Paris
LaVieImmo.com
Prix immobiliermardi 24 janvier 2012 à 15h05

Les loueurs en meublé parisiens plaident leur cause


Les meublés de courte durée à Paris dans le viseurLes meublés de courte durée à Paris dans le viseur (©dr)

Les représentants d’agences immobilières spécialisées dans les locations meublées de courte durée avaient rendez-vous lundi avec Jean-Yves Mano, adjoint (PS) au maire de Paris chargé du Logement. Ils ont échangé leurs points de vue, et quelques pistes ont été avancées.

(LaVieImmo.com) - La situation est tendue entre les bailleurs en meublé de courte durée et la mairie. Manifestant hier devant l’Hôtel de Ville, ces propriétaires qui louent moyennent loyer très élevé leur résidence secondaire pour une semaine, voire une nuit, ont été reçus par Jean-Yves Mano, afin de discuter sur la réglementation de leur activité. La mairie impose à ces bailleurs de passer du régime juridique du régime des locaux d’habitation à celui, plus contraignant, des locaux commerciaux, qui figure à article L631.7 du code de la construction et de l’habitation.

Des prix trop élevés

Le motif : la mairie estime que cette pratique fait flamber artificiellement les prix à l’achat comme à la location, alors que chez les bailleurs on estime que « l’on se trompe de cible ». Ces derniers arguent notamment de la vacance dans la capitale, ou encore du fait que ce type de location ne fait que conférer « un complément de revenus » nécessaire à certains propriétaires (Le Figaro daté du 19 janvier).

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Ces locations représentent « près de 20 000 logements » à Paris. Soit « jusqu’à 20 % de l’offre locative dans certains arrondissements du centre et de l’Ouest de Paris), diminuant ainsi le nombre de logements disponibles pour loger les personnes habitant ou souhaitant habiter de façon pérenne à Paris », explique la mairie.

Selon Le Parisien, diverses pistes ont été évoquées lundi, comme « la création d’une licence professionnelle et l’élaboration d’une charte du bon usage ».

André Figeard - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 28/01/2012 à 00:36 par Benoit

    Igloo, oui je vois midi a ma porte comme tout le monde. Mais je ne trouve pas choquant qu'un couple de quadragenaire avec enfants qui gagnent bien leur vie essaie de se constituer un patrimoine petit (on parle de 350 000 euros) en empruntant sur 20 ans... Et quand on est parisien, explique moi comment on fait d'autre qu'acheter un studio, et de le rentabiliser (quand on a la chance de poivoir acheter son logement principal, on rentabilise en ne payant plus de loyer et cela ne choque personne). Par ailleurs, je trouve ca top sympa d'accueillir chaque semaines des touristes qui viennent du monde entier, souvent des jeunes qui sont trop contents de se soler si confortablement a si bas prix. Je les aide a passer un sejour agreable, je les conseille sur les choses a faire et pas faire a paris etc. Bref, je trouve cela super sympa, je rencontre des gens que je n'aurais jamais rencontre autrement, cela m'enrichis donc j'espere pouvoir continuer. Par ailleurs, je peux a tout moment me reserver l'appart pour ma famille mes amis. Donc oui cela m'incite, moi et ma petite famille a rester a Paris, et je suiis sur que je suis representatif d'une bonne partie des loueurs en meubles. Sur le plan moral, politique, philosophique ou tout ce que tu voudras, c'est complique, cela est critiquable dans une certaine mesure certes, mais est-ce raisonable de dire que ce studio, dans un quartier touristique et cher serait achete par etudiant ou un jeune couple? Le logement social, Il y en a un immeuble de trois etages de l'autre cote de la rue, et je trouve cela tres bien (a condition que leurs occupants ne sous louent pas aux touristes, lol!

  • 0 Reco 27/01/2012 à 21:09 par Igloo

    Doucement andre, votre coeur... Allons, allons, ça va aller, vous verrez. Dès que la mairie de Paris aura fait le ménage dans ce nid (de rapaces), vous réaliserez que finalement pas mal de biens d'investisseurs se retrouveront par miracle sur le marché "classique". Et que c'est une bonne chose, pour les résidents, la ville et sa croissance. Après, rien n'empêche bien sur de se pencher sur les HLM.

