Toulouse
LaVieImmo.com
Prix immobiliermardi 16 octobre 2012 à 11h25

Toulouse : Une hausse de prix "raisonnable" selon les Notaires


Les prix au centre de ToulouseLes prix au centre de Toulouse (©Notaires de France - Perval)

Selon le dernier pointage, le mètre carré se négocie autour de 2 580€, en hausse d'un peu moins de 5 % sur un an.

(LaVieImmo.com) - Toulouse connaît une hausse de prix plutôt « raisonnable », selon la chambre des notaires de Haute-Garonne. En moyenne, le mètre carré ancien dans la Ville rose se négociait à 2 582€ à la fin du premier semestre, en progression de 4,6 % sur un an. Soit un taux de croissance plus fort qu’à Marseille (+0,3 %, 2 574€/m²) et Montpellier (+0,8 %, 2 504€/m²), mais significativement moins prononcé qu’à Nantes (+5,7 %, à 2 641 euros/m²), Lyon (+6,3 %, à 3 205 euros/m²) ou Bordeaux (+7,6 %, à 2 802 euros/m²), qui enregistre la croissance la plus forte.

Bonne tenue des beaux quartiers

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

A la période considérée, Toulouse est « la grande ville de France qui a vu le prix des appartements évoluer avec modération », commentent les notaires. Et encore, la hausse est principalement tirée par « les beaux quartiers » centraux, dont la chambre observe qu’ils « concentrent les prix les plus remarquables et des progressions toujours significatives ». C’est le cas notamment, des quartiers Ozenne, où le mètre carré, en hausse de +8,4 % sur un an, dépasse désormais les 3 800€, et Concorde, qui affiche une progression de 7,3 % et un m² à 3 157 euros. «  Au-delà du centre-ville, deux quartiers enregistrent une hyper performance », ajoutent les notaires : Bonnefoy (+ 18,7 %, 2 340€/m²), « quartier en devenir grâce au programme d’aménagement annoncé du quartier de la gare », et Le Mirail (+17,7 %, 1 722€/m²), où la « nature de l’offre » s’améliore, « avec des appartements résultant de la politique du Grand Projet de Ville ».

Pour 2013, la chambre prédit « un début d’année marqué par une accalmie, avec plus d’offres que de demandes, des volumes de ventes et des prix qui se maintiennent sur l’ancien ».

François Alexandre - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)