Vasles
LaVieImmo.com
Insolitejeudi 8 novembre 2012 à 12h47

Un mystérieux legs fait le bonheur d'une maison de retraite


Le village de Vasles, dans les Deux-SèvresLe village de Vasles, dans les Deux-Sèvres (©Google Street View)

Une généreuse donatrice a légué 800 000 euros à la maison de retraite d’un village des Deux-Sèvres. Un geste que personne n'explique avec certitude : la quinquagénaire, décédée il y a deux ans, était inconnue dans le village.

(LaVieImmo.com) - Un petit magot providentiel. Une parisienne de 52 ans a fait don de 800 000 euros à la maison de retraite de Gatebourse, dans le petit village de Vasles (Deux-Sèvres). Une somme essentiellement composée de la liquidation de ses trois appartements parisiens, estimés chacun à 250 000 euros environ, rapporte La Nouvelle République. La commune, désignée légataire universelle dans son testament, ne s’explique pas vraiment la raison d’une telle générosité. Joëlle Sabathier, résidant dans le 10ème arrondissement de la capitale, n’avait a priori « pas d’attaches particulières ici », témoigne au Parisien Jean-Charles Pied, maire de la bourgade de 1 700 habitants.

Une lettre explicative

Ce pourrait être une raison familiale qui a motivé son choix. Une lettre écrite par la tante de la défunte en février 2012 a été retrouvée par la directrice de la maison de retraite, rapporte La Nouvelle République. La missive mentionne que son arrière-grand-mère a été résidante de l’établissement entre 1970 et 1976. Joëlle Sabathier a pu ainsi rendre visite à son aïeule et « tomber amoureuse de la commune », d’après l’édile. Ou bien juger que « les choses n’étaient pas comme il faut », pense plutôt une octogénaire du coin.

Toujours est-il que cette somme ira « directement dans les caisses du centre communal d’action sociale (CCAS) », indique le maire. Et ce, dans la mesure où l’établissement est dénué de personnalité juridique, « il n’est pas possible de lui effectuer un legs en direct », explique-t-il. Mais que l’on se rassure, un vote de la commune a d'ores-et-déjà affecté les fonds à diverses améliorations de la maison de retraite.

Le legs, ce cadeau parfois empoisonné

Le legs universel permet de transmettre la totalité de ses biens (son universalité) à une ou plusieurs personnes. Les communes et organismes peuvent en bénéficier, même si « certains sont des cadeaux empoisonnés », confie au Parisien le notaire Pierre Lemée. Et pour cause, l’intégralité du patrimoine cédé comprend l’actif, comme le passif ! Un juriste parisien confie à LaVieImmo.com que « l’attitude la plus sage à adopter, en cas de doute, est d’accepter un héritage à concurrence de l’actif net », c’est-à-dire après qu’un inventaire du patrimoine, dressé par un notaire, soit transmis porté à la connaissance du bénéficiaire.

Pour retrouver les prix de l'immobilier au m², ville par ville, cliquez ici.

Léo Monégier - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)