Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitevendredi 22 avril 2016 à 14h49

Ce site propose les maisons les plus écolos de la planète


Cette étonnante maison n'existe que sur le papier. Elle est le fruit de l'imagination d'un Kazakh. Verra-t-elle le jour? Pourquoi pas, vu l'engouement mondial pour les constructions écologiques.

A l'occasion de la journée de la Terre, Trocmaison.com met en avant sur son site les propositions d'échanges de maisons les plus écolos de la planète. Et celle qui suscite la curiosité des internautes se trouve en Allemagne à Konzen, commune située quelques kilomètres de la frontière avec la Belgique. Elle ressemble à s'y méprendre à la "Natur'House", une maison sous serre imaginée par l'architecte Bengt Warne au milieu des années 70: une façade en verre pour habiller le toit et les murs, du bois pour le reste de la bâtisse, avec des végétaux dedans comme dehors...

Autre offre d'échange écolo: à Perth (Écosse), une maison d'architecte construite avec du bois issu de forêts certifiées, avec chauffage à l'énergie solaire. Et pour ceux qui veulent rester en France, l'un des membres de Trocmaison propose à Bayeux, en Normandie, sa maison en bois dont la toiture a été végétalisée...

Une maison en verre autour d'un arbre

Mais il est une maison dans laquelle les nombreux amateurs d'habitat écolo aimerait sans doute encore plus résider. Elle a été imaginée par un jeune architecte kazakh. Il s'agit d'une bâtisse cylindrique en verre de quatre étages autour d'un arbre immense, qui serait en quelque sorte son squelette. Depuis l'intérieur, ses occupants peuvent disposer d'une vue à 360 degrés. Au rez-de-chaussée, se situent les pièces d'eau (salle de bain et cuisine) et au premier, un espace salon/bibliothèque. Pour s'installer dans la chambre, il faut monter au 2ème étage où la vue se dégage. Enfin, au sommet, une sorte de véranda pour méditer, observer pleinement le paysage ou étendre son linge comme l'a imaginé l'architecte sur les photos qu'il diffuse.

L'architecte n'a rien laissé au hasard et a vraiment travaillé le concept du cylindre en verre. Il propose que la partie la plus exposée au sud soit équipée de panneaux solaires translucides pour produire toute l'électricité nécessaire. Également au programme, un puits géothermique là aussi pour réchauffer ou refroidir l'intérieur de la maison.

Transformer le CO2 en oxygène

Pour être totalement autonome, l'architecte a également pensé à un système de récupération des eaux de pluie. Par ailleurs, il estime que la présence de l'arbre permettra de consommer le dioxyde de carbone émis par les résidents et le transformera, par photosynthèse, en oxygène...

Cette maison dans les arbres suscite toutefois de nombreuses interrogations. Tout d'abord, l'isolation de la structure : vivre au quotidien avec une végétation qui évolue aussi au fil des saisons (feuilles mortes l'automne, faune, insectes...) n'est peut-être pas facile à gérer tous les jours.

Mais derrière ces enjeux de confort, la vraie problématique reste financière. L'architecte a déjà obtenu l'accord du gouvernement kazakh pour concrétiser son projet près d'un spa, au pied des montagnes, sauf qu'il n'en n'a pas encore les moyens. C'est pour cette raison que ce petit génie a présenté son projet sur le site de financement participatif Indiegogo dans l'espoir de récolter des fonds. Les enchères sont encore ouvertes pour un mois, et pour le moment, c'est plutôt laborieux. L'architecte, qui espère lever 386.000 dollars, n'a récolté à ce jour que 105 dollars...

Marie Coeurderoy
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...