  • 0 Reco 27/01/2012 à 20:55 par andre

    VOILA LE VRAI SCANDALE :
    Au vu d'une photographie du parc HLM réalisée par l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale (Onpes), 53.000 ménages appartenant aux 10 % des foyers les plus riches de France étaient, à la fin 2007, hébergés en HLM, dont 37.000 en Ile-de-France (18.000 à Paris, 19.000 hors de Paris)
    Concrètement, ces familles disposent d'au moins 11.200 euros par mois lorsqu'elles comptent un seul enfant et d'au moins 13.500 euros par mois avec deux enfants .
    En d'autres termes, dans Paris, 31,4 % des locataires du parc locatif social parisien comptaient à la fin 2007 parmi les 30 % des ménages les plus riches de France...
    ON COMPREND POURQUOI LA MAIRIE CHERCHE UN BOUC ÉMISSAIRE AVEC LES LOCATIONS MEUBLÉES !!! SANS COMPTER LES 116.000 LOGEMENT VACANTS QUE LES PROFESSIONNELS DE LA LOCATION MEUBLEE VOUDRAIENT BIEN RECUPERER ET CREER ENCORE DE NOMBREUX EMPLOIS !!!!

  • 0 Reco 27/01/2012 à 20:51 par andre

    Parlons vrai SVP ! il n'y a pas tant de "rapaces" qui achetent pour louer en courte durée .. Il y a surtout des gens qui n'ont pas besoin de leur appartement tout le temps ... EX: un toubib qui fait 6 mois à Paris et 6 mois à Londres .... Son apt est libre pendant 6 mois ... On le garde vide ???? Les retraités qui part régulierement en voyage ou qui a une maison de campagne , On laisse vide ?? Un proprio nommé à l'étranger et qui est en période d'essai .. On laisse vide ?? Vous acceptez qu'ils louent aux touristes ?? Si oui, sachez que c'est 2/3 des proprios selon l'enquete de la mairie ... Sinon, ces appartements seront vides, et l'activité economique de Paris baisser ... Tout ca car quelques jaloux envieux ne supportent pas que d'autres gagnent un peu de frics.. Bien sur il y aura moins de recette fiscales ... et des emplois en moins...

  • 0 Reco 27/01/2012 à 17:15 par Igloo

    @hé-hé : rassurez-moi, vous le faites un peu exprès d'avoir l'air si "mal comprenant" à la lecture de mes posts, non...?

    Des gens qui achètent des studios pour se loger à Pairs, il y en a des dizaines et des dizaines par an. Pourquoi? Paris est chère, certains veulent à tout prix y résider, donc il sacrifient sur la surface. Ca va jusque là? Vous ne connaissez visiblement RIEN (moi aussi je peux mettre des capitales) au marché parisien, ni au marché tout cours d'ailleurs. Partout dans les grandes capitales/villes du monde, le rapport surface/personne diminue d'année en année (Tokyo étant le pire). c'est comme ça, et ça veut dire entre autre que bcp achètent/achèteront un studio pour s'y loger, même si ça vous parait bizarre.

    Deuxio : si tout le monde veux acheter des biens pour les louer à la journée/semaine, le pauvre Benoit va se faire jeter dehors de l'appart qu'il loue car il sera (l'appart) lui aussi plus rentable en étant loué de cette façon. Il ne restera donc plus de bien à location longue durée, que des biens pour touristes ou ceux de passage, donc plus de possibilité de se loger pour les parisiens, c'est à dire les résidents permanents de la ville. Là aussi, compris?

    Pour finir, je le redis pour la xxxème fois, je ne suis pas contre les chambres d'hôtes (déclarées). je suis contre les rapaces qui assèchent le marché en achetant des biens qui ne seront plus utilisables pour loger des résidents permanents.

    Une dernière fois, ce n'est pas parce que vous aimez ou n'aimez pas qq chose (habiter dans un studio, préférez ou pas les chambre d'hotes ou les meublés aux hotels,...) que ça doit servir de règle. Il semblerait que les politiques et la mairie de Paris pensent, avec raisons, qu'une ville doit avoir un maximum de résidents permanents pour qu'elle soit viable. Le ménage qu'ils vont faire dans ce marché va permettre de faire dégager les rapaces, amen.

