Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitevendredi 9 août 2013 à 10h59

Un aéroport espagnol mis aux enchères !


L'aeroport de Ciudad Real est mis en vente
L'aeroport de Ciudad Real est mis en vente
L'aeroport de Ciudad Real est mis en vente (©Wikimédia Commons / Africa Twins)

L’aéroport de Ciudad Real, dans la province de Castille-La Manche, est à céder au plus offrant. Son prix de départ : 100 millions d’euros.

(LaVieImmo.com) - Un symbole de la démesure qui a accompagné la crise économique en Espagne est aujourd’hui bradé. L’aéroport de Ciudad Real, à 200 kilomètres de Madrid, va être vendu aux enchères. Sa mise à prix, de 100 millions d’euros, reste loin de son coût de construction, qui s’est monté à 1 milliard d’euros.

L’aéroport, bâti en 2010, a fermé ses portes aux voyageurs à peine deux ans plus tard. Et ce, après avoir été placé en liquidation judiciaire. Aujourd’hui, il n’y a plus âme qui vive dans les quelque 28 000m² que compte le terminal.

Piste de plus de 4 km de long

Prix Immobilier

Les prix au m2 de votre ville

A l’origine, l’aéroport, baptisé le Central, devait voir transiter chaque année entre 2,5 et 10 millions de passagers par an. « Il devait constituer le fleuron des infrastructures aéroportuaires espagnoles, voire européennes », note Le Figaro. Dans un premier temps censé accueillir les vols low-cost pour Madrid, le Central devait aussi désengorger le trafic de ce dernier, ainsi que celui de l'aéroport d’El Prat, à Barcelone. Sa spécificité : avec sa piste d’atterrissage de plus de 4 kilomètres de long, le Central était le premier d’Europe à être en mesure de faire décoller et atterrir des Airbus A380.

Filmé par Almodovar

Mais la ville de Ciudad Real n’a jamais été en mesure de « générer un trafic suffisant pour garantir la rentabilité de la structure », précise le quotidien. Le rythme de croisière annuel de l’aéroport était d’à peine 100 000 passagers, pour des vols hebdomadaires « qui se comptaient sur les doigts d’une main », selon Le Figaro. Ciudad Real a néanmoins connu son heure de gloire en septembre 2012, lorsque le réalisateur Pedro Almodovar est venu tourner son dernier film, Amants passagers, dans le décor surréaliste de ces installations déjà vides.

Pas un cas isolé en Espagne

L'Espagne n'en est pas à son coup d'essai en la matière. L’aéroport également flambant neuf de Castellon, dans la communauté de Valence, n’a quant à lui jamais eu l’occasion de voir transiter un seul avion. Il avait coûté à l'Espagne 150 millions d'euros.

Si les enchères du Central ne trouvent pas preneur, une autre enchère privée sera organisée, avec cette fois-ci pour prix de départ 80 millions d’euros. Et si, une fois encore, le succès n’est pas au rendez-vous, l’aéroport sera mis en vente par adjudication judiciaire. Donc très certainement, beaucoup moins cher...

Retrouvez l'incroyable histoire du village français mis aux enchères : cliquez ici.

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 17/08/2013 à 13:58 par Izno

    @Zorglub: En France, depuis que les communes ont perdues la TPE, les impôts locaux sont amenés à augmentés aussi. Quand à la dette de la France, je te laisse en juger. Sinon il n'y a pas d'investissement sans risque, je te le concède volontiers. je voulais dire aussi que je suis en congés depuis quinze jours et je me connecte tous les jours sur le bon coin et je constate que beaucoup de biens immobilier ont baissés sur la côte d'Azur. Peut être que ça prend enfin la bonne direction qui sait? A suivre à la rentrée, j'ai pour habitude de prendre mon temps en affaire.

  • 0 Reco 13/08/2013 à 17:52 par Zorglub

    @Izno: en investissant dans l'immobilier en Espagne, tu t'engages aussi et surtout à rembourser la dette espagnole via tes impôts locaux, qui sont amenés à augmenter...
    Cela dit, tu as raison, la vie y est douce. Mais à quel prix?

  • 0 Reco 09/08/2013 à 13:04 par Izno

    En Espagne les prix de l'immobilier ont été divisés par deux en 3 ans et ils risquent fort de l'être à nouveau dans les années à venir. L'Espagne pourrait devenir à la France ce que la France a été à 'Angleterre dans les années 1990. 700000 logements neuf qui ne trouves pas preneur entrainant la chute de l'ancien et pourtant l'Espagne c'est pas Tombouctou. La vie en Espagne y est très douce, le climat est particulièrement privilégié. On peu aujourd'hui y investir pour un appartement de 3 pièces sur la mer avec garage pour moins de 100 000 euros et ce n'est qu'un début.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...