Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 28 mars 2011 à 18h23

Loyers : Delanoë en appelle à Fillon


Bertrand Delanoë souhaite fixer les loyers à la relocation
Bertrand Delanoë souhaite fixer les loyers à la relocation
Bertrand Delanoë souhaite fixer les loyers à la relocation (©dr)

Dans une lettre envoyée à François Fillon, Bertrand Delanoë revient sur la proposition du secrétaire d'Etat au Logement d'encadrer les loyers pour les très petites surfaces. Le maire de Paris considère cette proposition inefficace et réitère sa proposition d'un encadrement des loyers à la relocation plus largement.

(LaVieImmo.com) - La mesure proposée par Benoist Apparu consistant en une taxation des loyers supérieurs à 40 euros par mètre carré pour une surface inférieure à 13 mètres carrés est « contestable », déclare Bertrand Delanoë, dans une missive à destination du Premier ministre. En effet, selon lui, cette mesure concerne « moins de 1 % des logements loués à Paris ». Le maire de Paris estime en effet que le loyer de référence fixé par le secrétaire d'Etat au Logement est inadéquat, puisque « la moyenne parisienne se situe aujourd’hui à 22 euros ».

Se défendant de toute idée de blocage des prix des loyers, Bertrand Delanoë invite François Fillon à réfléchir sur une fixation des loyers à la relocation en fonction de la moyenne des loyers pratiqués pour des logements comparables, par quartier. Bertrand Delanoë propose ainsi d'« encadrer » les revalorisations entre les deux locataires ou lors d’une première mise en location.

Le Plan local de l'habitat

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Bertrand Delanoë aborde aussi le Plan local de l’habitat par lequel la ville s’est engagée à produire « 6 000 logements chaque année en y consacrant 450 millions d’euros par an, les 100 millions de crédits délégués par l'Etat à ce stade permettront de n'en financer que 5 200 », indique-t-il. Par ailleurs, la Ville de Paris, « s'engage à produire 60 % de logements neufs dans les années à venir ».

L'inquiétude du maire se fait particulièrement sentir quant au taux de recours agréés au titre du droit au logement opposable à Paris : « 32 % des recours (...) concernent la capitale. Les jeunes ménages, les classes moyennes peinent de plus en plus à se loger ». Pour palier ce problème, il demande à nouveau « la cession de terrains constructibles » qui améliorerait la politique de logement.

Marie-Pierre Haddad - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 29/03/2011 à 14:25 par tertert

    Monsieur Delanoe veut limiter les loyers, mais il a augmenté les impots fonciers de 40% en 2 ans !!!!!! Imaginez si les loyers avaient répercuté cette augmentation

    Il impose régulièrement des ravalements à des prix EXHORBITANTS aux propriétaires

    Les prix de l'immobilier parisiens ont presque triplé en 10 ans et il voudrait bloquer les loyers

    La seule chose qu'il va réussir à faire, c'est dégouter les propriétaires parisens de louer. Ils ont d'ailleurs intéret à louer en meublé à la semaine à de riches étrangers, ou vendre.

    Bravo Monsieur le maire .....

  • 0 Reco 28/03/2011 à 21:42 par MisterHadley

    Et ça fait "comme si de rien était"...

    Tsss...

  • 1 Reco 28/03/2011 à 18:31 par b2iret8te

    Not'bon maire est-il au courant que, lors de la relocation, le propriétaire fait souvent des travaux de réfection?
    En tout cas, les loyers de la Ville de Paris" augmentent eux aussi à la relocation et tous les ans selon l'IRL.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...