  • 0 Reco 27/01/2012 à 11:52 par hé-hé

    @Igloo : vous rigolez vraiment je pense ! "celui qui veut acheter un studio pour se loger" !!! C'est vous qui devez vous relire de temps en temps ) On rêve tous je crois de se loger dans les studios de 20 mètres carrée et y rester toute la vie (éventuellement fonder une famille et y vivre à plusieurs) !

    Le marché des studios en particulier est purement "marchand de sommeil" quel que soit le mode d'emploi. A la semaine, au mois ou long terme. Et ne chasse en aucun pas les parisiens mais au contraire comme à dit Benoît leur permet parfois de vivre dans une ville ou le prix est devenu exorbitant. Oui c'est un service de louer à la semaine. Parce qu'il faut faire le ménage, de l'entretien, se prendre dans la gueule les vacances locatives etc. etc. Ca justifie le prix plus cher par rapport à la location de longue durée.

    Il y a de la demande pour les locations meublées. Les personnes qui cherchent à se loger pour 1, 2, 4, 6 mois. Parfois seulement quelque semaines. Vous les enverrez tous à l'hôtel ? Ca vous est déjà arrivé de vivre 4 mois dans un hôtel ? Quelle joie, dites-nous... Puis où va-t-on construire ses hôtels ? Dans les champs de betterave à 60 bornes de la capitale ? Ou à la place de votre logement préservé de centre ville ? Donc on revient au même en fait.

    Cette cause qu'il y a les logements pris par quelqu'un d'autre au lieu d'accueillir les locataires potentiels c'est de la branlette de cerveau. Vous ne pourrez jamais mettre des personnes en plus sur tout mètre carré libre dans la capitale, parce que d'une part l'infrastructure ne le permet pas (affluence partout, le transport est déjà débordé, les bouchons, l'attente dans les service publics etc. etc...) et de l'autre simplement parce qu'il y aura toujours des gens qui voudrons payer cher pour avoir plus de confort et de la surface à EUX SEULS. Ca c'est une question de moyens.

  • 0 Reco 26/01/2012 à 18:54 par Igloo

    Benoit, faut se mettre à la place des autres. Et celui qui veut acheter un studio pour se loger, il fait comment? C'est un peu embêtant comme tout le monde vois midi à sa porte.

    Tu n'as aussi vraisemblablement pas compris la problématique, puisque tu écris (avec les lettres capitales qui vont bien, en plus) : "En interdisant la location saisonniere la mairie de paris CHASSERA DE PARIS LES DERNIERS PARISIENS!". C'est justement en évitant des achats comme les tiens que les parisiens pourront rester à Paris... Réfléchis: si ton proprios décide de transformer l'appart que TU loues en location à la semaine, ou le vends à qq qui veut faire ça, TU fais comment? A moins bien sur que, parce que ca t'arrange, on ne puisse louer que les studios en location saisonnière... L'idée du gain facile, si possible en escroquant l'état, rend vraiment les gens complètement irrationnel.

  • 0 Reco 26/01/2012 à 18:23 par Benoit

    Mafemme et moi travaillons tous les deux à Paris et gagnons bien notre vie.
    Nous sommes donc privilégiés. Pourtant, impossible d'acheter notre résidence principale, trop cher pour nous (avec 2 enfants, nous cherchosn 100m2, ce qui me semble dans l'absolu raisonable). Donc nous sommes locataires d'un 100m2 (2000 eur). Cependant nous souhaitons épargner, comme tout le monde, et donc acheter un appartement. Notre budget nous permet d'acheter 350 000, donc un beau studio, qui sera loué à la semaine. Ce systeme nous permet de RESTER LOCATAIRES DANS PARIS. Si cela devient interdit, nous ne POURRONS PLUS VIVRE A PARIS et nous PARTIRONS, et j'imagine que notre appartement sera repris apr un étranger ou un fonds. BREF: en interdisant la location saisonniere la mairie de paris CHASSERA DE PARIS LES DERNIERS PARISIENS! Elle leur permet de financer leur propre cout de logement, elle fait vivre des femmes de ménages, les pressings, les agences, les entreprises de réhabilitation, le Darty et le Habitat du quartier, le fleuriste, le caviste, la superette d'en bas etc. etc. bref, les parisiens, les commerces de proximité.
    Il faut AUTORISER et REGLEMENTER pour eviter les abus mais encore un fois s'il y a interdiction, les derniers parisiens disparaitront!

