Paris
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionjeudi 20 janvier 2011 à 12h50

Logement social : Des efforts à faire malgré une production record


B. Apparu veut améliorer la répartition géographique des logements sociaux
B. Apparu veut améliorer la répartition géographique des logements sociaux
B. Apparu veut améliorer la répartition géographique des logements sociaux (©dr)

Benoist Apparu a présenté ce mercredi le bilan du parc de logements sociaux en France en 2010. Si le ministre s’est félicité du niveau record de production de logements depuis trente ans - 131 509, dont 41 316 en Île-de-France - il a rappelé l’importance de cibler prioritairement l’offre sur les zones les plus tendues.

(LaVieImmo.com) - Le rythme de production de logements sociaux s’est accéléré en 2010. Alors que « la moyenne des financements était entre 1978 et 2003 de 50 000 logements sociaux par an », selon le secrétaire d’Etat au Logement, « on en est en moyenne de 100 000 par an depuis 2004, et on atteint les 131 509 en 2010 », a-t-il annoncé ce jeudi lors d'une conférence de presse. Plus de logements sociaux, donc, afin de répondre à une demande accrue, mais « la priorité reste les zones tendues, comme la zone A », a tenu à rappeler le ministre. Le décalage était encore important ces dernières années : « entre 2008 et 2009, moins de 25 % des logements sociaux étaient financés en zone tendue, alors qu’en zone C [où la demande est beaucoup moins importante, NDLR], on dépassait les 25 % ». En 2010, la zone A a vu monter son niveau de HLM à 33 %, et la zone C à 19 %, s’est félicité le ministre. La zone B quant à elle a fait preuve d’une « stabilité relative de la production, à 48 % ».

500 millions pour 2011

Le gouvernement a également fait part du montant des aides à la pierre par l'Etat pour 2011, qui s’élèvera à « 500 millions d’euros en 2011 », réfutant par là toute idée de désengagement de l'Etat dans ce domaine. Toutes aides confondues, le financement du logement social se monte à 4 milliards d’euros, « sans compter les 5 milliards provenant des APL, directement versées aux bailleurs sociaux », a déclaré M. Apparu.

120 000 logements sociaux minimum

Les « bonnes résolutions » de l’Etat pour 2011 sont de parvenir à une programmation de 120 000 logements au minimum par an, et plus particulièrement un niveau de 35 % pour les régions Île-de-France et PACA. « On est très bien partis pour y arriver », a déclaré le secrétaire d’Etat. Pour ce qui est de Paris et sa région, la problématique de l’ajustement des loyers par les bailleurs sociaux reste entière : ces derniers « n’ont pas la capacité d’ajuster les loyers en fonction de leurs locataires. On y travaille », a annoncé le ministre.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...