et l’inéligibilité. Celle-ci a été entamée par l’UMP, au motif que son élection à la tête de la région aurait été facilitée par une campagne d’affichage déguisée sur les réussites de son mandat en matière de transports. Son sort est en suspens, le conseil d’Etat ayant décidé de surseoir à statuer. Les décisions qu’il doit prendre doivent donc être rapides. « Je vais d’emblée indiquer que nous avons des décisions importantes et urgentes pour les Franciliens à adopter, 274 amendements à examiner » indique-t-il à La Tribune.

« Un budget keynésien »

Le budget que souhaite adopter Jean-Paul Huchon, s’inscrit dans une politique de grands travaux, entamée par la région. Le budget 2011 a notamment pour but de faciliter une sortie de crise. « C’est un budget Keynésien, qui ne se livre pas à une imitation de la RGPP (Révision générale des politiques publiques) mais qui renforce les crédits d’investissement dans les grands secteurs créateurs d’emplois que sont le logement et les transports » précise-t-il au journal économique.

Bientôt un accord pour « l’arc express » ?

Priorité donc au logement et aux transports avec le projet « Arc express ». Ce dernier relierait par 60 kilomètres de rocade, les terminus des stations de métro existantes. Nécessitant un financement de 7 milliards d’euros, il pourrait transporter 1 million de passagers quotidiennement, et commencerait à être mis en service en 2017. « Si tout le monde travaille de bonne foi, je crois qu’un accord est possible en janvier » déclare le président de la région dans les colonnes du quotidien. Toutefois, l’accord suppose plusieurs conditions. Les acteurs du projet devront trouver un accord sur le tracé, valider le schéma directeur de la région et enfin, boucler financièrement le projet.

Nastasia Desanti - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 15/12/2010 à 12:54 par RaslaCasquette

    Tant que nos décideurs politiques, économiques auront des vehicules de fonction, ils ne pourront jamais imaginer ce que veut dire prendre le RER A aux heures de pointe
    Paris: chamion toute catégorie de la saleté du stress et de l inneficacite

    quand a la RATP et la SNCF la seule chose qu ils savaient faire était de poinçonner les tickets. Maintenant ils ne le font même plus …

  • 0 Reco 15/12/2010 à 11:54 par babar

    Quant est-ce que ça aboutit ça ? marre d'attendre jusqu'à 2087 pour avoir des transports décents en idf.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...