  • 0 Reco 26/01/2012 à 16:53 par Igloo

    @Hé-hé : relisez : je ne parlais bien sur pas des chambres d'hôte (à condition qu'elles soient enregistrée en tant que telles) mais des appartements achetés uniquement en vue de les louer à la journée/semaine. C'est pas vraiment pareil, puisque dans un cas un des biens sort complètement du marché des particuliers. Pour votre première remarque, je vous signale que les prix des hôtels à Londres, New York, Washington, Tokyo par ex sont 30-40% plus élevés qu'à paris (chambres d’hôtes comprises), ce qui n'empêche pas les touristes d'affluer. Et oui, je préfère que ce soient les touristes qui payent un peu plus cher leurs nuitées (en s'alignant par ex sur les villes mentionnées) plutôt que les résidents ne puissent tout simplement pas se loger. Vous semblez rêver de transformer Paris en hôtel géant et citée dortoir pour touristes et d'envoyer les résidents actuels et ceux qui y travaillent au fin fond des banlieues, c'est votre affaire. D'un point de vue économie stratégique de la ville, excusez l'aspect un peu abrupt de mon jugement mais puisque vous y allez de votre coté, c'est idiot, ça n'a jamais existé (parce que justement c'est idiot) à part dans les parcs d'attraction et les villages vacances (mais c'est un peu différent), car une ville, pour prospérer, obéit à des critères que vous ne semblez pas prendre en compte.

    Tomito : ne rentrons pas dans le cliché, non? Franchement...? Ou alors n'oublies pas ton couplé sur Cuba ou la Corée du Nord, autrement ça manque un peu et ça tombe à plat.

  • 0 Reco 26/01/2012 à 15:55 par hé-hé

    @Igloo : c'est depuis quand habiter Paris intra-muros devenu VITAL pour les ménages ? A part Paris en France il n'y a pas d'autres villes ? Ou vous préférez que les touristes aillent é Gournay en Bray pour visiter Paris et se tapent 2h de transport pour visiter la Tour Eiffel alors que vous habitiez en plein centre Paris pour un prix cassé, "social" ?

    Après il faut distinguer 2 cas. Où l'appartement est totalement à l'usage locatif meublé de courte durée, dans ce cas je suis d'accord, déclaration fiscale doit être obligatoire, source de revenu supplémentaire etc. etc. montage d'une entreprise avec tout ce qui suit. Réglementation de l'activité.

    Si il s'agit de sou-louer une pièce dans son propre appartement en quoi dites-moi ça va rendre heureux un locataire qui cherche à se loger à Paris si je ne suis pas autorisé à le faire ?

    Je ne possède pas d'appart à Paris. Quand je louais un grand appartement au centre ville et j'avais une pièce en plus je savais que je ne pourrais pas légalement la sou-louer et en gagner de l'argent. Je le faisais gratuitement pour les voyageurs étrangers sur le site hospitality.

    Sachez que habiter dans une chambre d'hôte ça fait partie de préférence de beaucoup de touristes. De même façon que les proprios le font non seulement pour l'argent mais aussi pour la convivialité et l'hospitalité. Ça existe dans tous les pays et quand je voyage c'est ce mode-là que je préfère pour mon séjour.

  • 0 Reco 26/01/2012 à 15:31 par tomitoma

    te rends tu compte, l'igloo, que tu es aussi un spéculateur de l'immo?

