Tours
LaVieImmo.com
DiversDiverslundi 11 avril 2011 à 15h19

La LGV Tours-Bordeaux court après le soutien des collectivités


(LaVieImmo.com) - L’Ouest peine à concrétiser le projet de ligne grande vitesse entre Tours, Bordeaux, le Pays Basque et Toulouse. Selon Les Échos, seules les collectivités directement concernées ont accepté de mettre la main aux portefeuilles. Ainsi, après la Gironde vendredi, c’est la Région Midi-Pyrénées qui signe aujourd’hui l’accord de financement. Le projet a déjà essuyé le refus de la Dordogne, d’Arcachon, de certaines communes du Pays-Basque, du Tarn, du Lot et de l’Aveyron.

La ligne initiale Tours-Bordeaux, longue de 302 kilomètres, coutera 6,7 milliards d’euros, dont 1,47 milliards à répartir entre 57 collectivités. Pour rassurer les élus, l’État a annoncé la desserte de plusieurs gares : Châtellerault, le Futuroscope, Poitiers, Angoulême et Libourne. La plupart des réfractaires estiment que la ligne est trop éloignée de leurs territoires. En Poitou-Charentes, selon Les Échos, Ségolène Royal a refusé de payer les 103 millions incombant à sa région. Selon elle, l’investissement relève de la seule compétence de l’État.

D. F. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...