Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitemardi 5 juin 2012 à 12h37

Un village autrichien "cloné" en Chine


"Hallstatt China"
"Hallstatt China"
"Hallstatt China" (©TodaysMagazine)

Le célèbre village autrichien Hallstatt a été reproduit à l’identique en Chine, dans la province méridionale du Guangdong. Ce « clone », qui a suscité la colère de certains habitants de ce petit village alpin a coûté la somme de 940 millions de dollars.

(LaVieImmo.com) - Lorsque les Chinois décident de jumeler deux villes, ils ne font pas les choses à moitié. Dans un pays réputé pour son habileté à copier toutes sortes de produits commerciaux, ce projet fou de 750 millions d’euros semble être la tentative ultime d’imitation. A une demi-heure de Huizhou, une métropole de trois millions d’habitants, « Hallstatt Chine » espère devenir une nouvelle attraction touristique. Et le résultat n’est pas si déplaisant : le village « Made in China » reprend à l’identique les bâtiments de la petite commune autrichienne dont le tourisme et l’exploitation des mines de sel sont les principales sources de revenu. Tout a été mis en œuvre pour donner l’impression d’être en plein cœur de l’Europe. Avec ses maisons couleurs pastel, l’église du village avec sa tour de l’horloge, la place du marché, les touristes prenant en photo les ruelles étroites, on pourrait presque oublier que l’on se trouve en Asie… si on ne prend pas garde aux panneaux indicateurs écrits en chinois. « Au moment où j’ai foulé le sol du village, je me suis senti dans les Alpes », a déclaré à Reuters, un jeune résident de Huizhou. Et d’ajouter que « les agents de sécurité portent des costumes sympas et toutes les maisons sont construites dans le pur style européen ».

Des retombées économiques inattendues

Tout le monde ne partage pourtant pas le même enthousiasme. Le projet, conçu par un magnat des affaires chinois, a d’abord soulevé une polémique au sein même de Hallstatt. Les Autrichiens n’étaient, dans un premier temps, pas au courant de l’édification de ce qui allait devenir une réplique de leur village historique, vieux de plusieurs dizaines de siècles. Les autorités autrichiennes, au départ mécontentes du projet asiatique, ont depuis assoupli leur position. Elles ont pris conscience de l’opportunité de publicité que pouvait représenter une telle vitrine. Et ce, dans un pays où le marché touristique bénéficie d’une très forte croissance. « La contestation n’était pas si violente. Nous avons seulement été surpris de constater que l’on avait fait une réplique de notre village », a indiqué à l’agence de presse, le maire d’Hallstatt. Il s’est rendu en Chine avec une délégation autrichienne à l’occasion de l’ouverture officielle. Hallstatt, l’original, avait reçu en 2005 moins de cinquante touristes chinois. Aujourd’hui, ils sont des milliers à y aller chaque année.

Des villageois révoltés

En dépit de la « fierté » de certains responsables autrichiens, les résidents restent quant à eux sceptiques. « Je ne pense pas que ce soit une bonne idée », a déclaré à Reuters, Karin Höll, une habitante du village. « Hallstatt est tout simplement unique de par sa culture et ses traditions. Il est impossible de tout copier sur nous », ajoute-t-elle, révoltée. Mais qu’elle se rassure, « Hallstatt Chine » n’est pas prêt de figurer dans le patrimoine mondial de l’Unesco, à l’image de son homologue européen !

Badr Lebnioury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 05/06/2012 à 13:15 par Gironimmo

    Voilà un marché prometteur.

    faut faire un Paris en Chine comme cela tout le monde pourra se loger à Paris.

    plus besoin d'encadrer les loyers et les adeptes de l'encadrement ou la régulation seront au moins territoire conquis au pays de Mao le rouge sanguin...

    hahahaha


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...