  • 0 Reco 26/01/2012 à 15:08 par Igloo

    hé-hé : ce que vous dites n'a rien à voir avec la choucroute. Le problème n'est pas que les touristes payent moins chers leurs nuitées à Paris, le problème est que les parisiens puissent se loger. Les 20% de biens utilisés à des fins d’hôtellerie au black reviennent, pour donner une image, à ce que les américains achètent la plus grosse partie de la production agricole mondiale, faisant flamber les prix et menant à la famine les pays qui ne peuvent pas suivre financièrement (image, je le répète. Mais c'est le cas par ex dans l'industrie pharmaceutique).
    Spéculer sur l'immo (c'est à dire profiter de la raréfaction, que l'on crée, pour imposer des marges insensées, je ne parle pas de ceux qui achètent pour louer de façon "classique", même si dans ce cas le rationnel économique, au vu des rendements nets, m'est difficile à comprendre) est aussi immoral que spéculer sur les produits alimentaires ou de santé, car on spécule sur ce qui est vital, non contournable pour chacun. Le problème est que la plupart des proprios de ce type de biens, loués à la nuitée, qui, la main sur le cœur vous diront que les traders et les banques c'est "que des pourris", oublient que dans leurs gestions financière ils sont à leur niveaux.
    Encadrer les loyers en zone tendues, éviter la raréfaction des biens disponibles car bloqués dans des activités touristiques (sans bien entendu en avoir les contraintes, notamment fiscale), sont des mesures qui limitent la prédation financière sur un poste vital pour les ménages. Ce qui ne peut être vu que comme une bonne chose.

  • 0 Reco 26/01/2012 à 13:33 par hé-hé

    arrêter ces délires en attaquant les proprios qui vont céder une pièce en plus chez eux pour une nuit contre une somme plutôt modeste. Regardez les prix des hôtels seriez-vous capable de voyager si rien qu'une nuit à l'hôtel coûte 60-100 EUR. Les hôtels c'est l'hôpital qui se fout de la charité, eux-même factures à des sans ressources logés à 5 dans une pièce 3000 EUR / mois payés par les allocs donc nos cotisations et impôts.

    Bientôt ça sera interdit d'inviter les gens à la soirée chez toi sans que l'état prenne de la TVA dessus...

    Surtout que la plupart de ces propriétaire qui louent à la semaine passent par les sites qui prennent 20 pour cent. C'est là ou l'état gagne déjà et beaucoup.

  • 0 Reco 25/01/2012 à 14:35 par Chris

    « un complément de revenus » nécessaire à certains propriétaires

    Dans ce cas il faut vendre ...

  • 0 Reco 25/01/2012 à 13:07 par Bien entendu

    "Alors laissez-nous gérer ces biens "

    Pas de pb si vous êtes requalifiés en hôtel et donc soumis aux mêmes contraintes...

  • 0 Reco 25/01/2012 à 12:59 par loulou

    Et si chacun avait la liberté de choisir ?
    On ne nous demande pas notre avis quand les différentes taxes augmentent, on ne s'inquiète pas du poids des charges de copropriété et de toutes les charges en général suscitées par l'entretien d'un bien...
    Alors laissez-nous gérer ces biens que nous avons acquis souvent en empruntant comme bon nous semble!!!!

  • 0 Reco 25/01/2012 à 12:53 par Bien entendu

    Arrêtez vos délires de petits investisseurs avides de pognon facile :
    - La plupart d'entre vous louez au black à des touristes (fraude fiscale)
    - La plupart d'entre vous faîtes une concurrence déloyale aux hôteliers et restaurateurs (vous avez une activité hôtelière mais ne vous soumettez pas aux mêmes contraintes)
    - L'impact sur la fréquentation touristique d'un arrêt total de vos petites magouilles sera nul : il y aura autant de touristes, et ces touristes feront vivre plus de monde.
    Quand à vous, je pense réellement que quelques 'corrections physiques' sévèrement infligées vous feraient bien comprendre le sens et la portée de votre comportement : vous êtes des fraudeurs et les fraudeurs doivent être châtiés

  • 0 Reco 25/01/2012 à 12:05 par Bravo

    Bien dit, Analyste ! exactement le fond de ma pensée; Et pour Hollandissime, qui devrait s'appeler en fait " Marinissime ", c'est pas l'immo qui rend méchant : c'est la connerie de ceux qui gravitent dedans.

