Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitemercredi 25 mai 2016 à 17h01

À cause de cette start-up, les loyers risquent de s'envoler


Rentberry propose de fixer les loyers aux enchères
Rentberry propose de fixer les loyers aux enchères
Rentberry propose de fixer les loyers aux enchères (©Colleen Lane - Flickr)

La start-up américaine Rentberry propose aux propriétaires de mettre leur logement aux enchères. Les locataires doivent se battre à coups de dollars pour gagner le droit d'y vivre.

(LaVieImmo.com) - Alex Lubinsky a eu une idée qui risque de faire grincer les dents des locataires. Le fondateur de Rentberry propose à ces derniers d'enchérir pour déterminer le montant de leur loyer, raconte Quartz. D'ailleurs, le site se veut "l'eBay de la location". Concrètement, les propriétaires inscrivent leur bien immobilier sur Rentberry, en précisant le loyer minimum qu'ils souhaitent recevoir. Ensuite, les locataires font monter les enchères pour obtenir le logement convoité.

Alex Lubinsky l'avoue, les loyers obtenus via son site sont en moyenne 5% plus élevés que ceux proposés de manière fixe. Mais il précise que les propriétaires ne sont pas obligés de choisir l'offre la plus élevée.

Rentberry se finance grâce aux 25 dollars que payeront les locataires une fois le bail signé. Car la start-up s'occupe également de la paperasse administrative (contrat de bail et vérification de la véracité des données bancaires des locataires).

Grogne des associations de locataires

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

La grogne ne s'est pas fait attendre. À San Francisco, la ville où est basée cette start-up, des associations de défense des locataires jugent cette mise aux enchères des loyers illégale. Elles arguent que la loi fédérale sur la justice sociale dans le logement oblige le propriétaire à accepter les premiers candidats qui répondent aux critères de location fixés par lui-même.

Pour Alex Lubinsky, cet argument n'est pas recevable. D'après l'entrepreneur, il suffit que les propriétaires suivent les règlements fédéraux assurant un traitement équitable. D'ailleurs, le site n'est pas (encore) interdit et est disponible à San Francisco, New York, Boston, Austin, Los Angeles et Chicago. Il devrait très bientôt être lancé à Dallas et Houston.

Retrouvez les prix au m² ville par ville, partout en France

Diane Lacaze - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...