Prestige
LaVieImmo.com
PrestigePrestigelundi 6 juin 2011 à 16h49

L'immobilier de luxe en croissance de 22 % en un an à Paris


Les prix de l’immobilier résidentiel de luxe à Paris ont augmenté de 22 % entre mars 2010 et mars 2011, selon l’indice du cabinet Knight Frank. Une hausse que l’expert impute à l’attrait croissant de la capitale auprès des acquéreurs internationaux combiné à une offre de plus en plus réduite.

(LaVieImmo.com) - Avec une hausse de 22,2 % des prix en un an et de 10 % entre septembre et mars, le luxe n'est pas en reste pas rapport à l'immobilier résidentiel ordinaire à Paris. Knight Frank estime que la capitale « rivalise avec la performance des villes asiatiques ». Elle arrive ainsi en tête des plus fortes augmentations dans le classement du groupe, devant Hong Kong (+15 %) et Helsinki (+12,2 %).

Cette forte progression résulte « en premier lieu de la raréfaction des biens et de l’intérêt croissant des acheteurs internationaux » pour la capitale, explique l’expert. A Paris, les investisseurs en provenance des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) ne désemplissent pas, et considèrent la ville comme « un refuge pour investir leurs fonds dans un marché mature et très performant ». A l’inverse, Moscou enregistre une baisse de son immobilier de prestige de 8 % sur cette période. Même chose, mais dans un moindre mesure, pour le luxe à Los Angeles (-2,2 %).

Croissance contenue en Asie

Une tendance semble se dégager par rapport à l’année précédente, au cours de laquelle les villes asiatiques se hissaient parmi les plus fortes hausses, l’Europe et les Etats-Unis étant à la traîne. Aujourd’hui, les efforts entrepris par les gouvernements asiatiques pour endiguer l’inflation des prix ont payé, aboutissant à un tableau plus hétéroclite. Ces mesures « ont commencé à impacter le marché résidentiel prime à Hong Kong, Shanghai, Pékin et Singapour. Au premier trimestre 2010, la croissance annuelle moyenne des prix dans ces quatre villes a atteint 54,6 % tandis qu’au premier trimestre 2011, ce taux est redescendu à 11,1 % », explique Liam Bailey, chef du département résidentiel chez Knight Frank.

Classement des plus fortes hausses de prix dans l’immobilier de luxe sur un an

  • 1 - Paris (+22,2 %)
  • 2 - Hong Kong (+15 %)
  • 3 - Helsinki (+12,2 %)
  • 4 - Shanghai (+11 %)
  • 5 - Pékin (+10 %)
  • 6 - Londres (+8,6 %)
  • 7 - Singapour (+8,6 %)
  • 8 - Zurich (+8 %)
  • 9 - Kiev (+3,2 %)
  • 10 - Genève (+1,6 %)
  • 11 - Monaco (+1,1 %)
  • 12 - St-Petersburg (+1,1 %)
  • 13 - New York (+1 %)
  • 14 - Los Angeles (-2,2 %)
  • 15 - Moscou (-8 %)

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 14/06/2011 à 00:19 par Michel

    Mis a part quelques milliardaires souhaitant rajouter un appart a Paris a leur collection, il faut être réellement naif et stupide pour acheter sur l'Ile de France dans un but spéculatif, du moins a court et moyen terme. Je pense que nous sommes au début de l'éclatement de bulle: la période fast de l'immobilier : période des déménagements (printemps) + PTZ+ + diminution d'impôts, vient de passer. Maintenant ca va devenir dur, très dur, d'autant plus que les taux remontent en flèche!

  • 0 Reco 09/06/2011 à 14:59 par Cancan

    Bah oui, ils s'en foutent de vos daubes années 60 ou hausmanniennes à Charonnes ou à Alésia ou à Cambronne. En dehors du 8e et de quelques rues du 7e, ils n'achètent pas. Cessez de rêver ...

  • 1 Reco 09/06/2011 à 00:16 par Trop Cher

    Les milliardaires du monde entier ne le sont pas devenus en passant du bon temps dans la capitale d'un pays en état en léthargie économique.
    Pour un petit week-end de temps en temps, ils ont le Crillon et le Ritz qui coûtent moins cher et offre de meilleures prestations qu'un appart à 20 000 euros le m2.
    Et arrêtez de rêver qu'un Emir ou un industriel chinois viendront acheter à prix d'or votre deux pièces cuisine dans le 11ème arrdt.

  • 0 Reco 08/06/2011 à 23:48 par Analyste

    @Bastien
    La France offre un cadre juridique sécurisant (contrairement à la Russie) pour celui qui veut thésauriser en immobilier des milliards acquis dans des pays à l'économie chaotique. La beauté de la ville, ils s'en foutent complètement, tous comme ils se foutent de la beauté des paysages suisse. Le bien, qui restera inoccupé, ne sera soumis qu'à une taxation très modérée et avec des charges faibles (contrairement à New York par exemple, où la property tax est de N% la valeur de marché du bien et où les charges de copropriété sont colossales, compter 1000 USD par mois pour un 3 pièces), et son acquisition sera presque inaliénable (la France protège la ppté immobilière), contrairement à la Chine ou à l'UK, où les acquisitions se font essentiellement sur des durées limitées dans le temps (leasehold) dans la mesure où le foncier reste la propriété de l'Etat (ou de la Couronne).

  • 0 Reco 07/06/2011 à 14:39 par Bastien

    Ca montre surtout que les fortunes chinoises, brésilienne, russes, arabes,... veulent tous avoir un bien d'exception à Paris. Et je ne suis aps sur que cela soit de la spéculation de leur part...

    Les riches de ce monde veulent tout simplement tous avoir leur bien dans la plus belle ville du monde !

  • 0 Reco 06/06/2011 à 17:24 par Trop Cher

    La France est en perte de vitesse économique alors que Hong Kong, Shanghai et Singapour connaissent des taux de croissance de l'économie réelle à 2 chiffres... et pourtant Paris est de très loin en tête de la hausse des prix immobiliers... Ca montre bien qu'il s'agit d'une bulle.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...