  • 0 Reco 25/01/2012 à 09:17 par andreParis

    la durée moyenne de location est de 3 mois !! ca veut dire que la location touristique est marginale !! les locataires sont des étudiants erasmus (4 mois), des cadres en mutation, des familles qui font rénover leur appartement, des enseignants de passage, des chercheurs, des divorcés qui ont besoin de se loger très vite ... selon l’enquête opinionway, seulement 4% du taux de remplissage de ces appartement est dédié au tourisme ... Les propriétaires sont eux aussi en mutation , retraite, et ont besoin de leur appartement quelques mois par an !!! De plus les hôteliers ne s’intéressent pas aux séjours de plus d'une semaine, la durée moyenne des séjours hôteliers est inférieurs à 3 nuitées !! A l'évidence, la Mairie veux diaboliser la location meublée à Paris !! La location meublée représente 1000 emplois à Paris dans les agences immobilières !! 5seafrance=800emplois) .. ARRÊTEZ DE CONFONDRE LOCATION TOURISTIQUE ET LOCATION MEUBLÉE !!

  • 0 Reco 24/01/2012 à 22:37 par Hollandissime

    Analyste.
    Je ne pensais vraiment que l'immo pouvait rendre aussi méchant.
    A voir les ravages qu'il fait sur vous, c'est pire que la morsure d'un chien enragé.

  • 0 Reco 24/01/2012 à 22:27 par Hollandissime

    @analyste vous devenez complètement fou!
    Qui loue ici des locations touristiques à Pars: personne.!
    Ni igloo ni moi!
    Vous êtes dans un délire complètement parano.
    Votre état relève de l'hôpital psychiatrique.
    Je ne pensais pas que l'immo pouvait provoquer chez certains de tels délires.
    Je n'étais ici que pour échanger des idées

  • 1 Reco 24/01/2012 à 21:41 par Analyste

    Arrêtez vos délires de petits investisseurs avides de pognon facile :
    - La plupart d'entre vous louez au black à des touristes (fraude fiscale)
    - La plupart d'entre vous faîtes une concurrence déloyale aux hôteliers et restaurateurs (vous avez une activité hôtelière mais ne vous soumettez pas aux mêmes contraintes)
    - L'impact sur la fréquentation touristique d'un arrêt total de vos petites magouilles sera nul : il y aura autant de touristes, et ces touristes feront vivre plus de monde.
    Quand à vous, je pense réellement que quelques 'corrections physiques' sévèrement infligées vous feraient bien comprendre le sens et la portée de votre comportement : vous êtes des fraudeurs et les fraudeurs doivent être châtiés.

  • 0 Reco 24/01/2012 à 18:46 par Hollandissime

    Igloo allez voir le taux de remplissage des hôtels parisiens. Il se situent à 80% de taux de remplissage, ce qui ne tient pas compte de la rénovation de certaines chambres, des creux en milieu de semaine et autres impondérables.
    Si l'on supprime les locations touristiques (quelques 20 000 logements) les hôtles ne pourront pas absorber autant de monde.
    Et si Paris ne peut plus fournir en réservation, les touristes iront voir ailleurs, notamment à Londres où la location touristique est pléthorique.
    En revanche, oui, les bailleurs en meublés touristiques pourraient facturer la tva.
    Mais ils pourraient alors la déduire sur les rénovations des appartements et l'achat ou le renouvellement des meubles, draps, etc.
    Ce serait une piste. intéressante.
    Le problème est que Delanoé ne pense qu'en sectaire comme d'ailleurs toute la gauche avec la vieille idéologie de lutte des classes.
    Alors qu'il faudrait mieux faire preuve de pragmatisme en autorisant tout en taxant.
    Cela ne nuirait pas au tourisme et ferait rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat.

  • 0 Reco 24/01/2012 à 18:33 par Igloo

    Je suis d'accord avec vous, Hollande, lorsque vous dites que les touristes sont notre richesse. par contre, je préfère mille fois que ce soit eux qui payent plus cher leur nuitée, pour cause d'arrêt de ces pratiques hallucinantes, et que ceux qui achètent ou louent pour se loger payent moins cher en ré-intégrant ces biens dans le marché classique.

    Ce système permet finalement aux plus riches (pas de démagogie ici) de s'enrichir sur le dos des accédants utilisateurs. Tout en privant l’hôtellerie de clients et donc l'état de recettes sous forme de TVA. C'est le monde à l'envers.

