Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 17 février 2011 à 16h16

Immobilier : Les prix commencent à baisser en IDF


Les prix commencent à baisser en banlieue parisienne
Les prix commencent à baisser en banlieue parisienne
Les prix commencent à baisser en banlieue parisienne (©dr)

Les prix de l’immobilier continuent d’augmenter dans la capitale, mais le Val-de-Marne et la Seine-Saint-Denis entament un mouvement de baisse, selon le dernier baromètre publié par le groupe MeilleursAgents.com. La tendance peut-elle se généraliser ?

(LaVieImmo.com) - D’après MeilleursAgents.com, les prix continuent à progresser très fortement « dans les zones les plus riches d’Île de France » en janvier, à Paris, dans le 92 et l’ouest des Yvelines. La hausse s’est située à 2,4 % à Paris, 1,8 % dans le 92 et 1,4 % dans le 78. La capitale reste marquée par les ventes de 3 pièces et plus, qui « sont surreprésentées, constituant la moitié des transactions alors que le marché était jusqu’ici dominé par les petites surfaces », indique l’expert. Mais la nouveauté, c’est un mouvement de baisse dans certains départements franciliens, enregistre le groupe : « les prix ne montent plus et baissent même fortement dans le 93 (-2,6 % en janvier 2011) et dans une moindre mesure dans le 94 (-0,4 % en janvier 2011) ».

La remontée des taux responsable

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

MeilleursAgents.com attribue cette tendance à la récente remontée des taux d’intérêt d’emprunt immobilier, qui a impacté le pouvoir d’achat des particuliers, et a « mis « hors jeu » en premier les acquéreurs les plus modestes ». L’agence conseille ainsi aux vendeurs de « prendre conscience des réalités d’un marché maintenant déconnecté du marché parisien » et aux acheteurs de « garder la tête froide et ne pas précipiter leur décision sous la pression de la hausse des taux ».

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 27/02/2011 à 08:35 par lucmat

    Bonjour,

    Je pense que ce n'est que le début d'une formidable claque immobilière. La bulle va éclatée et cela sera comme dans les années 94 à 96 où certain "investisseurs" vont rester sur le carreau car beaucoup trop gourmands. L'immobilier est un investissement sur le long terme et non pas des formules d'achats - reventes comme à la bourse.

  • 0 Reco 24/02/2011 à 11:52 par poilagratter

    Enfin, la dure réalité éclate!! Il suffit depuis plus de 6 mois de pousser la porte de la plupart des agences immobilières ailleurs que dans Paris et les beaux quartiers de l'ouest parisien pour s'entendre dire que le marché est bloqué du fait d'une gourmandise excessive des vendeurs encouragés par les belles annonces euphorique des "experts" relayés par les médias en quête d'effets d'annonce raccoleurs! La conséquence logique après quelques mois de blocage c'est évidemment l'amorce d'une baisse des prix si les vendeurs veulent finir par vendre un jour!! Rien de nouveau sous le soleil immobilier, n'en déplaise aux madames Soleil qui nous inondent de leurs "prédictions" qui n'ont pour seul effet que d'encourager les vendeurs à en vouloir toujours plus!

  • 0 Reco 18/02/2011 à 13:18 par UFFA92

    Il y a encore quelques semaines les "experts" en immobilier nous disaient tous qu'il fallait se dépêcher d'acheter (c'est le moment !). Ces mêmes experts avaient assuré que les taux ne monteraient pas avant fin 2011, on connait la suite. Toujours selon ces "experts" les taux bas étaient une des raisons de la hausse des prix, donc des taux en hausse ne peuvent que faire baisser les prix. D'après leurs déclarations, la hausse se propageait "en escargot" et donc avait commençé par PARIS et se propageait vers la banilieue. En suivant ce raisonnement, la baisse commence donc par la grande banlieue et finira par atteindre PARIS en se propageant "en escargot" mais en sens inverse. A moins que ces "experts" ont d'autres raisons à proposer qui font que les prix vont continuer de monter...

  • 1 Reco 17/02/2011 à 19:46 par fijok

    Alléluia !

    Me fait penser à fin 2008 quand l'embrouille des prix qui montent, non qui baissent, non qui montent, non qui baissent avait commencé.

    Dans 1 an, les investisseurs -)) vont apprendre dans le Parisien que les prix ont baissé de 10% et de 20% à Trifouilly-les-Oies, l'endroit où ils pensaient pourtant avoir fait une très bonne affaire..


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...