Toulon
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 6 novembre 2014 à 10h00

"Le nombre de transactions a baissé"


Agence Century 21 Ouest Immo
Agence Century 21 Ouest Immo
Agence Century 21 Ouest Immo (©Century 21)

Quatre questions à Florian Cardi, agent immobilier de l’agence Century 21 Ouest Immo à Toulon.

Comment se porte le marché toulonnais ?

Florian Cardi : La conjoncture actuelle est difficile. Nous avons beaucoup de biens à vendre mais les acheteurs sont hésitants. Cet attentisme se traduit par une hausse des délais de transactions, de 2 mois auparavant à 4 en moyenne aujourd'hui. Dans notre agence, le nombre de transactions a baissé, notamment dans les quartiers de l’Est de la ville.

Quid des prix ?

Florian Cardi : Ils sont en baisse et disparates selon les secteurs. Aux alentours du Pont du Las, le mètre carré coûte entre 1 800 € et 1 900 €. Il faut dire que les prix de ce quartier sont historiquement moins élevés que la moyenne toulonnaise : 2 200 €/ m². A l’inverse, les appartements du Morillon, qui bénéficient du bord de mer, sont plus chers. Il faudra compter environ 190 000 € pour s’offrir un T4 dans ce beau quartier.

Quels sont les quartiers les plus demandés ?

Florian Cardi : Le Bas-Faron est un secteur de choix pour les acquéreurs au budget limité. Il se trouve à proximité de la gare, et est donc facilement accessible. Les appartements de bord de mer, situés près du Morillon et du Cap-Brun, sont très demandés par les Toulonnais.

Qui achète ?

Florian Cardi : Notre clientèle se compose en priorité de jeunes primo-accédants avec un petit budget. Ils investissent généralement dans des appartements à moins de 200 000 € situés en zones pavillonnaires. En revanche, les investisseurs ont quasiment déserté le marché immobilier.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Propos recueillis par Camille Hazard
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 06/11/2014 à 19:41 par Patrick

    En revanche, les investisseurs ont quasiment déserté le marché immobilier.
    Comme partout en France les plus malins se sont retirés du marché.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...