Insolite
LaVieImmo.com
Insolitelundi 3 décembre 2012 à 13h08

Chine : La maison au milieu de l'autoroute a été détruite


La "maison-clou" avant sa démolitionLa "maison-clou" avant sa démolition (©dr)

Les autorités chinoises ont démoli la maison d’un couple de sexagénaires située au milieu d’une autoroute en construction. La fière bâtisse était devenue le symbole de la résistance de propriétaires qui se dressent contre un régime accusé de n’offrir que de maigres compensations aux victimes d’expropriations. Pour voir la vidéo de la démolition, cliquez ici.

(LaVieImmo.com) - La demeure du couple Baogen n'est plus. Les bulldozers ont commencé et achevé leur travail dans la journée de samedi. Après que Luo Baogen et sa femme, éleveurs de canards, et propriétaires de ce qui était devenu la demeure la plus incongrue du village, ont fini par se plier à la demande des autorités.

Selon Associated Press (AP), le couple, sous le coup d’une procédure d’expropriation, a contre toute attente accepté un dédommagement de 260 000 yuan (un peu plus de 32 000 euros) pour quitter leur appartement dans cette maison de 5 étages, qui s’est retrouvée au milieu du tracé d’une autoroute. La nouvelle desserte, qui n'avait pas pris la peine de contourner la maison, doit mener à la nouvelle gare construite aux abords de la ville voisine de Wenling, dans la province de Zhejiang.

Des centaines de milliers de « maisons-clou »

Les images de l’étrange bâtisse ont fait le tour du monde. Luo Baogen et sa femme sont devenus les étendards des propriétaires de « maisons-clou », sous le coup de procédures d’expropriations. Ces particuliers, qui seraient des centaines de milliers en Chine, refusent de céder leur bien contre faible indemnisation alors que les projets d’urbanisme fleurissent un peu partout dans le pays.

Selon AP, le couple venait d’acheter le logement pour quelque 600 000 yuan (un peu moins de 74 000 euros) lorsque le gouvernement leur a demandé de partir, moyennant 220 000 yuan (27 000 euros). Se heurtant au refus catégorique des Baogen, le gouvernement a décidé de surenchérir à 260 000 yuan la semaine dernière, raconte l’agence de presse.

Bien que l’information ne soit pas confirmée par les intéressés, le chef du village explique que les propriétaires ont fini par accepter la compensation. Mais cela serait davantage dû à la lassitude du couple de se retrouver au centre de cette affaire, qui a rapidement fait le tour du monde sur le web. « Luo Baogen a reçu des dizaines de journalistes chaque jour (…) C’est pourquoi il s’est décidé à démolir la maison », explique-t-il. Peut-être est-ce une bonne raison...

Voir la vidéo de la démolition de la maison :

Retrouvez les prix de l'immobilier en France au m², ville par ville : cliquez ici.

Léo Monégier - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)