Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 25 avril 2014 à 14h53

Les prix en légère baisse à Paris


Les prix moyen des appartements à Paris se situe à 8160€/m²
Les prix moyen des appartements à Paris se situe à 8160€/m²
Les prix moyen des appartements à Paris se situe à 8160€/m² (©dr)

L’immobilier parisien voit ses prix légèrement baisser au début de l'année, selon la dernière note de conjoncture des Notaires d’Ile-de-France. Une tendance qui ne devrait pas s’essouffler dans les prochains mois.

(LaVieImmo.com) - 8 160 €/m². C’est, selon les notaires, le prix moyen des appartements anciens à Paris à la fin février 2014. En baisse de 0,4 % sur 3 mois*, et de 1,8 % sur 1 an. « Ce qui constitue une baisse un peu plus accentuée que la moyenne de l’Ile-de-France », de 1,4 %, précise la note de conjoncture. En se fondant sur les avant-contrats de vente, les notaires anticipent « un maintien de cette tendance pour les prochains mois », tant pour l’ancien à Paris que pour les maisons dans la région.

La capitale voit ses ventes progresser de 30 % sur la période décembre 2013/février 2014 comparé à décembre 2012/février 2013. Un volume qui demeure toutefois « encore en net recul par rapport aux périodes dynamiques constatées dans le passé ».

L'effet de la hausse des droits de mutation

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

L’Ile-de-France a connu un élan similaire, globalement dopé par « l’anticipation de la hausse des droits de mutations lors de la vente d’un bien immobilier, (qui) semble avoir donné un coup de pouce ponctuel à l’activité dans certains départements », souligne la note. Ainsi, les ventes ont augmenté de 38 % sur cette période dans l’Essonne et de 37 % en Seine-et-Marne. Mais l’effet d’aubaine pourrait n’être que de courte durée : d’après leurs indicateurs avancés, les notaires prévoient « un coup de frein sur l’activité du mois de mars 2014 ».

*En données non corrigées des variations saisonnières, sur la période décembre 2013/février 2014 à octobre 2013/décembre 2013

Retrouvez les prix de l'immobilier à Paris, arrondissement par arrondissement >>

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 23/05/2014 à 10:51 par Atepac

    Une bonne nouvelle !

    S'il vous reste quelques (maigres) économies après ça, pensez à investir dans un système d'aspiration centralisé :)

    A bientôt !
    Atepac – http://www.atepac.com/

  • 0 Reco 05/05/2014 à 09:28 par XavierLoiDuflot

    Les prix sont en légère baisse depuis début 2014 renforçant ainsi l’attractivité des biens immobiliers du marché parisien, que ce soit pour les accédants à la propriété, pour les personnes cherchant à acheter un logement plus grand ou pour les particuliers désirant investir dans l'immobilier locatif.
    Pour ces derniers le recours au véhicule de défiscalisation immobilière qu'est le dispositif fiscal Duflot (http://www.dispositif-lo iduflot.org/dispositif-du flot) est largement utilisé. En effet avec l'achat d'un bien immobilier bien placé et payé à un prix raisonnable, la défiscalisation partielle de l'investissement et la possible imputation des déficits fonciers en font un placement doté d'une rentabilité attractive.

  • 0 Reco 30/04/2014 à 14:43 par MH LOSER

    CA$H ! Et si d'ici là l'immo se vautre en France, j'achète avant la retraite!

    Et hop tout est benef!

  • 0 Reco 30/04/2014 à 09:58 par hé-hé

    et MH, si les plans d'économie se multiplient d'ici là... devine qui va se tirer de France le premier ? Qui d'autres ? Qu'en est-il de propriétaires qui voudront vendre en urgence pour se tirer ?.. Où sera le prix ?

  • 0 Reco 30/04/2014 à 09:55 par hé-hé

    "Tous les frais de mutation restent dans ma poche, à la retraite j'achète CA$H !"

    Exactement !!!

  • 0 Reco 29/04/2014 à 18:43 par MisterHadley

    Mets donc BFMTV pour suivre le fameux plan d'économie de ton pote El Gringo, de 50 milliards d'euros, il te concerne...

    Ton "CASH" et le reste avec...

    ^^

  • 0 Reco 29/04/2014 à 18:42 par MisterHadley

    Donc, pour toi, dans l'exemple cité par diwai lui-même comme "argument irréfutable" de son délire, même cas de figure, mais sans qu'ils ne soient propriétaires, ils seraient donc à la dèche totale, mais, je te cite "auront quelque chose en CASH etc, etc"...

    Pauvre garçon...

    ^^

  • 0 Reco 29/04/2014 à 18:40 par MisterHadley

    C'est ça...

    En attendant, aucun d'entre vous ne ré"pond donc sur les "senior" qui arrivent à l'âge de la retraite avec une retraite miséreuse, et qui ne seraient donc pas propriétaires...

    Que leur arrivearient-ils..?

    Hum..?

    Tout est dit.

