Prestige
LaVieImmo.com
PrestigePrestigejeudi 7 juillet 2011 à 14h54

La maison "Multi-Confort" et écolo de demain, par Saint-Gobain


Saint-Gobain a inauguré mardi sa maison prototype Multi-Confort, véritable habitation façonnée par les critères du développement durable. Un surcoût de 10 % à l’achat par rapport au marché de l’immobilier local, mais amorti en 15 ans.

(LaVieImmo.com) - En pleine nature dans la banlieue d’Angers (Maine-et-Loire), une maison aux traits modernes s’est érigée. C’est ici que Saint-Gobain a décidé d’implanter sa maison du futur : contemporaine et éco-responsable. Un principe qui a été respecté depuis le début de la construction, jusqu’à la fin de vie de la demeure. « Durant les travaux, les déchets du chantier ont été triés et collectés pour permettre leur recyclage », avance Saint-Gobain. Dans le même souci écologique, les matériaux qui ont été utilisés sont les moins polluants du marché (peinture organique, du bois non traité, pas de colle pour l’ameublement…). Aussi, « le choix des matériaux de construction a été réfléchi en amont pour minimiser tout effet néfaste sur la santé », indique la firme.

Une maison agréable à vivre…

Le concept de cette maison met l’accent sur les différents aspects que le confort peut apporter quotidiennement à la vie de ses résidents ; d’où son nom de « Multi-Confort ». Tout d’abord, pour atténuer le bruit extérieur et préserver la chaleur intérieure, l’isolation se devait d’être irréprochable. Cette précaution hermétique assure ainsi l’homogénéité thermique et l’évacuation de la vapeur d’eau, source de moisissure. Aucune différence de température n’a été constatée. Une réussite. Quant à l’éclairage, une verrière centrale laisse passer les rayons du soleil à l’intérieur, et la lumière est stockée par les panneaux photovoltaïques pour subvenir aux besoins énergétiques de la maison. Ces panneaux sont invisibles – imbriqués dans les tuiles - et ne « défigurent » pas ainsi l’esthétisme de la construction. Ils produisent 61 kWh par mètre carré et par an. D’ailleurs, l’orientation de la maison a été scrupuleusement étudiée afin d’optimiser le rendement et assurer l’autonomie énergétique du bâtiment, même pendant les nuits noires de l’hiver.

… pendant très longtemps

L’autre grande force de cette habitation, c’est qu’il est modulable. Il s’adapte au style de vie de ses résidents. Quèsaco ? « Une maison satisfaisant des besoins actuels tout en anticipant des évolutions futures, précise Saint-Gobain. Vieillir à domicile devient possible quand l’habitat accompagne les changements induits par le vieillissement ». Les anticipations sont de rigueur. « Un couple qui décide de s’installer n’a dans un premier temps ni les ressources, ni le besoin de "voir" plus grand. Puis la famille s’élargit. Un enfant de plus. Un adolescent qui évolue et qui aspire à plus d’indépendance. La maison s’agrandit. Une chambre annexe est construite. Puis, le jeune adulte quitte le cocon familial. Plus facile d’accès, la chambre du rez-de-chaussée devient celle des parents vieillissants », schématise Saint-Gobain après avoir étudié la question. Par exemple, de larges ouvertures vers l’extérieur d’une largeur de 1,60 mètre ont été prévues. Pour l’intérieur, des portes de 90 centimètres de large facilitent la déambulation de pièce en pièce. Amortie en 15 ans, cette maison peut supporter une vie de famille et ses différentes étapes. Important quand on sait que les Français sont casaniers.

La maison Multi-Confort en chiffres

  • Maison de 162m² sur un terrain de 509m²
  • Coût au m² : 1 500 €
  • Production énergétique : 61 kWh / m² / an
  • Consommation énergétique : 39 kWh / m² / an

Maxime Laurent - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 11/07/2011 à 14:20 par Zornus

    Mon dieu laissez moi rire !
    Une maison dite "écolo" avec un jardin stérile composé de haie mono spécifique de thuyas....
    Le meilleur moyen de venir à bout de la biodiversité française est de continuer à planter ces saletés.
    Les archi et les promoteurs devraient arrêter de se prendre pour des paysagistes...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...