Versailles
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 5 mai 2011 à 09h05

Des prix immobiliers au plus haut à Versailles


Versailles, des prix forts, un marché attractif
Versailles, des prix forts, un marché attractif
Versailles, des prix forts, un marché attractif (©dr)

Versailles subit la pression des vendeurs. Avec des prix souvent supérieurs à 5 500 euros par mètre carré, le chef-lieu des Yvelines place la barre haut. Mais la ville continue toujours d’attirer autant les acquéreurs, dont beaucoup de parisiens, qui recherchent le confort de vie à proximité de la capitale.

(LaVieImmo.com) - L’immobilier versaillais se porte bien, à en juger par les prix qui y sont pratiqués à la vente. Supérieurs à 5 000 euros par mètre carré, le marché fait la part belle à une clientèle aisée. La ville continue cependant d’attirer, même si les acquéreurs commencent à se raréfier avec « la hausse des taux d’intérêt », explique John Kavrakoff, responsable de l’agence immobilière Monte Cristo située au 6, rue de la Paroisse. Pour autant, les biens « se vendent vite et bien », estime Evelyne Noblet, négociatrice à l’agence immobilière Michel Bousquet.

Jusqu’à 7 500€/m² à Notre-Dame

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Les prix. Certains endroits se démarquent particulièrement : Dans le quartier Saint-Louis, les biens se négocient autour de 6 000 euros par mètre carré. Il faut également compter entre 5 500 et 7 500 euros le mètre carré vers Notre-Dame. On tournera en revanche autour de 4 500/ 6 000 euros le mètre vers Clagny, et un peu moins dans le secteur Pershing, à 4 500/5 500 euros par mètre carré. Les petites surfaces sont une valeur sûre. Ce qui est confirmé chez Laforêt, où l’on affirme avoir vendu récemment un studio de 20 m² au prix de 8 500 €/m², dans le quartier Notre-Dame. Et dans ce même quartier, un autre bien de 19 m² est parti pour 156 000 euros, soit environ 8 200 euros le mètre carré.

« Peu de mandats »

Mais les acquéreurs désirant un bien dans la ville du célèbre château doivent composer en ce moment avec « le peu de mandats qu’il y a », estime M. Kavrakoff. Qui plus est, Versailles souffrant par ailleurs, comme dans d’autres villes de sa réputation, d’une surévaluation importante de la part des vendeurs. Les studios en centre-ville sont très plébiscités des prétendants à l’acquisition, de même que les F3/F4 et plus, idéalement situés à proximité des écoles.

Marché de report

Versailles est devenu « un marché de report », analyse Catherine Boche, du réseau Laforêt. En effet, de nombreux parisiens viennent s’installer dans cette cité proche de Paris où règne le bon-vivre et la quiétude. Les primo-accédants ne sont en revanche que peu nombreux, rapidement évincés par les prix et « par la montée des taux d’intérêt », indique-t-on à l’agence Monte-Cristo. Même chose côté investisseurs, qui sont malgré tout un peu plus présents, « notamment grâce à l’investissement locatif sur les petites surfaces », ponctue Mme Boche.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...