  • 0 Reco 29/04/2014 à 18:38 par hé-hé

    MH : les séniors comme tu dis auront quelques chose en CASH pour se tirer de la ville la plus chère du monde en fin fond des provinces françaises ou étrangères pour vivre à 3 francs 6 sou le mois et être PLUS HEUREUX qu'un propriétaire d'un studio 25 m2 sous le toit dans la capitale de la mode et des parfums

  • 0 Reco 29/04/2014 à 18:36 par hé-hé

    difficilement on peut appeler "cigale" quelqu'un qui bosse à plein temps depuis tout début et pendant 13 ans déjà sans jamais être au chômage... Ca s'appelle la production et la contribution au PIB, alors que tes nombreux attentismes liés à l'immo, son acquisition, profit de la plus-value et d'autres obsessions c'est du pur parasitisme, tu n'est pas une fourmi mais un gros ver blanc.
    Au cas de crach tout le monde aura mal, mais personne sera à la rue. Tu vas voir : )

  • 1 Reco 29/04/2014 à 18:11 par dawei

    ce n'est pas ce que je dis... :-)
    ce que je dis c'est que les coûts de possession ont beaucoup augmenté et vont encore augmenter. Que ce n'est pas le moment d'acheter et que la pression est sur les vendeurs.
    Ceci dit, l'achat d'une RS reste à mon avis une bonne opération (dans les règles fiscales actuelles) mais ce n'est plus un dogme absolu, à Paris, c'est à mon avis un non sens économique, en province, ça s'étudie.

    1) les modifs ALUR seront clairement définies à partir de l'automne prochain (encadrement des loyers, mise en place des fond travaux dans les copro, tarifs des syndics....)
    2) l'impact travaux mise aux normes énergétiques devraient également être connu à l'automne prochain (compter du 500E/m2 d'après ce qui se lit sur le Net)
    3) la réforme des TF et TH devraient être clarifiées au printemps 2015

    on peut rajouter
    4) plus d'acheteurs (le ration acheteur/vendeur est au plus bas)
    5) pression sur les baby-boomeurs (qui sont statistiquement les vendeurs de biens immo) à travers la baisse des retraites et l'aspiration à déménager au moment de la retraite et la taxation des plus values à la vente qui dissuade de passer une RS en locatif
    6) les loyers sont en baisse (IRL < inflation) et devrait être accentuer par la loi ALUR (prévision de 28% de baisse sur les loyers proposés à Paris)

    Bref, il faut attendre octobre au minimum afin que soient clarifiées les nouvelles règles du jeu. D'ici là, on aura baisser de 4-5% au niveau national au moins.

  • 0 Reco 29/04/2014 à 15:46 par MisterHadley

    Mais pour reprendre ce qu'aura cité diwei lui-même, reprends donc les "senior" surendettés, ou non, qui, arrivés à l'âge où ils s'apercoivent que la "promesse" de leur retraite n'était qu'une shimère, et s'apercçoivent qu'ils n'auront financièrement avec celle-ci qu'à peine mieux que de quoi survivre...

    S'ils n'étaient donc pas propriétaire, que ce passerait-il pour eux, hum..?

    Tout est dit.

  • 0 Reco 29/04/2014 à 15:44 par MisterHadley

    Toi qui vante les bienfaits des AV, qu'est-ce donc sinon une assurance sur la vie également, hum..?

    La différence, c'est que l'AV, sur une simple décision politique et hop, ce n'est plus qu'un souvenir, surtout que tu ne vispas dedans non plus...

    Etc, etc, etc...

    Comme dit hier, chacun choisit, cigale ou fourmi.

    Le reste, ce n'est que du pur vent.

  • 0 Reco 29/04/2014 à 15:12 par hé-hé

    viager : il y a d'autres moyen d'investissement pour avoir au moment J une rente, une somme, un capital etc...

    Viager risqué : quelqu'un veut ta mort.

    Si tu va me parler du crach da la monnaie, le viager est la même chose. Au moment de la liquidation des droits et l'installation d'une rente (ou capital) tu peux avoir le crach de ta monnaie avec les mêmes conséquences.

  • 0 Reco 29/04/2014 à 14:59 par MisterHadley

    @diwei : merci d'avoir bien confirmé qu'il est impératif, pour les "djeuns", d'être ABSOLUMENT propriétaires de leur RP, au minimum, lorsqu'ils seront donc eux aussi "senior".

    Tu vois, quand tu veux.

    ^^

  • 0 Reco 29/04/2014 à 14:55 par MisterHadley

    Tout le monde n'a pas desmômes aussi cupides que les rageux de services, hein... :D

    Et c'est d'ailleurs pour ça que la mémé peut tout à fait donner la nue-propriété, en se réservant l'usufruit...

    Hé oui...

    Etc, etc, etc...

    Pour les deux autres loulous, on va faire simple: VOUS AVEZ RAISON..!!!

    ^^

    Il n'y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut voir, donc, restez sur vos certitudes, on s'en tamponne tous complètement de toute façon...

    Chacun fait ses choix, et devra les assumer ensuite, quoi qu'il arrive...

    Alors, détendez vous, j'vous sens tout crispés, là...

    :D

    Sur ce.

  • 0 Reco 29/04/2014 à 13:54 par hé-hé

    MH : grosse erreur de projeter la courbe d'y a 20 ans à aujourd'hui. Quant aux "djeuns" etc...

