Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitejeudi 14 novembre 2013 à 18h38

"DiedinHouse.com", le site qui vérifie si quelqu'un n'est pas mort chez vous !


Janet Milliken avait acheté une maison dans lequelle un meurtrier s'était donné la mort
Janet Milliken avait acheté une maison dans lequelle un meurtrier s'était donné la mort
Janet Milliken avait acheté une maison dans lequelle un meurtrier s'était donné la mort (©ABC News)

Un site Internet propose un service pour le moins original : savoir si quelqu'un s'est donné la mort ou a été tué dans votre logement !

(LaVieImmo.com) - C’est peut-être le détail qui peut faire renoncer au projet d’une vie : avoir la connaissance de faits sordides qui se seraient déroulés dans la maison ou l’appartement que l’on convoite ! Tel est le service que propose DiedInHouse.com, un site qui répertorie tous les immeubles dans lesquels un suicide ou un meurtre a eu lieu, indique la chaîne ABC News. Roy Condrey, ancien bailleur, a expliqué à la chaîne d’infos avoir eu l’idée de monter cette étrange entreprise après qu’un de ses locataires lui ait dit craindre que sa propriété soit hantée. Après de vaines recherches sur Google, le dirigeant n’a pas pu répondre à la question, et s’est aperçu qu’aucun site ne permettait de le faire.

Qui, quand, comment ?

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

DiedinHouse fonctionne grâce à un algorithme spécifique, qui compile les données tirées d’articles de presse, d’agences immobilières et d’avis de décès. Pour 11,99 dollars, l’Internaute peut trouver les informations suivantes : « Quelqu’un est-il mort à cette adresse ? Qui ? Quand ? Quelle a été la cause du décès ? », indique ABC News. Avec un petit plus : le site délivre un obscur « statut de vitalité » de la personne qui occupait précédemment le logement.

« Ni le vendeur ni l’agent immobilier n’ont l’obligation de mettre en lumière les décès associés à la propriété, selon Roy Condrey. Pourtant, la mort peut beaucoup affecter la valeur d’une maison ». Et de citer le cas d’une propriétaire, Janet Milliken, qui a fait l’acquisition en 2007 d’un bien en Pennsylvanie, où un meurtre suivi d’un suicide avait eu lieu. Ignorant les faits à la date de l’achat, celle-ci a décidé de poursuivre en justice son vendeur et l’agence, plaidant que cette macabre histoire amputait la demeure d’une bonne partie de son prix. La cour ne lui a pas donné raison.

DiedinHouse marche plutôt bien depuis son lancement en juin. Condrey se targue d’obtenir plus de 730 000 visiteurs uniques chaque mois. Mais ces derniers temps, l’ « effet Halloween » a probablement joué, sourit l'entrepreneur…

Découvrez ce que sont devenues les maisons de l'horreur !

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 18/11/2013 à 10:38 par Bouba

    Je vis dans la maison où sont décédés mon arrière grand père et mon grand père........et alors ?

  • 0 Reco 14/11/2013 à 18:48 par doriandoy

    J'en ai rien à faire que quelqu'un soit mort dans la maison où j'habite (c'est actuellement le cas j'imagine, vu que je vis dans l'appartement de la défunte mère du proprio)... mais si ça me permet de négocier le prix à la baisse, ce genre de site peut être utile.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...