Poitiers
LaVieImmo.com
InterviewInterviewvendredi 11 juin 2010 à 17h05

"La baisse des prix est derrière nous"


Marc Brissonnet
Marc Brissonnet
Marc Brissonnet (©dr)

Ancien promoteur immobilier, Marc Brissonnet a monté l’agence Envie de toit en septembre 2007. Il revient pour LaVieImmo.com sur l’actualité du marché immobilier poitevin.

(LaVieImmo.com) - Dans quelle situation se trouve le marché de Poitier en ce milieu d’année?

Marc Brissonnet : L’état du marché demeure fluctuant. On ne constate pas une franche reprise mais nous n’affrontons pas de nette baisse non plus. Nous savons toutefois que la baisse des prix est derrière nous et que nous sommes arrivés à un prix de marché puisque nous n’avons pas enregistré de nouvelle baisse des prix lors du premier trimestre.

De quel budget faut-il disposer pour acquérir un bien en ville ?

Marc Brissonnet: Tout dépend évidemment du périmètre de la ville dans laquelle une personne recherche un logement. Comme partout ailleurs, le quartier le plus demandé est le centre ville. A Poitier, nous appelons cette zone, comprise entre les rivières, le Plateau. Le prix au mètre carré s’y négocie entre 2 000 et 2 200 euros. Dans le reste de l’agglomération, la fourchette est assez large. Elle débute aux alentours des 1 400 euros le mètre carré et peut monter jusqu’à 1 800 euros.

En quoi le marché poitevin se distingue-t-il des marchés d’autres villes de province ?

Marc Brissonnet: Poitiers a la particularité d’être une ville où la demande se fait par vague saisonnière. Dans la mesure où nous comptons une très forte population étudiante, le marché locatif connait un vrai boom à chaque printemps. Même chose concernant les maisons. La ville compte de nombreux fonctionnaires et les vagues de mutation influent franchement sur les demandes.

Propos recueillis par Marc Fleury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 17/06/2010 à 16:40 par jbsal82

    Je pense pour ma part qu'après la flambée du passage à l'euro la bulle s'est dégonflée
    l' immobilier est à son prix car pour investir il faut des prets et de la solvabilité des ménages ....mais crise oblige!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...