Toulouse
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 23 septembre 2010 à 10h03

"Il y a très peu de biens disponibles dans le centre de Toulouse"


Marie-Françoise Huc
Marie-Françoise Huc
Marie-Françoise Huc (©dr)

Marie-Françoise Huc est responsable de l’agence toulousaine d’Ecureuil Immobilier, le réseau d'agences immobilières du groupe Caisse d'Epargne. Pour LaVieImmo.com, elle décrit un marché toujours dynamique mais caractérisé par l’absence de biens à vendre.

(LaVieImmo.com) - LaVieImmo.com : Comment se porte le marché dans le centre de Toulouse ?

Marie-Françoise Huc : Traditionnellement, le marché du centre-ville est un marché actif, recherché, et globalement épargné par les phénomènes de crise telle que celle que le secteur a pu connaître à la fin des années 2000. L’engouement ne se dément pas, et il devient de plus en plus difficile de trouver des biens pour contenter la demande. D’ailleurs, c’est probablement cette pénurie de logements à vendre, cette difficulté que les agences ont à obtenir des mandats, qui caractérise le mieux le marché du centre ville à l’heure actuelle. La situation est moins tendue dans les quartiers périphériques.

LaVieImmo.com : Quels types de biens sont les plus recherchés ?

Marie-Françoise Huc : Difficile de répondre, dans la mesure où tous les biens du quartier sont recherchés ! Si on veut aller dans le détail, on peut dire que, dans l’hypercentre, la demande est toujours très forte pour les appartements de petite taille, T1bis ou T2. Si on s’éloigne une peu tout en restant dans le périmètre du 31000, la toulousaine, maison traditionnelle de la fin du 19ème siècle, reste très prisée.

LaVieImmo.com : En moyenne, à quels prix se négocient ces biens ?

Marie-Françoise Huc : Là encore, la question est très difficile ! Le niveau des prix peut varier sensiblement d’un quartier à l’autre, parfois même dans une même rue, voire au sein d’un même immeuble, selon la qualité de la prestation. A titre indicatif, les prix du marché sont compris dans une fourchette de 3 500 à 4 000 euros du mètre carré, mais il n’est pas rare de monter jusqu’à 6 000 euros pour un appartement de plein centre avec terrasse et parking, par exemple.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 22/12/2010 à 22:11 par chasseur immobilier Toulouse

    Nous confirmons cette analyse, même s'il y a toujours des solutions pour trouver un appartement qualitatif et au juste prix.
    Domicilium
    http://www.domicilium.fr

  • 0 Reco 23/09/2010 à 12:33 par UFFA92

    C'est ce manque de biens proposés à la vente qui entraine une augmentation des prix dans les zones convoitées. Donc, il est prématuré de parler de "reprise" comme le laisse entendre les professionnels qui affichent dans leurs vitrines autant sinon plus de biens "vendus" que de biens "à vendre".


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...