Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitejeudi 10 mai 2012 à 12h14

Les Etats-Unis construisent une ville... sans aucun habitant !


Le plan de la ville fantôme
Le plan de la ville fantôme
Le plan de la ville fantôme (©Youtube.com)

Une ville nouvelle va être érigée en plein cœur du Nouveau Mexique, aux Etats-Unis. Le projet CITE, qui consiste à créer une ville fantôme censée accueillir 35 000 habitants, vivra au rythme des nouvelles technologies… mais sans que personne n’y habite.

(LaVieImmo.com) - Le projet estimé à 1 milliard de dollars sera développé dans le comté de Lea, près de Hobbs, une région riche en gaz naturel et en pétrole, ont indiqué des responsables cités par le Washington Post. La ville aidera les chercheurs à tester de nouveaux systèmes de transport intelligents ainsi que la prochaine génération de réseaux sans fil, adaptées aux machines à laver automatiques et aux toilettes auto-alimentées.

Sam Cobb, maire de Hobbs a déclaré que ce centre de recherche sous forme de ville fantôme représentera un élément important dans la croissance économique des villes voisines, très touchées par la crise pétrolière des années 1980. Pour l’anecdote, il est toujours possible de voir des autocollants invitant les derniers habitants de la ville à éteindre les lumières avant de vider les lieux, raconte le quotidien américain. Ce projet « crée donc de nombreuses opportunités et nous met en avant de la scène internationale», se réjouit Cobb, cité par l'Associated Press.

39 km² de haute technologie

C’est Pegasus Holdings et sa filiale du Nouveau-Mexique, CITE Development, qui sont en charge de la construction de la ville. Le projet, nommé CITE, est annoncé comme étant le premier en son genre, au vu de son envergure. En effet, c’est la première fois qu’un laboratoire sous forme de ville fantôme s’étendra sur une surface d’environ 39 km². Bob Brumley, Le directeur de la gestion des exploitations Pegasus, Bob Brumley dévoile au journal que le plan de la ville sera calqué sur celui de la ville véritable de Rock Hill, en Caroline du Sud.

Pensée pour accueillir 35 000 habitants, la « Ghost City » disposera des infrastructures nécessaires comme les autoroutes, les maisons et les bâtiments commerciaux. Cependant, ces constructions resteront vides puisque personne n’y vivra, bien que toutes les commodités comme les appareils d’électroménager et de plomberie, seront disponibles dans les maisons.

Des tests sur la voiture volante

Le but de cette expérience est de permettre aux chercheurs de tester de nouvelles technologies sur l'infrastructure existante, sans avoir à interférer dans la vie quotidienne. Par exemple, lorsque des chercheurs testeront des technologies intelligentes sur des façades de maisons anciennes, d'autres pourront investir les rues afin de tester des voitures volantes. « La seule chose que nous ne ferons pas, c'est les essais sur des explosifs », a tenu à rassurer Brumley. Non loin de la frontière avec le Texas, Hobbs a connu une faible croissance au cours des dernières années. Les responsables locaux ont beaucoup travaillé pour faire de la ville un hub économique pour les entreprises, en marge des éventuelles motivations qui peuvent être liées aux ressources énergétiques.

Le projet CITE, qui arrive donc à point nommé pour la ville, devrait créer 350 emplois directs et 3 500 emplois indirects. Pour le moment, la ville est quelque peu isolée du monde. Seuls deux vols directs quotidiens sont assurés par l’aéroport de Hobbs. Mais celui-ci tente d’obtenir un service quotidien vers Albuquerque et Denver pour désenclaver la future ville fantôme et, pourquoi pas, toute la région de Lea.

Badr Lebnioury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...