Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 21 novembre 2011 à 16h27

Paris : Ces appartements surcotés vendus 1M€ !


Le quartier Crimée, dans le 19ème, possède de nombreux lofts... haut de gamme ?
Le quartier Crimée, dans le 19ème, possède de nombreux lofts... haut de gamme ?
Le quartier Crimée, dans le 19ème, possède de nombreux lofts... haut de gamme ? (©Wikimedia)

La flambée des prix dans la capitale a fait gonfler le nombre de biens vendus à plus de 1 million d’euros. Une barre traditionnellement réservée à des biens de standing, et qui est maintenant franchie par des appartements de moins belle qualité. C’est le constat effectué par une étude du conseil en immobilier CB Richard Ellis, qui en dénombre plus de sept fois plus sur le marché en 2010 qu’au début de la décennie.

(LaVieImmo.com) - Parler d'immobilier « haut de gamme » à Paris est-il dépassé ? Tout un pan du secteur du luxe, bénéficiant de l’effet de la montée des prix, est composé de biens sans qualité particulière ou situés dans des arrondissements non considérés comme chics. C'est ce qu'observe CBRE, du moins pour la catégorie des biens de « standing », vendus autour de 10 000€/m². En effet, pour peu qu'ils disposent d'une grande surface habitable, « de plus en plus d’appartements de taille familiale, localisés dans des immeubles de standing moyen et situés dans des arrondissements ou quartiers moins prestigieux, sont vendus à plus d’1 million d’euros », explique le groupe.

Des habitations de standing moyen...

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

En 2000, ce type de transactions ne représentait qu’entre 1 et 1,5 % des ventes totales parisiennes. II concerne dix ans plus tard, 7,5 % du marché, ce qui correspond à 1 700 ventes enregistrées en 2010. « Ce sont des biens rentrés dans la catégorie prestige par l’effet mathématique de la montée des prix. Ce qui fait que, par exemple, dans le 10ème arrondissement, un secteur qui échappe au haut de gamme, on peut voir des lofts d’une architecture et d’un design soignés mis en vente à ce seuil », précise à LaVieImmo.com Pierre Béraud-Sudreau, consultant chez CBRE, au département Résidentiel grands comptes.

Ainsi, les ventes d'appartements de ce prix sont observées « dans tous les arrondissements de la capitale, même dans le 19ème et 20ème ». Ces arrondissements, les moins chers de Paris, sont pourtant essentiellement composés d’habitations de standing moyen, analyse le groupe.

« Le retournement de marché se confirme en ce moment»

Une tendance qui pourrait bien ne pas durer, car « ces biens, rentrés par effraction dans le haut de gamme, sont les premiers à subir le retournement du marché immobilier, qui se confirme en ce moment », constate Pierre Béraud-Sudreau. « Ils sortent de la catégorie du luxe en voyant leurs prix rabaissés, à 8 500 ou 9 000 euros le mètre carré. Ou bien restent invendus », ajoute l'expert.

Un exemple : un loft esprit atelier, dans le 3ème arrondissement métro Arts et Métiers, de 400 mètres carrés, était mis en vente autour de 10 000€/m². Celui-ci, « restant invendu un certain temps, a fini par partir pour moins de 8 000 euros le mètre carré ».

Consultez les prix immobiliers quartier par quartier (cliquez ici), et le palmarès des villes les plus chères de France (cliquez ici).

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 23/11/2011 à 19:08 par Kraaach en vue.

    @livz74
    L'accroissement de la population ? Avec le départ en retraite des baby-boomers, on arrive au contraire dans des classes creuses. Par ailleurs, l'important n'est pas le nombre d'acheteurs, mais leur solvabilité et avec la hausse des taux.... Quant aux investisseurs étrangers, arrêtez de rêver, aucun émir, aucun industriel chinois n'investit dans des 3 pièces dans le XIIeme arrdt. Le marché est en baisse, y compris à Paris 6ème.

  • 0 Reco 23/11/2011 à 17:41 par Livz74

    Il n'y aura pas de retournement de marché à Paris intra-muros ! Au mieux, une stagnation avant la prochaine hausse, mais si vous attendez une hypothétique baisse pour acheter, vous risquer d'être encore sur seloger.com dans 20 ans...
    Avec l'accroissement de la population, les investisseurs étrangers de plus en plus nombreux, et sachant que Paris (qui est borné par le périphérique) ne peut pas s'étendre, une baisse des prix n'est pas possible. Quelques soubresauts, peut-être...

  • 0 Reco 23/11/2011 à 11:18 par Jean Luc

    Même l'UMP commence a ne plus soutenir l'immobilier alors ça sent vraiment la fin... :)))

  • 2 Reco 22/11/2011 à 00:25 par Kraaach en vue.

    "1 700 ventes enregistrées en 2010".
    Des annonces à Paris à plus de 1000 000 d'euros, il y en a 4631 sur se loger...
    Bonne chance chers (très chers) vendeurs !
    Vous feriez mieux d'engranger votre plus-value tant qu'il est encore temps...

  • 0 Reco 21/11/2011 à 18:05 par Minounet

    t'inquiète, dans quatre ans on titrera : "le prestige abordable pour 400 000 FF" !!! ah ah ah !

  • 0 Reco 21/11/2011 à 16:44 par Flaubert

    Qu'il faille négocier, tous les acheteurs en ont bien conscience. Mais pour combien de temps? En tout état de cause, le stock des petites surface sur paris (studio et 2 pièces) rétrécissent comme peau de chagrin.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...