    Tu tables sur une inflation à au moins 2.5 % ça sera (peut-être) intéressant d'acheter en ce moment-là. Faut voir. Actuellement non (je l'ai déjà dit)

    En Espagne (comme en France) une grosse partie du prix était une marge des promoteurs/constructeurs. On se demande pourquoi en France une centaine de milliers d'apparts neufs déjà construits et prêts à habiter ne trouvent pas leur preneurs ? Dans des conditions comme ça les boîtes auraient fait faillite depuis un moment. Mais tout va très bien et même elles distribuent les dividendes. Ca veut dire que tout le reste du monde qui ont acheté au prix faramineux stimulé par les aides d'état, tous ces gens là ont déjà payé pour les biens en trop qui se vendent pas. Donc trop cher donc pas intéressant. Point final.

  • 1 Reco 29/04/2014 à 13:17 par dawei

    ce n'est pas moi qui le dit, c'est la Banque de France et le Conseil economique et social...
    La proportion de retraités en surendettement a doublé en 10 ans, dans la dernière enquête de la BdF, 30% des surendettés sont en CDI, 26% au chomage et 13% sont des retraités". La dernière enquête est d'ailleurs sous-titrée "Plus de séniors et de propriétaires surendettés en 2011"
    http://www.banque-france. fr/fileadmin/user_upload/ banque_de_france/La_Banqu e_de_France/enquete-typol ogique-surendettement-201 1.pdf

    Etude du CES http://www.ladocumentatio nfrancaise.fr/rapports-pu blics/084000215/index.sht ml
    "Le surendettement des personnes âgées pourrait avoir des implications dans plusieurs domaines et notamment sur le logement....
    Les personnes âgées propriétaires de leur logement pourraient de plus en plus souvent avoir recours au viager pour maintenir leur niveau de vie et avoir accès aux liquidités : selon une étude du Conseil économique et social datant de 2008, à l’horizon 2030, la part des transactions en viager dans les transactions immobilières pourrait passer de 1 % à 5 %...
    Dans les années à venir, la dégradation des conditions de vie des retraités risque d’obliger certains à puiser dans leur patrimoine immobilier pour financer leur niveau de vie : la logique historique de transmission du patrimoine immobilier de génération en génération pourrait, de fait, être en partie remise en cause."

    C'est devient d'ailleurs un sujet de société, un N° de Hors-série diffusé sur France 3 sur les copropriétés en danger avec des copropriétaires retraités qui ne peuvent plus suivre l'augmentation des frais de copro "Propriétaires...mais pauvres : les oubliés de la crise du logement.", différents articles dans le Nouvel Obs, Libé

  • 0 Reco 29/04/2014 à 12:30 par Jérome

    " ils peuvent également donner à leurs enfants, etc, etc..."

    Qui s'empresseront de revendre pour les aider à acheter plus grand....d'ou l'alimentation des ventes contrainte; Merci pour cette précision.

  • 0 Reco 28/04/2014 à 19:43 par MisterHadley

    Pour les "vieux" propriétaires qui, d'après toi (seulement) auraient "la pression", il sera alors rappelé une fois de plus qu'il n'y a nul besoin de vendre pour générer du cash...

    Deuxio, ils peuvent également donner à leurs enfants, etc, etc...

    Les solutions sont multiples, ne t'inquiètes donc pas pour eux...

    :D

  • 0 Reco 28/04/2014 à 19:40 par MisterHadley

    Un droit inviolable et constitutionnel, non... ;)

  • 0 Reco 28/04/2014 à 19:39 par MisterHadley

    En plus d'être anticonstitutionnelle, ta t"axe de loyers fictifs" aurait alors obligatoirement en face, une "taxe sur la propriété fictive" à laquelle se devraient d'être assujettis tout locataire..!!!

    ^^

    Ne rêves pas.

  • 0 Reco 28/04/2014 à 19:29 par dawei

    bof bof, le droit ça évolue.... quand à la réforme des taxes de propriété, elle est déjà dans le tuyau il me semble, avec variation par rapport aux revenus tel que présenté dans la presse fuité de Bercy et avec comme objectif affiché de faire 10 milliard d'économie de l'Etat en direction des collectivités --> on va clairement vers un *2 au moins pour ceux qui peuvent payer et je fais confiance à Bercy pour trouver une astuce pour la taxe sur loyer fictif, quitte à permettre de supprimer de sa déclaration des remboursements d'emprunt de RP et en compensant pour les autres...
    De même pour les travaux obligatoires de mise aux normes énergétiques du parc immobilier, le responsable du plan Batiment a d'ailleurs traversé sans problème le changement de président puis de ministre (chercher Pelletier sur le Net)...

    et avec Bruxelles qui fait bien attention à ce qu'on reste dans les clous

    pour l'instant j'ai (re)choisi l'expatriation (comme d'ailleurs de plus en plus de français), mis en location mon (petit) appart parisien et j'attends de voir la chute (qui pour l'instant reste modérée mais dépasse les gains d'un investissement immobilier...). Je reste à l'affut d'un éventuel investissement, mais je ne vois pas mieux que de 6-7% brut (soit du 3-4% net) en province et avec des incertitudes sur le plan de financement (et du 2% brut sur Paris encore pire question projection).

