Puteaux
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 26 janvier 2012 à 08h46

Perspective de baisse des prix à Puteaux


La stratégie compte, à Puteaux !
La stratégie compte, à Puteaux !
La stratégie compte, à Puteaux ! (©dr)

Le point sur le l'immobilier putéolien, un marché toujours dynamique mais qui devrait connaître dans les prochains mois un début de baisse de prix.

(LaVieImmo.com) - La proximité du quartier de la Défense et du centre de Paris, accessible en une quinzaine de minutes à peine en métro, train ou tramway, a un prix. Selon le dernier pointage de la Chambre des Notaires de Paris – Île-de-France, le mètre carré dans la ville de Puteaux se négociait à 5 780 euros en moyenne au troisième trimestre de l’année dernière, en hausse d’environ 14 % sur un an.

Une large fourchette de prix

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Mais cette moyenne, l’une des plus élevées du département des Hauts-de-Seine (5 271 euros/m², +15,7 %), cache bien évidemment d’importantes disparités. Dans le centre-ville, à proximité de la gare et autour de la vieille église, les quartiers les plus recherchés, il n’est pas rare que les biens partent pour 6 000 euros du mètre, souvent plus. Le mois dernier, l’agence Cayla Immobilier a vendu un quatre pièces de 85m², avec parking et double balcon, pour 560 000 euros. Soit un peu plus de 6 500 euros du mètre carré. Le bien, situé au dernier étage d’une résidence construite dans les années 1970, avait été mis en vente quelques jours plus tôt pour 575 000 euros. « Le vendeur a accepté une petite décote pour la forme, mais ce type de biens – de grande surface et bien placé – est suffisamment rare pour supporter ce niveau de prix », commente Jérôme Pénan, directeur de l’agence. Les surfaces moins importantes, qui constituent la majeure partie du parc local, partent la plupart du temps moins cher, autour de 4 500 euros/m², surtout si elles sont placées moins stratégiquement. « Les biens mis en vente par des propriétaires qui n’ont pas compris que le marché leur était moins favorable sont devenus difficiles à vendre et sont négociés », reprend Jérôme Pénan. Sans aller jusqu’à anticiper une situation comparable à celle de la crise de 2008-2009, le spécialiste estime « la perspective pour 2012 est l’amorce d’un marché orienté à la baisse ». Bonne nouvelle pour les investisseurs !

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 29/01/2012 à 02:20 par FredB.

    "le spécialiste estime « la perspective pour 2012 est l’amorce d’un marché orienté à la baisse ». Bonne nouvelle pour les investisseurs !"
    Bonne nouvelle pour les gens ayant besoin de se loger aurait été de meilleur goût...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...