Sète
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 10 août 2007 à 15h12

Vue sur mer à tout prix


(LaVieImmo.com) - Le marché a profité de l'ouverture de la ville au tourisme. Mais la hausse a, semble-t-il, atteint ses limites. Le prix des maisons a même baissé en 2006.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Sète a bien changé ces dernières années. La ville ne se contente plus du rôle de port de pêche auquel ses élus l'avaient longtemps cantonnée. Depuis quelques années, elle s'est plus franchement ouverte au tourisme. Avec succès puisque « Sète attire davantage de gens de l'extérieur que les autres villes du département », assure François Granier, notaire à Montpellier. De sorte que les prix ont fortement progressé durant la première moitié des années 2000, pour atteindre en 2006 quelque 2 300 euros en moyenne le mètre carré.   Mais ils ont aujourd'hui tendance à s'assagir sous l'effet conjugué de la multiplication des programmes neufs qui bouleversent la physionomie de certains quartiers de la ville et de la désolvabilisation des acquéreurs. « Les Sétois perçoivent des salaires modestes. Les loyers ne peuvent donc pas suivre la hausse du marché. De sorte que celui-ci a fini par se couper à la fois des candidats à l'accession et des investisseurs », note Philippe Matéos, de l'Agence Quatuor Immobilier. Ainsi, selon la dernière livraison des statistiques notariales, le prix des maisons se serait contracté de 12 % en 2006 ! Reste qu'il est difficile de trouver à moins de 500 000 euros une maison habitable sur le mont Saint-Clair, quartier le plus prisé de la ville, qui offre une vue imprenable sur l'étang de Thau d'un côté ou, mieux encore, sur la mer sur son versant sud. Et les prix peuvent même s'y envoler en fonction de l'altitude. « Ici, c'est la vue qui prime », explique Anne-Marie Fornet, de l'Espace Immobilier. « Plus on grimpe, plus c'est cher », confirme pour sa part Jérôme Bourgeois, d'ASC Immobilier. La corniche figure elle aussi parmi les quartiers les plus cotés de Sète. Quoique un peu excentrée par rapport au centre-ville, elle bénéficie d'une situation enviable face à la mer, qui plaît aux acquéreurs extérieurs. Longtemps délaissé, le centre abrite néanmoins quelques belles adresses. C'est le cas avenue Victor-Hugo ou le long des canaux, et plus particulièrement sur les quais du Canal royal, où il est possible de trouver de très beaux immeubles anciens bien rénovés. En revanche, les quartiers du Barrou et de l'île de Thau sont moins cotés. Plutôt destinés au logement des classes moyennes sétoises, ils sont composés de maisons et d'immeubles de standing plus modeste, dont le prix est plus abordable.

Frank Audonnet

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...