Paris
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmardi 5 avril 2011 à 17h45

"La propriété à durée limitée est une mesure symbolique"


Jean-Yves Mano
Jean-Yves Mano
Jean-Yves Mano (©dr)

Jean-Yves Mano, adjoint au maire de Paris chargé du logement, dévoile à LaVieImmo.com son idée d’expérimenter une accession à la propriété temporaire dans la capitale. Une mesure qui pourrait voir le jour dans les prochains mois…

(LaVieImmo.com) - Pourquoi mettre en place une propriété temporaire à Paris ?

Jean-Yves Mano : Nous assistons à une envolée des prix du neuf à paris. Les produits sortis de terre y montent sans peine à 12 à 15 000 euros le mètre carré. Or, seulement 5 % de la population peut accéder à de tels prix. Et ceux supportés par les promoteurs entraînent des charges foncières importantes, qui se répercutent par la suite sur les prix à la vente. Nous devons donc agir. C'est ainsi que j'ai proposé à titre symbolique l'hypothèse d'une accession à la propriété à durée limitée, via un bail emphytéotique de 99 ans, susceptible de répondre à une partie de la demande provenant des classes moyennes supérieures. Londres a pu mettre en place une telle mesure, avec certains écueils qu’il s’agira de ne pas reproduire. Mais c’est une piste à creuser, et nous devrons faire preuve d’innovation…

Seul l’immobilier neuf est-il concerné ?

Jean-Yves Mano : Oui. Pour ce qui est de l’ancien, Paris propose déjà l’aide du Prêt Paris logement (PPL), un produit qui a permis de faire accéder à la propriété plus de 15 000 Parisiens en 4 ans. Rien que l’année dernière, 4 000 PPL ont été signés, ce qui a représenté plus de 10 % des transactions immobilières. En ce qui concerne le neuf, nous disposons de zones d’aménagement concerté, dont 30 % pourront bénéficier à ce type d'accession privée.

Comment cela marche-t-il ?

Jean-Yves Mano : La Ville de Paris confie à un promoteur un terrain à des prix maîtrisés, puis le candidat à la propriété temporaire en achète les murs. C’est en la forme un bail emphytéotique de 99 ans, qui ne porte pas atteinte au patrimoine. Il demeure cessible et transmissible à ses descendants : à la fin du bail, le renouvellement de celui-ci sera facilité. Qui plus est, le bien immobilier peut être vendu et le bail peut en être cédé.

Quel est l’accueil de votre projet par les professionnels ?

Jean-Yves Mano : Les promoteurs avec lesquels nous nous sommes entretenus trouvent l'idée astucieuse. Et les acquéreurs ne peuvent qu’y souscrire. Nous allons travailler ensemble, avec les professionnels de la promotion, de la construction et de la vente, durant les deux prochains mois. Cette idée pourra être adaptée, l’objectif étant de déboucher sur des solutions concrètes prochainement.

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 05/04/2011 à 18:44 par midève

    Bravo Lexus. Je n'aurais pas pu dire mieux! Je reviens d'une course sur la Butte Montmartre. Arrivée par le métro Lamarck-Caulaincourt, je suis montée vers la place du Tertre: c'est hyper mignon avec la vigne, les petites maisons, les ruelles pavées. Certes, le sacré-coeur, c'est pas vraiment mon truc mais passons. Redescendue par le grand escalier puis ... la rue du steinkerque! Affreuse, abominable, ignoble. des taudis et des arrières taudis. Au coin l'Elysée Montmartre sentait encore la fumée. Deux Paris qui se joignent; Des très pauvres en bas, des très riches en haut. Et bien sûr les éternels touristes qui doivent ne rien comprendre et chercher avec bien du mal un peu de français moyens là dedans. Qu'ils soient blancs ou noir ou entre les deux, ce n'est pas vraiment pour moi la question. Il faut de tout pour faire un monde, du moins le mien, ce qui veut dire qu'il faut des classes moyennes aussi . Mais Not'bon Maire avec sa démagogie et sa volonté de se faire réélire, les oublie sciemment ( pas fiables, croit-il, n'ont-ils pas, cet an-ci, grossi le vote d'une certaine Marine!) .
    Quant à l'idée fumeuse du fameux Mano, encore heureux qu'il ne veuille pas pour les appartements que nous avons acheté, nous dire brusquement que nous les avons acquis en emphytéotique. Il est vrai que pour le moment il n'en a pas le droit car celui-ci est inscrit dans la constitution. Encore heureux d'ailleurs!
    Tu parles que les classes moyennes vont adhérer à son idée! Ils aiment le solide, la terre, la pierre. Et cela depuis des siècles

  • 5 Reco 05/04/2011 à 18:32 par MisterHadley

    La mauvaise foi absolue, là..!

    Ca fait deux dans l'même camp, rien qu'aujourd'hui, entre la martine qui s'est faite gauler en se lachant sur sa candidature et qui, après pour faire style, dit aux journaleux qui l'ont gaulée "regardez la bande.."... et ils l'ont justement regardée, comme les téléspectateurs des news, et tout le monde a bien constaté la mauvaise foi absolue du jour, la première, donc...

    Maintenant, la deuxième, avec le "réfléchisseur" qui "innove" avec un truc qui prend son origine à l'époque Romaine, soit plus de deux mille ans en arrière, et qui, depuis, existe depuis des lustres en droit français...

    Le "réfléchisseur" fait style qu'il avait dans l'idée ce "bail emphytéotique", alors que ce "léger" détail lui était passé au dessus d"la tête à lire son communiqué ultra pompeux d'hier...