  • 0 Reco 24/01/2012 à 18:21 par Hollandissime

    A votre avis où dorment-ils ces 15 millions?
    Même en remplissant à ras bord les hôtels, on ne pourrait pas tous les loger.
    Arrêtons de faire l'autruche.
    Je ne loue pas en meublés touristiques mais je suis fier de voir à Paris tant de touristes.
    Ils sont ceux qui nous apportent leurs devises et font rayonner à leur retour le prestige de la France.
    Ce que veut faire Delanoé, c'est comme scier la branche sur laquelle nous sommes assis.
    C'est une absurdité, pire c'est un non sens!
    Et tout cela par sectarisme.
    Encore une fois, je suis pour la mixité sociale à la Courneuve ou à Grigny.
    Mais laissons les touristes venir et dormir à Paris.
    Ils sont notre richesse!

  • 0 Reco 24/01/2012 à 18:11 par Pas tout à fait d'accord

    L'immobilier c'est fait pour se loger, pas pour spéculer. Les loyers sont assez chers comme ça. On ne doit pas tolérer que des propriétaires essaient d'échapper à la protection légale des locataires en louant en meublés à des touristes (et au black en plus !)
    Non Paris ne peut pas être une capitale comme les autres : c'est la ville la plus visitée du monde. 15 millions de touristes pourraient tout simplement chasser les résidents d'une ville transformée en dortoir.
    Paris aux Parisiens, les touristes à l'Hôtel.

  • 0 Reco 24/01/2012 à 18:03 par Igloo

    Les rapaces... Jusqu'à 20% des logements déguisés en hotels, qui sortent du marché classique... Vivement que l'on mette de l'ordre dans tout ça que l'on foute ces vautours dehors à grand coup de pied. La spéculation de ce genre profite à une infime minorité et en raréfiant l'offre fait flamber les prix et exclu ruine ceux qui veulent simplement se loger.

  • 0 Reco 24/01/2012 à 17:46 par Hollandissime

    Delanoé comme Hollande pense comme si l'on était encore à l'aube des années 80.
    Or le tourisme s'est mondialisé et de plus en plus de gens voyages.
    Maintenant dans toutes les grandes capitales mondiales, on voit sur les sites d'annonces nombres de locations meublées pour le tourisme ou la villégiature.
    Moins cher que des hôtel mais surtout beaucoup plus spacieux qu'une chambre d'hôtel.
    Et il faudrait que Paris soit la seule capitale à ne pas proposer ce genre d'hébergement?
    et ainsi se priver de devises et surtout de touristes qui font vivre davantage vivre le commerce de proximité davantage que ne le font les résidents.
    Vouloir supprimer ce type d'hébergement est un non sens économique.
    La gauche est toujours aussi doctrinale!
    Et ne changera, hélas, pas.
    Le discours de Hollande dimanche nous l'a prouvé!
    Oui, je ais, vous allez me dire que les parisiens ne trouvent plus à se loger.
    Certes, mais la banlieue n'est tout de même pas faite que pour les pauvres et les immigrés.
    La gauche ne veut-elle pas la mixité sociale.
    Au lieu de vouloir faire venir les pauvres chez les riches.
    Pourquoi ne pas faire le contraire: les riches chez les pauvres!
    Si les fils de famille ne peuvent plus s'établir à Paris en raison des locations meublées qui rapportent touristes, devises et plus grand pouvoir d'achat à dépenser dans nos boutiques, pourquoi donc, les fils de famille et les bourgeois en général, ne vont-ils pas s'installer à la Courneuve pour faire de la mixité sociale?
    Encore une fois, le PS prend les choses à l'envers.
    Oui aux touristes à Paris qui viennent librement y dépenser leur argent et nous rendre fiers de notre culture française.
    Oui, à la mixité sociale en banlieue avec la réintroduction des bourgeois parisiens!
    Je précise pour les petits esprits qui rôdent ici que je ne loue pas en meublé touristique .

  • 0 Reco 24/01/2012 à 15:32 par Hollandissime

    La Mairie de Paris après avoir fait exploser les impots foncier, imposés des ravalements couteux, rendu la circulation impossible aux parisiens a explusé les familles qui y vivaient pour laisser place à une ville musée et une ville de loisir. Les sièges sociaux quittent également Paris pour laisser place aux touristes étrangers et fortunés

    Maintenant quoi de plus naturel que de louer aux touristes étrangers. Il faut que la mairie de Paris assument ses responsabilités.

    Quand M. Delanoé fait avec xénophobie allusion à la situation de Venise, ferrait mieux de regarder Paris en face