Paris 7
LaVieImmo.com
PrestigePrestigelundi 13 février 2012 à 12h53

L'Etat vend ses hôtels particuliers de renom


L’Etat compte se séparer de quatre des plus beaux hôtels particuliers de Paris pour mener à bien des projets de rénovation. Des biens qui pourraient intéresser les riches étrangers de Russie, du Qatar ou de Chine et qui devraient rapporter la coquette somme de 250 millions d’euros.

(LaVieImmo.com) - Dans le cadre de sa politique immobilière qui vise à vendre 1 700 biens immobiliers d’ici à 2013, L’Etat franchit une étape importante : fin mars, une opération de vente aux enchères sera lancée. Quatre hôtels particuliers de renom du VIIe arrondissement de Paris seront ainsi sur le marché. Le président du Conseil de l’immobilier de l’Etat, Yves Deniaud, en charge de la vente, a déclaré à l’AFP que «  le but c’est de trouver de l’argent. Deux cent cinquante millions d’euros au total, ce serait formidable  ». Une somme assez élevée pour attirer les portes-feuilles étrangers, friands de ce type d’occasions. En effet, ce sont les riches investisseurs et collectionneurs du Qatar, de Russie et de Chine qui sont pressentis pour s’acquitter de la facture.

Surface de 4 250 m²

Le premier hôtel en question est l’hôtel de Broglie, qui abrite actuellement les locaux du ministère de la Ville. L’histoire raconte que ce serait cette demeure qui aurait inspiré Stendhal dans sa description de l’hôtel de la Môle dans Le Rouge et le Noir. L’hôtel de Clermont, qui s’étale tout de même sur une surface de 4 250 m², loge le ministère des Relations avec le Parlement, l’hôtel de Vogüé où se situent les bureaux du Centre d’Analyse Stratégique et enfin l’hôtel Mailly-Nesle, siège de la Documentation française.

Vendre pour rénover

Cette vente offrira la possibilité à l’Etat de poursuivre une opération de rénovation d’un des immeubles de l’ensemble Ségur-Fontenoy, qui accueillait en 2007 les cabinets des ministres chargés de la Santé et de la Jeunesse et des Sports, ainsi que les services du « pôle santé » et les services communs aux ministères chargés de la Santé et du Travail. Toutefois, il n’est pas précisé si la totalité des fonds levés servira intégralement à cette rénovation. Sachant que le coût de la restructuration de l’ensemble du complexe était estimé à 123 millions d’euros en 2005, selon le rapport public annuel de la Cour des Comptes de 2008. Rappelons que cette politique immobilière servira à engranger pas moins de trois milliards d’euros, destinés d’une part aux chantiers immobiliers et d’autre part, au désendettement de l’Etat.

Retrouvez toutes les ventes immobilières de l'Etat

Badr Lebnioury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 13/02/2012 à 19:46 par Nimportequoi

    Après l'or, sarko le bref dilapide NOTRE patrimoine.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...