Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitelundi 14 mai 2012 à 16h29

Que deviennent ces "maisons de l'horreur" ?


La demeure de Prikopl, où fut enfermée pendant plus de 8 ans Natascha Kampusch
La demeure de Prikopl, où fut enfermée pendant plus de 8 ans Natascha Kampusch
La demeure de Prikopl, où fut enfermée pendant plus de 8 ans Natascha Kampusch (©Wikimedia)

Les demeures où ont été commis les crimes les plus abominables, ou qui ont abrité les pires criminels, ont une histoire propre après ces drames. Certaines sont vouées à la démolition - et tombent donc dans l’oubli - alors que d’autres bénéficient d’une seconde vie. L'une d'entre elles a même intégré le patrimoine de... la victime.

(LaVieImmo.com) - « Ah ! Si les murs pouvaient parler », écrivait Lamartine. S'ils ne parlent pas, ils témoignent cependant de destins troublants, ce que raconte LaVieImmo.com à travers l'histoire de cinq lieux d'horreur. Du domicile du tueur en série Sowell à Cleveland, à la villa louée par Landru, en Seine-et-Oise. Cinq maisons qui font froid dans le dos, qui sont aujourd'hui détruites, abandonnées... ou ont tout simplement changé de propriétaire !

1 - « La maison de l’horreur », à Cleveland

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Cette maison située au cœur de Cleveland a été celle d’Anthony Sowell, l’un des serial killers les plus terrifiants de l’Ohio. Les voisins se plaignaient depuis plusieurs années des odeurs qui émanaient de cette demeure et qui empestaient tout le quartier. Entamant une enquête sur ce quinquagénaire ex médaillé de l’armée, les forces de l’ordre finissent par se rendre à son domicile en 2009 et font alors une découverte macabre : plusieurs cadavres en décomposition, dans la maison même et un dans le jardin. Les recherches débouchent ensuite sur la mise au jour de 11 corps, de femmes sauvagement assassinées. Reconnu officiellement coupable de meurtres, viols et kidnappings, Sowell a été condamné à la peine de mort le 12 août 2009. Le 12 205 Imperial Avenue, surnommé « maison de l’horreur » par les médias américains, a été démoli sur ordre des autorités. A noter que le même destin attend la sinistre demeure de Marc Dutroux, le tueur pédophile de Charleroi, en Belgique. A la place, un jardin dédié au souvenir des victimes pourrait voir le jour.

2 - La maison de Michel Fourniret, à Sart-Custinne (Belgique)

France Soir est revenu en février dernier sur le devenir de la masure de Michel Fourniret, surnommé le « monstre de Ardennes ». Celui-ci a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, sans remise de peine possible, par les justices française et belge, pour cinq meurtres et deux assassinats de jeunes filles, qui lui sont attribués dans les deux pays. Il a en effet été reconnu coupable de neuf meurtres commis entre 1987 et 2001, et plusieurs autres non élucidés lui sont attribués. L’adresse du 18, rue de Vencimont à la sortie de la ville belge, où ont vécu « les époux diaboliques » Fourniret et qui fut le point de départ de l’enquête criminelle, est désormais connue. Trop, peut-être, puisque celle-ci est actuellement à l’abandon, et le fils du meurtrier lui-même se refuse à la vendre, a expliqué le quotidien. Les curieux qui poussent la balade juste devant la porte peuvent ainsi voir que les fenêtres sont condamnées, et des plaques en bois y ont été apposées.

3 - La maison Priklopil, geôle de Natascha Kampusch en Autriche

Etrange destin (bien que sans comparaison avec l'histoire vécue par Natascha Kampusch) que celui de la maison dans laquelle fut séquestrée la jeune autrichienne. C’est au domicile de Wolfgang Priklopil, que celle-ci était retenue prisonnière de son bourreau, ingénieur de profession, durant 8 ans et demi (soit 3 096 jours, le titre de son ouvrage). Après que son fils se soit suicidé sous un train dans les heures qui ont suivi l’évasion de la jeune fille, Mme Priklopil a décidé de léguer la maison à la victime, en guise de dédommagement pour les années de cauchemar que lui a fait subir son fils. Un étrange héritage, que Natascha Kampusch s’est refusée par la suite à vendre ou à raser. Elle a même déclaré à ce sujet s’y rendre de temps en temps.

4 - La villa Tric de Gambais, l’antre de Landru

C’est dans cette villa cossue de Gambais, en Seine-et-Oise, que le tueur en série français le plus connu de la première moitié du XXème siècle a commis les crimes infâmes qui lui ont valu l’échafaud, en 1922. Henri Désiré Landru, d’abord petit escroc puis maniaque du crime, a en effet été condamné pour avoir tué, dans cette villa qu'il avait louée pour l'occasion, pas moins de 11 personnes entre 1915 et 1919. Si des zones d’ombres subsistent encore à l’heure actuelle, il est très probable que les victimes ont d’abord été découpées. Les têtes, les mains et les pieds ont sans doute été incinérées dans la cuisinière de Landru, le reste des corps ayant été enterré dans le jardin. Après sa condamnation, la villa Tric fut d’abord pillée, avant d'être vendue d’abord à un restaurateur, puis cédée de nouveau à des particuliers.

