Paris
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 20 mai 2011 à 12h03

Paris : La taxe sur les bureaux vacants rejetée


La taxe sur les bureaux vacants, une bataille de perdue, pas la guerre...
La taxe sur les bureaux vacants, une bataille de perdue, pas la guerre...
La taxe sur les bureaux vacants, une bataille de perdue, pas la guerre... (©dr)

La proposition de loi défendue par le député (PS) Christophe Caresche, allant dans le sens d’une ponction des bureaux « au terme d’un an de vacance » a été rejetée par l’Assemblée nationale.

(LaVieImmo.com) - Les bureaux parisiens qui laissent leurs locaux inoccupés trop longtemps ne seront pas taxés. Les députés de la majorité « ont rejeté la proposition de loi déposée la semaine dernière par plusieurs parlementaires socialistes », explique vendredi L’Expansion.com. L’idée développée par Christophe Caresche visait à taxer « un marché en « surstock » permanent, et qui laisse approximativement 1,2 million de mètres carrés vacants dans la capitale », livrait-il à LaVieImmo.com le 21 mars dernier.

Faciliter la reconversion

Se fondant sur une étude d’Immogroup Consulting intitulée « Crise du logement : la mise en accusation de l’immobilier d’entreprise », qui pointait du doigt les responsabilités des bureaux dans la pénurie de biens, le député souhaitait faciliter la reconversion de ce parc en proposant une option aux opérateurs. « Soit ils paient une taxe en cas d’inexploitation prolongée, soit ils reconvertissent leurs locaux en logement, mais bénéficient d‘exonérations fiscales sur les plus-values », exposait-il alors.

« Interpeller le gouvernement»

Aujourd'hui, l'élu de gauche déclare : «  Je m'y attendais. La vocation première de cette proposition, c'était de poser le débat, interpeller le gouvernement. Ce qui est fait ». Selon lui, «  il fallait mettre les opérateurs devant leurs responsabilités. Maintenant, on attend des réponses», conclut-il.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 27/05/2011 à 11:56 par Offees.fr

    Quelle bonne nouvelle ! Encore une taxe dans le millefeuille...évitée !

    Pour information , les bureaux supportent déjà une taxe spécifique , appelé la taxe bureau, qu'ils soient vacants ou non, en sus de la taxe foncière, de 13 euros / m2 par an.

    A tous les manichéens qui veulent bruler les propriétaires de bureaux ; Il nous semble délicat d'opposer directement Bureaux / Logement, même si la reconversion est surement une partie de la solution ce n'est surement pas la seule.
    Un exemple, Les rares appartements convertis dans le quartier central des affaires à paris sont achetés par des étrangers, qui payent des surprimes au m2 comparés à ce que les français peuvent investir.
    Participant ainsi à l'augmentation des prix.

    D'autre part, toutes les constructions de bureaux ne sont pas adaptés à la reconversion...

    Enfin, si les locataires payaient leurs loyers en temps et en heure, entretenaient leurs logements etc...peut être que les bailleurs pourraient considérer transformer leurs locaux en appartement.
    Les bureaux vides, comme vous dites, sont également souvent en travaux, en attente de nouveaux locataires...c'est essentiellement le stock liquide permettant le mouvement des entreprises.

    Je rappellerais aussi que la crise est passé par là, les réductions d'effectifs, les faillites également...

    Notez aussi qu'un immeuble de bureau contribue également à l'économie locale, aux petits commerces, aux transports etc..

    Cependant, Il existe de très bonnes initiatives qui devraient être étendues, obligatoires pour une période minimum quand des bureaux seraient vacants depuis X mois, encore faut il leur accorder la visibilité qu'elles méritent ; elles permettent aux bailleurs professionnels de contribuer à l'accompagnement des personnes en précarité de logement.
    http://fr.cameloteurope.c om
    http://www.bailapart.com

    On privilégiera le modèle associatif, je ne pense pas que ces services doivent être gérés par des entreprises commerciales, on imagine facilement les abus.

  • 0 Reco 20/05/2011 à 17:22 par Friand

    Le gouvernement va continuer de faire gonfler la bulle immo de toute façon.
    Complice des professionnels de l'immo... qui se serrent la main.

  • 0 Reco 20/05/2011 à 16:59 par Jean-Michel Larribi

    Cela dit c'était difficile à mettre en place. une idée comme ça tient de l'Utopie à mon gout.

  • 0 Reco 20/05/2011 à 16:59 par noubiane

    qu'attendent "les" jeudi noir pour investir d'autres bureaux vacants?

  • 0 Reco 20/05/2011 à 16:56 par Malika

    Une belle idée qui part en fumée...

  • 0 Reco 20/05/2011 à 15:25 par MisterHadley

    Surement pour cette même raison que cette "indispensable" pyramide exclusivement de bureaux dans le 15ème est justifiée...

    Surtout qu'elle ne coutera que trois fois rien, en plus...

    ;)

  • 0 Reco 20/05/2011 à 14:34 par Drure

    D'accord avec Noabs !!

  • 0 Reco 20/05/2011 à 14:20 par Naobs

    Il vaut mieux plein de bureaux vides, de plus en plus de bureaux vides, plutôt que des logements pour que les gens puissent se loger. Vive la France!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...