    Désolé, mais ce n'est pas moi qui ait la pression, ce sont les babyboomers qui veulent partir en retraite sur la côte mais n'arrivent pas à vendre leur bien parisien (RP non soumise à taxe sur plus value, ce qui ne sera plus le cas s'il la mette en location ou si elle passe RS) ou qui voient leurs charges augmenter et leur retraite geler.

  • 0 Reco 28/04/2014 à 19:02 par MisterHadley

    Une dernière chose pour toi, dawei: je t'encourage plus que très vivement à te payer quelques cours de Droit, ou une consultation spécialisée chez un excellent avocat en droit immobilier, afin que tu puisses parfaire tes carences quant à ce qu'est le droit de propriété, et ce qui le compose exactement...

    Et puis, ça fera avancer tes reflexions think tankienne, je n'en doute pas...

    ;)

  • 0 Reco 28/04/2014 à 18:59 par MisterHadley

    Arrêtes de rêver avec ta t"axe de propriété" ou "taxe sur loyers fictifs", on t'a déjà expliquer à maintes reprises que :

    1 - ta "taxe de propriété" existe déjà, puisque c'est la taxe foncière... Tssss...

    2 - ta "taxe sur loyers fictifs" est anticonstitutionnelle, point finale.

    2 bis: vu l'extrême impopularité du "gouvernement" actuel, et de François Nixon, ces messieurs ont sacrément intérêt à faire plus que profil bas... ils ne sont plus du tout en position d'imposer leurs dogmes personnels...

    Qui vient de se faire siffler copieusement au Vatican, hum..?

    Qui s'est fait généreusement vilipendé en déplacement il y a à peine quelques jours, en se tapant la honte, vu que même des vieilles l'ont mis à l'amende, hum..?

    Terminées les fausses utopie de gauche" ou "socialistes"..!

    Hé oui.

    Quant au reste de tes affirmations, à moins de lire dans le mare de café, sinon, elle n'engage que toi, le tout sans aucun fondement, sinon ton idéologie personnel que tu aimerais imposer sous de faux couverts de "think tank" je ne sais quoi, donc...

    Le bon peuple est souverain, ne jamais l'oublier.

    la "com" a fait long feu et ne leurre absolument plus personne.

    ;)

  • 0 Reco 28/04/2014 à 18:32 par dawei

    @MisterHadley

    Il y a évidemment 2 aspects dans l'immobilier: se loger ou/et investir. Les grands gagnants sont ceux qui ont acheté dans les années 98-2004, mais aujourd'hui la question se pose...

    Le dogme qui est de dire qu'il ne faut pas jeter l'argent par les fenêtres en payant un loyer ne tient plus. Le coût de possession de l'immobilier a et va exploser dans les 2 ans qui viennent.
    1) Les collectivités locales n'auront pas d'autre choix que d'augmenter les taxes foncières. (lire ce blog qui explique bien comment elles sont calculées avec recalcul des TF à Bordeaux: impôts*2 http://www.su douest.fr/2011/08/25/taxe -fonciere-des-surprises-4 82065-2780.php).
    2) le gvt a déjà évoqué 2-3 fois depuis le début d'année les obligations de mise aux normes énergétiques des bâtiments d'habitation, ça devrait être confirmé à l'issue de la conférence sur le Bâtiment au 3° trimestre
    3) les charges de copropriétés augmentent bien plus vite que l'inflation et un +20% est annoncé dans les prochains mois

    ces charges sont pour le propriétaire (soit occupant, soit bailleur). La capacité de payer des locataires est déjà à son max depuis plusieurs années. Salaires et aides sociales sont gelés... je pense qu'on va aller vers une diminution drastique du rendement de l'immobilier et une taxation plus forte de la possession (soit taxe de propriété soit 'loyer fictif' dans le panier à idées du PS).

    Le rendement d'un investissement immobilier à Paris ne doit pas dépasser les 1-2%. Les prix ont atteint un max et je pense pas que ça changera faute d'acheteurs solvables. L'achat est un non sens économique actuellement. Et contrairement à ce que vous avancez, il faudra de plus en plus un locataire à un propriétaire, ne serait-ce que pour payer les coûts de possession (taxe sur les logements vacants, impôts fonciers, entretien...). Le cas extrême étant les appartements en structure type Hespéride avec quelques témoignages d'héritiers prêts à donner un appartement inlouable/invendable)

  • 1 Reco 28/04/2014 à 18:06 par LibDub

    Pour les primo-accédants, déjà vu sur les posts précédents.
    Pour acheter une maison de campagne ou un appartement hors Paris, emprunt sur 23 ans : 20/30k€ d'apport + 150k€ de prêt
    Taux utilisé : 3,40% + assurance : 0,10% -> 800€ de mensualités

    800€ de mensualités c'est pas la mer à boire, c'est le prix pour louer un studio moisi à Paris :) :)

  • 0 Reco 28/04/2014 à 17:10 par el manici

    il y a encore des pigeons qui achètent à Paris ???