5 - La maison de Dupont de Ligonnès, à Nantes

Théâtre de la tuerie de Nantes, la demeure de la famille de Xavier Dupont de Ligonnès a été mise en vente en février 2012. C’est ici que le 21 avril 2011 ont été découverts les cadavres de sa femme et de ses enfants, âgés de 13 à 20 ans. Après près d’un an de mise sous scellés pour les besoins de l’enquête, les forces de police ont fini par rouvrir les lieux. Après quoi, la bâtisse du 55, boulevard Schuman, a pu mise en vente par la propriétaire, nous apprenait en avril 2012 Paris Match. « Située dans un quartier prisé, dotée d’un jardin au cœur du centre-ville, la maison serait estimée 400 000 euros ». Le père de famille et meurtrier présumé est toujours activement recherché par la justice.

Retrouvez les prix immobiliers au m², ville par ville

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 28/12/2013 à 20:20 par Tom Bombadil

    Attention, certaines maisons où il s'est déroulé des événements graves avec morts violentes peuvent conserver "l'imprégnation" de ce qui s'est déroulé... Ensuite certains parlent alors de "présences" ou de "fantômes"... Si cela n'était point fondé dans certains cas précis, pourquoi des chiens refusent-ils d'y entrer ?

  • 0 Reco 17/11/2013 à 13:35 par sharoty

    je ne vois pas du tout le souci, je me fiche de savoir ce qu'il s'est passé dans la maison avant mon arrivée :s si le prix baisse tant mieux, ça fera des heureux

  • 0 Reco 15/10/2012 à 01:41 par titemiss21

    j'aimerais vivre dans la maison n°5 , mais 400 000€ sa fais mal ! sont un peut con , ils la vendront jamais à s'prix la , surtout que les gens connaissent l'histoire de cette maison ..

  • 0 Reco 30/08/2012 à 20:38 par Breizh

    Pas 400 000 euros. 40 000 €

  • 0 Reco 24/05/2012 à 21:34 par antoine

    bah!!! , nos braves AI vont bien réussir a dénicher un couple de jeunes pigeons bobos avec encore toutes leur belles plumes pour acheter ces maisons ..:)))

  • 0 Reco 22/05/2012 à 10:53 par lolo

    la famille ligonnes étaient locataires, les pauvres proprios qui louaient à la famille sont vraiment mal tombés en leur signant un bail !

  • 1 Reco 21/05/2012 à 08:37 par Fab5

    Pareil y a eu des meurtres dans tous les cas

  • 1 Reco 21/05/2012 à 08:25 par uteck

    c'est pas des maisons de l'horreur ,pour moi des maisons de l'horreur c'est AMYTIVILLE LA MAISON DU DIABLE.

  • 2 Reco 20/05/2012 à 23:02 par @clacia

    au proprio pourquoi ?

  • 0 Reco 20/05/2012 à 22:25 par clacla

    moi j'aimerai savoir dans le cas de Ligonnes, qi la maison se vend deja, a qui revient le fruit de la vente?????

  • 2 Reco 20/05/2012 à 20:33 par moon

    J'ai su 6 mois après mon emménagement dans un appartement avec mes 2 enfants, que le précédent locataire y avait tué son épouse !!!

  • 1 Reco 20/05/2012 à 18:14 par Mouais

    no chaud ni froid,je dors bien partout, faut juste se déconnecter le cerveau pour pioncer vous savez...............*yanw * LOL

  • 4 Reco 20/05/2012 à 16:50 par Ludwig F

    Alors je ne suis pas du genre phobique, je ne crois pas aux fantômes etc. Mais acheter une maison où il y a eu un massacre alors que le tueur court toujours... Non merci !

  • 4 Reco 20/05/2012 à 13:37 par raisonnable 75

    Allons, dans toutes les vieilles baraques il s'est passé des trucs glauques. On ne le sait pas quand on achète, voilà tout.

  • 0 Reco 20/05/2012 à 12:59 par mamadou dias

    Moui je vit a nates, pas loins de cette maison et quand jai vu me meurtrier jai eu des frissons, je ali deja vu c lorreure

  • 1 Reco 20/05/2012 à 12:58 par delpine

    c nul, moi je ferai la mm chose que c criminel !

  • 5 Reco 20/05/2012 à 07:45 par mouné

    je ne pourrais habiter dans aucune de ces maisons, il faut les détruire !

  • 6 Reco 19/05/2012 à 19:41 par lise

    Je suis de Nantes. Lorsque je passe devant cette maison, j'en ai des frissons. Non, je ne pourrais y habiter. J'en ferais des cauchemars.

  • 4 Reco 19/05/2012 à 19:22 par belge

    le maison de marc dutroux possède une toile géante pour cacher la façade et le projet du parc a la place de la maison cela fais au moin 6 ans si pa plus qu'ils en parlent :s

  • 5 Reco 19/05/2012 à 16:44 par Einalem

    Surtout à 400 000€ elle ne risque pas de partir la maison de Ligonnes, ça doit être bien glauque de vivre dans une maison où s'est produit ce genre d'horreur.

  • 8 Reco 14/05/2012 à 17:56 par Dove

    Pour 20.000 je l'achète

  • 7 Reco 14/05/2012 à 17:26 par boris33

    Mais qui va voulioir acheté le maison de Ligonnes ? Qui ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...