Strasbourg
LaVieImmo.com
InterviewInterviewvendredi 5 mars 2010 à 18h03

"Plus une seule grue dans les rues de Strasbourg"


Gérard Cadouch
Gérard Cadouch
Gérard Cadouch (©dr)

Quatre questions à Gérard Kadouch, promoteur chez Turenne-Immobilier, sur la situation du marché immobilier strasbourgeois en ce début d’année.

(LaVieImmo.com) - Quelle a été l’influence de la crise à Strasbourg ?

Gérard Cadouch : Je crains que cela n’ait été comme partout malheureusement... Nous avons assisté à un ralentissement en juin 2008 et à une situation s’empirant en 2009. Aujourd’hui, les primo-accédants ne se bousculent pas au portillon et les stocks ne bougent que de manière insignifiante. Et côté construction, les choses sont au point mort : il n’y a pas une seule grue dans Strasbourg à l’heure actuelle !

Existe-t-il des quartiers qui parviennent malgré tout à tirer leur épingle du jeu ?

Gérard Cadouch : Comme toujours en période de vaches maigres, l’épicentre limite la casse. Certaines zones privilégiées, comme le Quartier des Quinze ou l’Orangerie, à l’ouest de la ville, assistent également à la réalisation de quelques transactions, mais seulement au prix le plus juste. D’autres quartiers chers aux cœurs des Strasbourgeois, à l’instar de Neudorf ou de La Krutenau bougent également un peu plus que le reste de l’agglomération.

Quels sont les produits qui partent actuellement ?

Gérard Cadouch : Les biens à petits prix bougent encore un peu. La moyenne s’établit autour de 200 000 euros mais au-delà de 250 000 euros, plus rien ne part.

Pensez-vous que le marché va s'animer en 2010 ?

Gérard Cadouch : Je pense que les choses commenceront à s’améliorer à compter du second semestre. Les crédits devraient être accordés plus facilement aux primo-accédant et les prix des nouvelles constructions vont commencer à baisser.

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...