Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 8 septembre 2015 à 16h29

Prix de l'immobilier : "l'effet Grand Paris" tarde à se faire sentir


L'Ile-de-France en attente de "l'effet Grand Paris"
L'Ile-de-France en attente de "l'effet Grand Paris"
L'Ile-de-France en attente de "l'effet Grand Paris" (©Pixabay)

Seules deux communes franciliennes ont vu leurs prix bondir depuis deux ans. Les autres, qui subissent encore pour la plupart les effets de la baisse généralisée, pourraient renouer avec la hausse dans les années à venir.

(LaVieImmo.com) - Le Grand Paris va-t-il faire monter les prix ? La question intéresse nombre d'investisseurs, à mesure que le réaménagement de la région se profile, avec l'arrivée du supermetro francilien d'ici quelques années. Mais jusqu'ici, force est de constater que le phénomène influe peu sur les tarifs de l'ancien dans la région. « La spéculation, pour l'heure, n'est pas également répartie sur tout l'Ile-de-France », affirme Guy Hoquet dans une étude publiée ce mardi. Chaque commune francilienne semble encore obéir à une évolution qui lui est propre, selon le réseau, « de par l'historique de son marché, sa sociologie, l'impact que produira le Grand Paris Express » dans la région.

Prix en baisse dans la plupart des villes

En réalité, seules deux zones en Seine-Saint-Denis ont vu leurs prix monter en flèche depuis deux ans : Saint-Denis, qui affiche +10%, et Saint-Ouen, +9%. A l'inverse, à l'ouest, Nanterre (92) et Versailles (78) montrent chacune un repli de 10%, et Rueil (92) -8%. L'explication ? Le grippage du marché francilien dans son ensemble. L'immobilier est baissier depuis deux ans dans toute la région, rendant l'influence du Grand Paris Express « quasi nulle en ce moment », selon le réseau. Sans compter des prix déjà élevés dans ces communes, entre 4.000 et 6.000 euros le mètre carré. Mais l'est de la capitale n'est pas non plus en reste niveau baisse : les prix perdent ainsi 5% à Saint-Maur (94), et 3% à Chelles (77), une ville pourtant appelée à prendre du galon avec le futur supermetro, qui la placera à moins de 30 minutes de Paris. Mais dans cette zone, à l'instar de bien d'autres, « il faudra attendre trois ou quatre ans » avant de pouvoir faire des pronostics, selon le réseau.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

D'ici à 2030, 72 nouvelles gares vont voir le jour en Ile-de-France. Le futur Grand Paris Express desservira alors des dizaines de zones qui jusqu'alors restaient enclavées, ou étaient du moins difficilement reliées à la capitale. Sans compter l'accord passé cet été entre les élus et les décideurs du Grand Paris, qui prévoit de faciliter la délivrance des permis de construire à proximité de ces gares. Avec au programme, pas moins de 70.000 logements annuels prévus.



Retrouvez les prix au m² ville par ville, partout en France >>

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 10/09/2015 à 17:18 par sentury23

    Le grand paris va faire baisser les prix dans Paris.
    Plus de choix. Plus d'offre pour une demande toujours aussi absente.

    Chômage. Emplois précaires. PapyBoom. Baisse des loyers. Hausse des taxes proprio. Baisse de la rentabilité locative. Fuite des investisseurs de l'immobilier qui n'est plus un investissement viable pour de longues années à venir. Engorgement supplémentaire de l'offre. Indice de tension immobilière (dit "iti") en chute libre (0,4 en France). 2,5 vendeurs par acheteur. Encadrement des loyers. Hausse annoncée des taux d'emprunt (manque à gagner pour les vendeurs qui n'auront pas vendu avant la fin de l'été). Taux réel non intéressant pour les acheteurs (taux d'emprunt moins inflation). Fuite des retraités "aisés" à l'étranger (Portugal, Thaïlande), Fuite des jeunes actifs à l'étranger (USA, Canada, Australie). Engorgement supplémentaire de l'offre par rapport à la demande. Century21 annonce 15% de baisse "mécanique" par 1% de hausse des taux d'emprunt, tout effet de conjoncture mis à part. Courbe de dépendance de la population française en hausse. L'Etat vend en pagaille ses biens. Le comité de Bâle 3 va limiter les crédits (les solvables pourront emprunter moins qu’avant)...

    Ceux qui n'auront pas vendu très bientôt verront la situation se dégrader pendant la durée du papy-boom (30ans).
    Il ne fera pas bon être propriétaire...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...