    Gaulé, l'réfléchisseur..!!

    Ca fait deux, rien qu'aujourd'hui...

    Un peu d'décence...

    Démissionnez.

    C'est un promoteur qui vous l'dit...

    L'incompétence ambiante et la mauvaise foi n'a que trop durée, il n'y a qu'à lire les commentaires dévastateurs sur les sites de news à propos de cette "innovation", tout le monde se marre..!

    Quelle honte...

    Tsss...

    Message édité 05/04/2011 à 18:35

  • 0 Reco 05/04/2011 à 18:22 par MatejaSr

    Tiens, bobo en chef s'aperçoit que la hausse des prix le coupe de son electorat estampillé classes moyennes locataires, alors il envoie bobo trouve-tout balancer des idées farfelues pour faire croire à ses chers électeurs que oui il pense à eux.
    Comme dit par ailleurs, le plus simple serait peut être de reconnaitre ses erreurs et de redresser le mix construction social / privé plutôt que de sortir un enième gadget inapplicable.

  • 0 Reco 05/04/2011 à 18:08 par LEXUS

    Aujourd’hui tous les professionnels sont unanimes sur le fait que c’est la Ville de Paris qui a contribué à la hausse des prix. Dans presque tous les quartiers de Paris, 98% des chantiers en matière de construction neuve et de rénovation d’immeubles sont les fait de Paris Habitat et autres organismes d’HLM . Monsieur MANO , c’est intenable à long terme au niveau des prix. Regardez dans les autres villes de France, 80 % des chantiers sont le fait des promoteurs privés.

    Si vous continuez ainsi, vous allez dans le mur et votre réflexion actuelle sur la possible suppression du droit de propriété à vie à Paris est une des premières conséquences de votre politique.

    Aujourd’hui vous proposez cette mesure visant à pénaliser les personnes qui font des efforts au bénéfice des logements sociaux. Monsieur Mano, les baux des HLM sont transmissibles ce qui fait qu’une famille pourrait occuper un logement pendant plusieurs générations.

  • 0 Reco 05/04/2011 à 18:05 par LEXUS

    Aujourd’hui, les institutionnels ne veulent plus mettre leurs biens sur le marché par peur qu’ils soient bradés. Cela permettait aux classes moyennes d’acheter. J’ai pu acquérir aussi un appartement par ce moyen. Aujourd’hui, l’offre des institutionnels se raréfie.

    Aujourd’hui tous les professionnels sont unanimes sur le fait que c’est la Ville de Paris qui a contribué à la hausse des prix. Dans presque tous les quartiers de Paris, 98% des chantiers en matière de construction neuve et de rénovation d’immeubles sont les fait de Paris Habitat et autres organismes d’HLM . Monsieur MANO , c’est intenable à long terme au niveau des prix. Regardez dans les autres villes de France, 80 % des chantiers sont le fait des promoteurs privés.

    Si vous continuez ainsi, vous allez dans le mur et votre réflexion actuelle sur la possible suppression du droit de propriété à vie à Paris est une des premières conséquences de votre politique.

  • 0 Reco 05/04/2011 à 18:04 par Thierry B

    C'est une bonne idée. Dtoute facaon on a tout essayé : la crise, les entourloupes, le faste, puis les taudis à 12 OOO du mètre. Pourquoi pas ça ? Partant !

  • 0 Reco 05/04/2011 à 18:04 par LEXUS

    Monsieur MANO, quelle démagogie face à l'impuissance de la ville . Vous avez contribué très largement à l'augmentation des prix de l'immobilier à Paris. Pour plusieurs raisons :

    Vous préemptez presque tout pour construire des logements sociaux. Le peu de terrains disponibles pour les promoteurs privés est acquis à un tel prix qu'ils sont obligés de les répercuter dans les prix de vente et cela d'autant plus vous leur imposer un quota de 25 % de logements sociaux souvent acquis par la ville de Paris ou les sociétés d’HLM à des prix défiant toute concurrence ( prix coûtant ). Par votre politique absurde et doctrinaire vous avez contribué a chassé les classes moyennes à Paris pour ne garder que des pauvres et de très riches. Aujourd’hui beaucoup de quartiers de Paris sont de véritables poudrières et des lieux d’insécurité et de pauvreté. Ce qui se passe dans les banlieux difficiles est au cœur de Paris. Oui vous avez contribué à chasser les classes moyennes de Paris. Pourquoi avez –vous supprimé l’accession sociale à la propriété, qui permettait aux classes moyennes de rester à Paris ? Pourquoi ne pas réguler en partie les prix en proposant de l’accession sociale à la propriété ? Aujourd’hui, la ville de Paris est victime de sa propre démagogie. C’est incompréhensible cette façon de penser. Votre politique du logement à Paris se limite à la construction de logements de logements sociaux, c’est complètement absurde si vous ne l’accompagné pas de mesures fortes en faveur de l’accession sociale pour les classes moyennes. Que représente le prêt immobilier mis en place par la ville face à la hausse des prix ? Rien

    Par ailleurs, la vente à la découpe autrefois permettait à de diversifier l’offre. Aujourd’hui, la ville fait jouer a fond son droit de préemption sur les immeubles que les institutionnels mettent sur le marché. Ces biens sont acquis par la ville à des prix parfois très bas.

  • 0 Reco 05/04/2011 à 18:02 par LEXUS

    FFFFFFFFFFFFFFFFFFFF

  • 0 Reco 05/04/2011 à 17:55 par Lapoliss

    Je sens que midève va se déchaîner !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...