Versailles
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 5 mai 2011 à 09h02

"Versailles a renforcé son attractivité au fil du temps"


Evelyne Nolet, négociatrice à l'agence immobilière Michel Bousquet
Evelyne Nolet, négociatrice à l'agence immobilière Michel Bousquet
Evelyne Nolet, négociatrice à l'agence immobilière Michel Bousquet (©dr)

Evelyne Nolet est négociatrice à l’agence immobilière Michel Bousquet, à Versailles. Pour LaVieImmo.com, l’experte fait état d’un marché dynamique, qui a « gagné en attractivité, notamment par l’arrivée de nouvelles enseignes qui ont porté son développement ».

(LaVieImmo.com) - Comment l’immobilier de la vente se porte-t-il à Versailles ?

Evelyne Nolet : Les biens se vendent vite et bien. Dans le marché des maisons, particulièrement en forme, celles-ci se vendent en à peine un mois. La part des biens en vente depuis plus de trois mois est rare. Les biens qui restent étant le plus souvent très en dehors du marché. Les prix y sont élevés, on tourne autour de 5 000, 5 500 euros par mètre carré. Mais on reste tout de même à des prix inférieurs à ceux de la capitale.

Quels quartiers attirent la demande, et à l’inverse, demeurent boudés des acquéreurs ?

Dans l’ensemble, la rive droite garde la cote. Les quartiers Saint-Louis, Montreuil et même Les Chantiers figurent parmi les emplacements les plus demandés. C’est moins le cas pour les quartiers situés en périphérie, comme Pershing, ou encore Clagny. Mais l’ensemble de l’agglomération marche, la ville ayant gagné en attractivité, notamment par l’arrivée de nouvelles enseignes qui ont porté son développement.

Quel est le profil des acquéreurs versaillais ?

Il s’agit principalement d’une clientèle aisée. Nous atteignons tout de même les 80 % de cadres supérieurs ! Il y a beaucoup d’acquéreurs provenant de Paris, préférant avoir plus d’espace à moindre coût. On compte néanmoins très peu de primo-accédants, ceux-ci se concentrent davantage sur les plus petites surfaces.

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 05/05/2011 à 10:57 par Chris

    Des prix hauts pour des biens souvent qui ne sont pas à la hauteur, mauvaise isolation thermique et phonique, bref on achète aussi à Versailles aussi car on est "certain de pouvoir revendre dans le contexte actuel".
    N'oubliez pas la ville est très polluée et çà se sent , côté transport et commerce çà reste une ville vraiment attractive.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...