  • 0 Reco 28/04/2014 à 16:18 par Jé-rome

    Si les jeunes sont exclus, il n'y a qu'une seule issue -> le krach ! Sans alimentation à sa base le ponzi ne peut que s'écrouler....

    On va bien en rire..

  • 0 Reco 28/04/2014 à 15:24 par MisterHadley

    Va donc vivre en Espagne, alors... :D

    Quant aux charges, les deux tiers sont payés par le locataires, donc, au final, qui sera pénalisé, d'après toi, hum..? ;)

  • 0 Reco 28/04/2014 à 15:23 par MisterHadley

    Une dernière chose: et cela à été dit plus bas tout à l'heure, ce sont les quadra et les seniors qui font le marché actuellement, et non les djeuns qui n'ont pas une thune...

    A ton avis :

    Pourquoi donc les djeuns en sont exclus et pas les quadra..?

    Pourquoi les djeuns actuels veulent en top rpiorité acquérir, et avant 30 ans, leur RP..?

    A la première question, les quadra et les seniors acteuls étaient les djeuns d'avant, et sont donc arrivés au terme de leur emprunt, ils sont donc propriétaire, avec un patrimoine, qui leur a permis d'améliorer leur conditions de vie durant une vingtaine d'années, les amenant donc aujourd'hui avec ce que toi, "djeuns", tu n'as pas, et te plainds de ne pas avoir: les moyens financiers de choisir et librement, en s'étant ainsi constitué un patrimoine qui leur permettent cette liberté-là...

    A la deuxième question: les djeuns actuels veulent exactement la même chose que la génération précédente, surtout que pour eux, maintenant, à notre époque, ce n'est plus vraiment un choix, mais une nécéssité économique à laquelle ils ne peuvent plus vraiment déroger vu ce qui les attends...

    C'est comme ça...

  • 0 Reco 28/04/2014 à 15:22 par hé-hé

    en Espagne non plus l'avenir mathématique ne voulait pas que l'immo baisse de 30 pour cent

  • 0 Reco 28/04/2014 à 15:19 par hé-hé

    et puis il y a un autre aspect au niveau de la location. Certes ça augmente avec l'indice etc.. Mais en ce moment l'augmentation est minimale et on a déjà vu cet indice passé au négatif en 2009. Mais ça parle du loyer pur HC. Alors que les charges augmentent beaucoup plus vite et il n'y a pas d'indice. Au final c'est très défavorable aux bailleurs loueurs. Car le locataire est limité par 1/3 de son salaire dans l'ensemble du loyer TTC et son salaire ne progresse pas. Donc le propriétaire devrait bien baisser la part HC pour pouvoir louer son bien à quelqu'un qui est payé pareil.

  • 1 Reco 28/04/2014 à 15:16 par MisterHadley

    Et si tu trouves l'immobilier cher aujourd'hui, vu les ressources naturelles et non renouvelable qu'il faut pour la construction, mathématiquement, l'évenir ne le rendra pas "moins cher", donc, encore une fois, c'est TON choix, TON avis...

  • 0 Reco 28/04/2014 à 15:13 par MisterHadley

    C'est bien ce que je dis, c'est TON choix à TOI, pas celui des autres...

    C'est TON avis, pas celui des autres...

    L'avenir dira à chacun si il aura privilégié le meilleur choix...

    ;)

  • 0 Reco 28/04/2014 à 15:10 par hé-hé

    je ne vois pas pourquoi je devrais acheter quelque chose de très chère aujourd'hui et devenir moins mobile alors que je peux payer cette chose beaucoup moins cher pendant 25 ans et au final je ne compte pas rester à vie dedans. J'ai déjà un bien ailleurs où je peux venir finir mes jours quand je veux.

    La loi ALUR sera surtout favorable aux locataire. Le coup d'un préavis réduit à un mois tu verras le marché de la location reparti et surtout plein de petites merde disponibles car les gens vont les lâcher plus facilement.

  • 0 Reco 28/04/2014 à 15:08 par MisterHadley

    Hé-hé: dans le premier cas, la "dame" fait donc bien "fructifier son patrimoine", merci de l'admettre enfin..! ;)

    Dans le deuxième cas, elle gagne aussi de l'argent en se créant, pourquoi pas, un "déficit fiscal", donc, elle fait AUSSI "fructifier son patrimoine", en abaissant sa note d'impot.

    Ou est le mal..?

    Elle a travaillé pour avoir cet avantage-là, alors, qu'est-ce qui te gène que le bon peuple veulent et puisse accéder à la propriété..?

    Que son choix ne te palise pas, franchement, hein... ;)

  • 0 Reco 28/04/2014 à 15:05 par MisterHadley

    Ce que je dis, c'est que le bon peuple a le choix, cigale ou fourmi, ni plus ni moins, je l'ai toujours dit, et le dirait toujours...

    Si ta condition de cigale ne te convient pas puisque tu t'apercois seulement maintenant que tu n'auras donc jamais les avantages d'une fourmi, ne te plains pas, tu n'avais qu'à pas chanter tout l'été.

