Rennes
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 27 avril 2007 à 16h41

Le marché marque le pas


(LaVieImmo.com) - Les stocks de biens augmentent mais le ralentissement porte surtout sur les grandes surfaces. La demande de studios et de deux-pièces reste active.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Dans quatre ans, le TGV mettra Rennes à une heure trente de Paris. Un progrès qui devrait inévitablement produire quelques tensions sur le marché immobilier rennais. En attendant, il commence à marquer sérieusement le pas après plusieurs années de forte hausse. La pression de la demande est aujourd'hui bien moins forte qu'il y a un an. De sorte que les stocks de biens se sont reconstitués et que les délais de vente s'allongent. « Notre portefeuille a quasiment doublé en quelques mois », confirme ainsi Jocelyne Delepine, de l'agence du Mail Century 21. Toutefois, le secteur le plus touché semble être celui des grandes surfaces. « Au-delà de 80 mètres carrés, les prix des appartements dans le centre rejoignent ceux des maisons situées à 20 kilomètres de la ville. Du coup, les familles préfèrent quitter Rennes pour profiter d'un logement individuel », assure Fabien Oger, de l'Agence Era Phare Ouest. Dans ce contexte, les prix ont évidemment tendance à se calmer pour ce type de biens. Certains semblent même évoluer à la baisse comme du côté de Villejean, un quartier mal valorisé, où il est possible de trouver un appartement de 70 mètres carrés pour seulement 135 000 euros. Investissement locatif dynamique En ce qui concerne les petites surfaces, le marché reste en revanche très actif. Rennes compte en effet une communauté étudiante significative d'environ 60 000 personnes qui, de fait, anime le marché de l'investissement locatif. Les immeubles de caractère du centre-ville historique restent très recherchés en dépit de leur vétusté. Les prix y atteignent sans difficulté 3 500 euros le mètre carré. Mais les quartiers Sévigné ou du Thabor, bien connus pour l'élégance des hôtels particuliers qui bordent le parc, ne sont pas en reste. « Dans ces secteurs, les petites surfaces se négocient à des tarifs moitié plus élevés qu'ailleurs », affirme Fabien Oger. Le secteur Arsenal Redon a été complètement rénové et devient aussi très prisé. « Dans le neuf, les prix peuvent y atteindre 4 000 euros le mètre carré à proximité du canal », conclut-il.

Frank Audonnet

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...