Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitevendredi 7 août 2015 à 16h24

La maison qui a inspiré le film "Là-haut" sera déplacée !


La maison d'Edith Macefield, à Seattle, ne sera pas démolie
La maison d'Edith Macefield, à Seattle, ne sera pas démolie
La maison d'Edith Macefield, à Seattle, ne sera pas démolie (©dr)

Happy end pour la petite maison de Seattle perdue au milieu de gratte-ciels. Après des années de bataille entre les autorités et les ayant-droits de la propriétaire, elle sera finalement donnée à une association caritative… qui va la réimplanter ailleurs !

(LaVieImmo.com) - Elle échappe à la démolition. L'exacte réplique à Seattle du film d'animation Là-haut (Up), réalisé en 2009 par les studios Pixar, va connaître une deuxième vie, révèle le Seattle Post-Intelligencer. Cette maisonnette coincée entre des bureaux et des centres commerciaux, dans la géante cité américaine, dénotait dans le paysage urbain au beau milieu des gratte-ciels qui se multipliaient autour d'elle.

Des offres montant jusqu'à 1 million de dollars

« Après des années d'incertitudes, la maison va finalement être donnée à une association caritative qui planifie de la déplacer et de la préserver », rapporte le quotidien. La bâtisse avait appartenu durant des années à Edith Macefield, une retraitée qui refusait de céder aux sollicitations des promoteurs immobiliers. Ces derniers insistaient auprès d'elle pour qu'elle leur cède sa maison, afin d'y édifier à la place un centre commercial. Selon la presse américaine, elle aurait reçu des offres dont certaines ont dépassé le million de dollars. Las : « l'argent ne veut rien dire », martelait la vieille dame, qui jusqu'à sa mort en 2008, voulait conserver son pré carré coincé entre un supermarché géant et un centre de fitness.

La maison ne partira « pas par les airs »

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Dans le film Là Haut, qui se serait inspiré de cette histoire, le propriétaire, qui s'obstine lui aussi à refuser de quitter les lieux, accroche des centaines de ballons gonflés à l'hélium sur le toit de sa maison. C'est ainsi qu'il parvient à s'envoler vers d'autres horizons. Mais dans le cas de la maison d'Edith Macefield, « ce n'est pas par les airs » qu'elle partira, assure l'agent immobilier Paul Thomas, chargé de l'opération. Mais plutôt par la route… Une fin un peu moins spectaculaire, mais non moins touchante : « Je ne peux pas imaginer une conclusion aussi merveilleuse pour ce chapitre de l'histoire d'Edith Macefield », conclut-il.

Découvrez la maison de vacances la plus appréciée de France >>

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...