    ;)

  • 0 Reco 28/04/2014 à 15:01 par hé-hé

    et ben MH, ils se tirent ailleurs ! Ils ne sont pas mariés à la France viagère. Si surtout que demain ils auront encore moins de thune, ils prendront surtout pas de crédit sur 25 ans.

    Et puis je ne comprends pas, tu recommences ta chanson... Achetez, achetez, sécurisez !

    Dans l'immobilier il y a deux aspects, les biens en soi et le logement. Si "la dame" ne veut pas vendre alors elle le met en LOCATION. Au prix du marché, elle serait obligée de descendre sur Terre et s'aligner cette fois-ci. Et quoi de mal dans tout ça ? Il y a un locataire le logement est occupé, la fameuse pénurie diminue. Et TANT MIEUX ! Tout le monde est content.

    Si par contre elle ne fait rien avec son logement, ça va lui coûter des frais sur sa période d'attente. De toutes façons elle est obligée d'attendre le moment quand la fortune disponible chez les acquéreurs de ce type de bien sera suffisante pour l'acheter. Et même si elle sera satisfaite de la somme même perçue au moment donné, sur la période d'attente, les frais et le manque à gagner, en euro constant ce n'est même pas sûr qu'elle gagne. Donc d'être têtue comme ça maintenant et ne pas vouloir entendre le marché d'aujourd'hui conduit très certainement à une perte d'argent à long terme.

  • 0 Reco 28/04/2014 à 14:58 par MisterHadley

    @dawei :

    1 - La Loi ALUR y pourvoira, justement, les locataires l'ont voulu, maintenant, ils l'ont, GUL avec... ;)

    2 - CF méssage précédent

    3 - La réforme des impôts foncier est une excellente chose..! Oui, tu lis bien, j'y suis particulièrement favorable, vu que cela va, et avec justice "sociale", redistribuer les cartes..!

    Il n'est pas normal que du Haussmanien parisien paye des nèfles sous prétexte qu'en 1970, c'était des tas de m.rdes, alors qu'ils ont été plus que remis au gout du jour, valent des fortunes, et ne payent qu'un impôt symbolique...

    Il n'est pas normal que du "neuf" de 1970 soit toujours considéré également comme du neuf, alors que l'on est en 2014, et que ces immeubles payent des fortunes en TF indument...

    Donc, contrairement à ce que tu affirmes, à savoir que cela sera une contrainte, au contraire, c'est tant mieux..! ;)

    4 - Si tu l'dis... Mai "l'encadement des loyers" ne va pas les faire baisser, mon grand, il va simplement empêcher symboliquement qu'ils augmentent trop fort et trop vite, mais ils augmenteront toujours..! :D

    Preuve en est cette fantastique porte ouverte laissée volontairement par la créatrice de cet "encadrement" puisqu'il prévoit dès le départ qu'il peut y avoir des exceptions, donc...

    Enfin, avec la loi DALO, renforcé par la loi ALUR, va bien falloir que les gens se logent, donc...

    Et comme l'Etat n'est pas prêt de satisfaire à ses promesses illusoires de 500000 logements par an, si ce n'est pas à l'acquisition, ce sera forcémpent à la location...

    Et comme toujours, je rappelle que pour avoir un locataire, il faut obligatoirement un propriétaire... Pas l'inverse.

    Voila, voila.

    ;)

  • 1 Reco 28/04/2014 à 14:49 par MisterHadley

    Evidemment que les djeuns n'ont pas une thune vaillante, et savent qu'ils en auront justement encore bien moins à l'avenir avec les bourdes monumentales que ce présente gouvernement leur promet... Retraite illusoire, santé qui va vers le "privé", dépendance... DETTE ABYSSALE...

    Et c'est justement bien pour ça qu'ils passent en top priorité, avant de fonder une famille, et le reste, d'acquérir dès que possible leur RP..!

    Payer en pure perte la propriété d'un autre, ils ne sont pas stupides, eux..!

    Après, les rageux peuvent retourner ça dans tous les sens qu'ils voudront, rien n'y changera jamais, c'est ainsi...

    :D

  • 0 Reco 28/04/2014 à 14:03 par Romain

    Ah ca me fait toujours rire le mythe des proprios nantis qui gardent jalousement leur biens...

    Les gens cherchent avant tout à se loger, ceux qui souhaitent bouger vont vendre peu importe la conjoncture. Les panneaux "A vendre" n'arrêtent pas de fleurir et reste des mois, même en région parisienne. L'achat pour les primos coutent un bras!

    Le cycle baissier ne peu que perdurer et aura raison des plus réfractaires!

