Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitemardi 14 avril 2015 à 10h52

La maison tout droit sortie du film "Là-Haut" risque aussi la démolition !


La maison d'Edith Macefield, véritable curiosité locale à Seattle
La maison d'Edith Macefield, véritable curiosité locale à Seattle
La maison d'Edith Macefield, véritable curiosité locale à Seattle (©Wikimedia Commons)

Une retraitée de Seattle s'obstinait à rester dans sa petite maison, perdue au milieu des buildings, comme dans le film Là-Haut. Les promoteurs immobilier lui avaient pourtant proposé 1 million de dollars pour déménager.

(LaVieImmo.com) - C'est l'exacte réplique du film d'animation Là-Haut (Up), réalisé en 2009 par les studios Pixar. Une petite maison coincée entre des bureaux et centres commerciaux, dans la géante cité de Seattle, et dont la démolition semble aujourd'hui inéluctable. La propriétaire, Edith Macefield, une retraitée décédée en 2008 à 86 ans, avait défrayé la chronique en refusant un chèque de 1 million de dollars de la part des promoteurs immobiliers locaux.

Elle avait ainsi résisté durant deux ans, déclarant que « l'argent ne veut rien dire » pour elle, avant de s'éteindre dans cette maison de 92 mètres carrés où elle avait vécu plus de 60 ans, selon la presse américaine.

Prix Immobilier

Les prix au m2 de votre ville

Véritable curiosité locale, la maison attire les badauds venus des quatre coins du pays, qui entendent saluer l'obstination de l'ancienne propriétaire. En clin d'oeil à Là-Haut, ils ont accroché des centaines de ballons gonflables multicolores au-dessus de la maisonnette. Rappelons que dans le film de Pixar, un retraité refusant lui aussi de céder à des promoteurs qui veulent démolir son bien, accroche des centaines de ballons gonflés à l'hélium sur le toit de sa maison. Il parvient ainsi à s'envoler celle-ci vers d'autres horizons.

Un destin plus sombre dans la vie réelle

La réalité s'est-elle inspirée de la fiction ? Difficile à dire aujourd'hui, tant les faits sont concomitants au dessin animé. Mais le destin de la demeure risque d'être plus sombre dans la vie réelle. L'actuel propriétaire, une société d'investissement, a mis le bien aux enchères. Etant donné l'énorme coup de projecteur sur la bâtisse, celle ci pourrait se vendre 140 000 dollars, rapporte le New York Daily News. Mais les observateurs ne se font guère d'illusions : la démolition de la maison reste l'option la plus probable.

Découvrez la maison d'Edith Macefield en vidéo :

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...