Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 5 octobre 2015 à 13h11

Les prix des petits appartements en hausse à Paris


Les petits appartements ont vu leurs prix grimper de 0,5% à la rentrée
Les petits appartements ont vu leurs prix grimper de 0,5% à la rentrée
Les petits appartements ont vu leurs prix grimper de 0,5% à la rentrée (©dr)

En dépit du faible niveau de la demande, le coût de la pierre a renchéri dans la capitale en septembre. Mais difficile de prévoir si la reprise s'installera durablement...

(LaVieImmo.com) - +0,5%. C'est la hausse du prix moyen des appartements à Paris à la rentrée, selon le site Meilleuragents. Une tendance tirée par la performance des petits biens, qui affichent +1% en septembre. L'augmentation est "surprenante", d'après le site d'informations immobilières, comparée à la baisse de -0,1% qu'enregistrent les appartements plus grands, de 3 pièces et plus. Et surtout, elle intervient au lendemain de l'entrée en vigueur de l'encadrement des loyers, le 1er août dernier, censée selon de nombreux observateurs figer le marché de la location, mais aussi celui de la vente.

L'encadrement des loyers déjà anticipé par les investisseurs

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Alors, quelle est l'explication ? Peut-être la baisse de prix déjà conséquente de ces petits appartements : "On constate que du 1er janvier 2014 au 1er octobre 2015 (21 mois), la baisse des prix des petites surfaces a été de -4,2%, alors que les grandes surfaces ne baissaient que de -3% sur la même période, souligne Meilleursagents. Cela semblerait indiquer que les investisseurs ont déjà en parti agi par anticipation de l’encadrement des loyers".

Un réajustement conjoncturel qui rend difficile, dès lors, les prévisions quant à la poursuite de ce mouvement dans les mois à venir. Même si, autre signe encourageant, l'Indice de tension immobilière (ITI) développé par le site est le plus élevé à Paris avec 1,3 acheteurs pour 1 bien. Si celui-ci reste loin de l'équilibre de 2 acheteurs pour un bien, c'est néanmoins la capitale s'en rapproche le plus : en Ile-de-France, l'ITI n'est supérieur à 1 que dans les Hauts-de-Seine.

Les taux en soutien

Enfin, partout encore dans le pays, les taux restent favorables après le niveau historique d'accessibilité atteint l'an passé. De quoi constituer un moteur pour le retour graduel des acheteurs, d'après Meilleursagents. Et la tendance devrait durer. "Au moins jusqu’à la fin de l’année, voire se poursuivre pendant une bonne partie de 2016, tant que la reprise économique et la baisse du chômage ne seront pas de retour", conclut le groupe.


Retrouvez les prix au m² ville par ville, partout en France >>

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 06/10/2015 à 12:05 par Ancien199556

    Les prix sont déconnectés de la réalité de vie des jeunes aujourd’hui.
    Il est bien plus intéressant d’être locataire que propriétaire pour un jeune sauf si il compte rester dans son logement plus de 20 ans, plus tôt rare si on achète un 30m² pour commencer.
    Dans l’hypothèse d’une baisse des prix (plus probable qu’une continuation d’augmentation des prix) les solutions achats sont très longue à se rentabiliser.

    Message modéré 06/10/2015 à 15:02


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...