  • 0 Reco 28/04/2014 à 13:23 par dawei

    plutôt d'accord avec hé-hé,
    1) c'est relativement difficile d'expulser quelqu'un, les bailleurs s'en plaignent d'ailleurs assez souvent
    2) les djeunes sont statistiquement moins présents sur le marché, ce n'est pas parce qu'ils passent en "top priorité l'acquisition de leur RP" qu'ils peuvent effectivement acheter. Les -30 ans sont passés de 32% (2009) à 12% (2014). Ce sont les +40ans et les retraités qui achètent encore
    3) l'augmentation des impôts foncier (réforme des valeurs locative) ou les mises aux normes énergétiques obligatoires va venir rappeller que l'immobilier peut être un investissement, mais avec un coût de possession assez élevé, et surtout non délocalisable... la dernière cible pour remonter les finances du pays
    4) l'augmentation de la CSG, le gel des APL et l'encadrement des loyers à l'automne vont faire baisser fortement le rendement de l'immobilier investissement. Quel rendement pour un appartement parisien aujourd'hui avec le plafonnement à 23euros/M2, on est sur du 1-2% une fois retiré la CSG/TF/IR... et attention aux frais de ravalement + isolation thermique à venir, l'agence Paris Climat s'invite aux AG maintenant. Le devis présenté pour mon immeuble classé F: entre 600 et 800E/M2, décision de mise en place du fond travaux dans la copro et d'un plan de financement sur 7 ans, au grand dam des petits retraités du 1°étage (avec grand appartement).... pas sûr que la vieille dame en question puisse attendre encore très longtemps (il n'y a qu'à voir le bond des ventes en viager sur Paris)

  • 0 Reco 28/04/2014 à 12:42 par hé-hé

    oui je connais, lis les clauses : 12 mois maxi

    Sache pour autant que dans mon cas personnel me déloger de mon logement est quasi impossible !! Seule possibilité si c'est MOI qui décide de changer.

    Encore une fois, tu oublies dans quel pays tu vis..

    Quoique la Corse certes n'est pas la France, vous avez d'autres moyens pas trop conventionnels. Et ben je n'ai jamais mis le pied dans vos pays étrangers ...

    Les "djeunes" peuvent rêver de beaucoup de choses. Ceux que je connais < 30 ans sont soit au chômage, soit aux "études approfondies" (on se demande à quoi ça sert...) soit en interim, CDD, stages, post-doc etc etc. Souvent les frais payés par pOpa-mOman. Je ne me moque pas, c'est triste mais il fallait quand même un frein économique à cette euphorie de flambée des prix irraisonnable.

  • 1 Reco 28/04/2014 à 12:35 par MisterHadley

    @romain, lis donc un peu la dernière étude Guy Hoquet, et caches ta joie, parce que "mon discours" n'est que le reflet de la réalité, celle de la vraie vie bien concrète...

    ^^

    La preuve, une écrasante majorité de "djeuns" passe en top priorité l'acquisition de leur RP, et si possible avant 30 ans..!

    Donc, ton "discours" à toi,mon grand, n'est qu'un très vague soufflet mou qui a fait pschiiiit depuis des années...

    Hé oui.

    @hé-hé: Les Assurances impayés, tu connais, n'est-ce pas..?

    :D

  • 0 Reco 28/04/2014 à 12:28 par hé-hé

    MH : je te suggère plutôt de lire de nombreux témoignages quant aux locataires qui restent dans les lieux des "gentilles bailleurs" et ne paient plus rien depuis 2 ans. Cas impossible ? Tu as oublié dans quel pays tu vis... Après tu nous diras qui "n'a que dalle", dans quel état il récupère son logement, et est-ce qu'il recommencera à "faire du cash" un jour !

    Tout cela sans oublié que si "la dame" garde son logement depuis 2008 sans louer ni vendre ça lui a généré déjà des sacrées dépenses...

    Et oui aussi, les logis touristiques à 800 euros la semaine (encore pas rattrapés par les contrôleurs d'impôts) existent certes mais il faut être plutôt dans le centre de Paris (sans une imprenable vue sur les bacs poubelles ni de "charme" sous forme de voisins drogués qui préparent le poisson pourri étant la spécialité dans certains pays pas très éloignés...). Si le logement de la dame n'est pas dans cette catégorie, elle pourra .. ou pas fructifier son investissement.

    Et arrête de dire qu'un locataire n'a rien. Je suis locataire et j'ai une vie normale !

  • 2 Reco 28/04/2014 à 11:51 par romain

    "d'attendre aussi longtemps qu'ils le veulent."

    Mais bien sûr, à part quelques retraités ou rentiers, il y a majoritairement nécessité de vendre. Peu de gens peuvent remettre leur projet à plus d'un an... alors à d'autres ton discours.

  • 1 Reco 28/04/2014 à 11:46 par MisterHadley

    Je suis la construction d'un immeuble en ce moment, c'est impressionnant la rapidité d'exécution lorsque les moyens techniques et matériels sontmis à dispositions pour faire les choses comme elles doivent l'être...

    D'ailleurs, ça me donne des idées... :D

  • 0 Reco 28/04/2014 à 11:40 par MisterHadley

    Et je rajouterai poour héèhé, que la "dmae" peut par exemple, "vendre" en viager, qu'il soit classique ou hypothécaire... ce qui fait, encore une fois, que la "dame" fait donc bien définitivement fructifier son patimopine sans s'en déssaisir, pendant qu'un locataire, lui, bah que dalle..!

    Sans compter que la "dame" peut en plus percevoir les loyers de son patrimoine en même temps, ce qui lui procure un double effet kiss kool, sans se déssaisir de son patrimoine... et pouvant donc très largement se permettre "d'attendre" sereinement, tout en faisant donc bien "fructifier son patrimoine", et accessoirement avec TON pognon de locataire, entre autres...

