Paris
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 2 mars 2012 à 16h36

Logement IdF: Le PS pour une organisation commune


Le PS propose une solution contre le mal-logement en Ile-de-France
Le PS propose une solution contre le mal-logement en Ile-de-France
Le PS propose une solution contre le mal-logement en Ile-de-France (©Matism / Wikimedia)

Le président de la région Ile-de-France et le maire de Paris proposent une organisation commune pour lutter efficacement contre le mal-logement. Mais la réponse de l’UMP ne laisse que peu d’espoir pour que ce projet voie le jour.

(LaVieImmo.com) - Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France et Bertrand Delanoë, maire de Paris, demandent la création d’une « Autorité organisatrice du logement ». Ils ont exprimé hier dans une tribune du Monde le « constat accablant de la crise du logement » en France. En s’appuyant sur le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre, les deux élus déplorent un état d’urgence persistant, et des mesures qui ne font que creuser les inégalités sociales.

Huchon et Delanoë citent en contre-exemple la hausse des droits à construire de 30 % proposée par Nicolas Sarkozy, qui ne s’est pas montrée « à la hauteur des enjeux ». Une action qui est loin de répondre au besoin actuel, puisque selon eux « agrandir un pavillon n’a jamais permis de donner un toit à une famille mal-logée ». Et la population mal-logée en Ile-de-France est conséquente, avec « 406 000 Franciliens [qui] attendent un logement social ». A l'inverse, François Hollande compte selon eux favoriser le développement du logement social « en débloquant les terrains constructibles de l’Etat », et en « encadrant la hausse des loyers à la relocation ».

Le PS pour une « stratégie commune »

Originellement lancée par la Fondation Abbé Pierre, l’idée directrice est que « face à l’urgence sociale, il faut dépasser les égoïsmes locaux ». Les objectifs lancés par Jean-Paul Huchon et Bertrand Delanoë sont ambitieux, mais réalisables, puisque Paris elle-même atteindra « 20 % de logements sociaux dès 2014, soit 6 ans avant l’échéance fixée par la loi ».

L’entité régulatrice qu’ils souhaitent créer serait donc une manière de trouver une certaine unité grâce à une « stratégie commune » et plus efficace face à la question du logement. Réunissant Paris, la Région, les départements, les intercommunalités, les acteurs de la profession et de l’Etat, liés avec Paris Métropole, son action aurait ainsi un impact bien plus important. L’objectif serait alors d’établir « dans un délai de deux ans un plan de l’habitat », pour fixer les objectifs à atteindre « en matière de construction de logements, de développement du parc de logements sociaux, d’actions en faveur des populations défavorisées, de lutte contre l’habitat insalubre ».

L’UMP n’entre pas dans la danse

La réponse de l’opposition UMP à ce programme ne s’est pas fait attendre. Aujourd’hui, les élus UMPPA et leur chef de file, Jean-François Lamour, jugent la proposition du PS comme « une initiative de circonstance, sans vision et sans moyens ». Ils ajoutent que les mesures prises par Bertrand Delanoë, comme celles contre l’insalubrité, n’ont pas porté leurs fruits. Enfin, l'argument des 20 % de logements SRU atteints avec six ans d’avance est une fausse bonne nouvelle, l'UMP pointant du doigt un marché immobilier qui n’est « en réalité que plus tendu à Paris puisqu’il préempte et transfère des logements du parc privé vers le parc social ».

Marielle Davoudian - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...