Paris
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitemercredi 11 mai 2011 à 17h04

Le préfet d'IDF veut faire la lumière sur l'éclairage parisien


Bataille judiciaire autour de l'éclairage parisien
Bataille judiciaire autour de l'éclairage parisien
Bataille judiciaire autour de l'éclairage parisien (©dr)

Le plus gros marché public de Paris, portant sur l’éclairage public, est dans le collimateur du préfet d’Île-de-France, Daniel Canepa. Un contrat de 800 millions d’euros qui concerne les quelque 190 000 lampadaires de la capitale.

(LaVieImmo.com) - Bouygues et Vinci sont attributaires d’un des marchés publics les plus juteux de Paris, celui de l’éclairage public. Les plus célèbres monuments de la capitale, de l’Arc de triomphe au Panthéon, brillent de mille feux grâce à ce contrat, que le préfet d’IdF, Daniel Canepa, souhaite faire annuler en justice.

En effet, il dénonce dans une missive que s’est procurée Le Parisien « les ‘irrégularités dont la procédure de passation est entachée’ et des ‘doutes sérieux’ sur la légalité » de ce marché. Mais toute l’originalité tient, pour Jean-François Legaret, maire du 1er arrondissement, dans le fait que le préfet actionne directement la justice. « Un préfet demandant au tribunal l’annulation d’un contrat de la Ville de Paris, je n’avais jamais vu ça », s’étonne l’élu.

Veolia, Suez et EDF évincés

Une affaire qui rejaillit sur la mairie, qui se dit elle aussi surprise de l’absence de coup de semonce préalable, sous forme de « lettre d’observation ». Et si la Ville se veut rassurante sur l’issue de ce litige, l’on concède tout de même que « si la justice devait casser l’éclairage public, ‘ce serait le scénario catastrophe’ », rapporte le quotidien.

Ce dossier avait déjà connu un couac auparavant, « Veolia, EDF et Suez avaient été écartés du marché après une incroyable erreur… il manquait des pages essentielles à leur dossier ».

Le tribunal administratif de Paris rendra sa décision le 20 mai.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...