    Hé oui...

    La vie, quoi...

    Et comme il y a plein de possibilités différentes, hein, voila quoi...

    ;)

  • 0 Reco 28/04/2014 à 11:32 par jérome

    quand on a l'entre jambe et des neurones, on achète dans le neuf!

  • 1 Reco 28/04/2014 à 10:48 par MisterHadley

    Ca c'est dans tes rêves les plus fous, hé-hé... parce qu'à part ta "belle" parole, il n'y a que du vent... :D

    La seule certitude, c'est que les propriétaires ont la possibilité, qu'ils utilisent d'ailleurs très bien depuis 2008, de retirer tout simplement leurs biens de la vente, ou d'attendre aussi longtemps qu'ils le veulent...

    Alors, qu'un locataire, lui, que dalle..!

    Hé oui.

    Quant au reste, on ne va pas redire encore et toujours ce que tu n'admets pas, à savoir qu'un propriétaire n'a nullement besoin de vendre son bien pour générer du cash, et donc, "faire fructifier son patrimoine"...

    Hé oui.

    La vie, quoi...

    :D

  • 0 Reco 28/04/2014 à 10:00 par hé-hé

    à une nuance près MH : si la dame (se croyant la reine d’Angleterre toute puissante possédante un bijoux qui vaut dans sa tête toutes les merveilles du monde...) met en vente son bien au prix qu'elle souhaite il n'y aura AUCUN acheteur potentiel. Et les années passent... rajoutant des cheveux gris sur les tempes... à la dame :-) Pourrait-elle un jour fructifier son "investissement qui la sécurise".... ???

  • 1 Reco 27/04/2014 à 18:29 par Gégé

    Et oui pptout, il faut accepter les règles du jeu ! Quand ca monte, ca à l'air d'arranger tout le monde mais quand ca baisse les pleureuses sont de sorties....alors que cela profite à tous, sauf quelques intermédiaires...
    Les vendeurs qui s'obstinent perdront de l'argent virtuel qu'il n'avait jamais eu entre les mains, peu importe....

  • 1 Reco 26/04/2014 à 23:02 par MisterHadley

    Tu as tout compris, pptout...

    La "fameuse phrase" que tu cites à propos de la "dame" est maintenant parfaitement compris par le bon peuple, qui a d'ailleurs complètement raison de le faire... Il l'a compris depuis 2008, et maîtrise bien cette possibilité que seul l'immobilier lui offre, à savoir sécuriser son avenir, sécuriser son patrimoine, comme il le veut, au moment où il le veut, et sans n'avoir rien à demander à personne, sans aucun intermédiaire...

    Quant au prix du m² et sa "baisse", tu n'as pas tord non plus...

    Si demain, la "dame", par exemple, et tous les propriétaires, s'ils devaient le souhaiter, devaient proposer à la vente leurs biens, et que ceux-ci soient au top, les prix au m² bondiraient instantanément, évidemment... ;) ;)

    Sur ce, bon week-end.

  • 1 Reco 26/04/2014 à 22:19 par pptout

    Après 6 mois de terrorisme immobilier sans succès de la part des agences immobiliers, magazines et radios et notaires au sujet de la « baisse de prix des appartements » pour essayer de faire peur aux propriétaires sans succès, on arrive à se fatiguer pour les faire comprendre que tout ça est contre-productif. Ce que reste dans la tête de vendeurs potentiels est l’idée résumé dans la maintenant fameuse phrase d’une dame interviewer : « J’ai retiré mon bien de la vente car je n’ai pas trouvé mieux pour protéger mon argent que mon propre appartement ». D’autre côté, le tapage des agences a fait son effet oui mais..... sur les acheteurs. Depuis 8 mois que nous attendons la dégringolade des prix des appartements. Résultat de la brillantissime stratégie des agences et ses partenaires à haut et en bas, stagnation totale du marché immobilier.
    Les agences (et les petits annonces) n’arrêtent pas de nous dire qu’il n’a pas de « bon produits » en vente en ce moment. Traduction, les m² qui se vendent de nos jours ont un prix bas, toutes villes et quartiers confondues. Car des transactions il-y- en a. Mais logiquement leur moyenne est basse par rapport à d’autres périodes (INSEE, Notaires, Agences). Est-ce-que sur cette basse on peut généralise en disant que les prix des appartements est à la baisse ou c’est la catégorie des m² en vente qui est basse ?

  • 0 Reco 25/04/2014 à 19:04 par Richard

    Oui à l'insu de tron plein gré ;-)

  • 1 Reco 25/04/2014 à 18:09 par tron

    je croyais que des grandes villes comme Paris ne pouvaient pas baisser moi, on nous aurait mentis?

  • 0 Reco 25/04/2014 à 17:40 par boubou

    Il faudrait m'expliquer ... selon les mêmes notaires à T4 2013 les prix sont à 8140
    8140x0,996=8107 ...

  • 0 Reco 25/04/2014 à 16:50 par hé-hé

    à un jour près ils ne sont plus dans le flou... !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...