Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitevendredi 30 octobre 2015 à 15h20

Une chapelle à vendre pour le prix d'un studio à Paris


La chapelle Saint-Nicolas, à vendre à Auvers-sur-Oise (95)
La chapelle Saint-Nicolas, à vendre à Auvers-sur-Oise (95)
La chapelle Saint-Nicolas, à vendre à Auvers-sur-Oise (95) (©bourse-immobilier.fr)

Amateurs de belle pierre ou de biens atypiques, pourquoi ne pas vous offrir une chapelle ? Celle d'Auvers-sur-Oise est à vendre, apprend-on. Et pour un prix pas si déraisonnable que ça...

(LaVieImmo.com) - "Un lieu d'habitation magique, exceptionnel". La petite annonce dénichée par France Bleu peut laisser songeur. Mais à y regarder de plus près, on comprend que les superlatifs ont ici toute leur place. C'est en effet une petite chapelle, du nom de Saint-Nicolas, qui se cherche un nouveau propriétaire à Auvers-sur-Oise (95) pour la "modique" somme de 233.000 euros. Soit le prix d'un studio de 29 mètres carrés dans la capitale, étant donné le dernier pointage de prix des notaires parisiens, à 8.000 euros le mètre carré exactement.

Attention, ce bien de 79 mètres carrés devra toutefois être rénové par son nouvel occupant : "tous travaux d'aménagement à prévoir", prévient ainsi l'annonce sur le site Bourse-immobilier.fr, ajoutant que l'espace peut être agrandi pour passer à 130 mètres carrés. Sans compter un terrain de 1.395 mètres carrés.

Récupérer les fonds pour rénover d'autres édifices religieux

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

L'objectif poursuivi par son propriétaire, l'évêché de Pontoise : récupérer des fonds sur ces biens qui ne sont plus fréquentés, "et ainsi permettre la rénovation d'autres édifices ou même la construction de nouvelles églises comme à Montigny-les-Cormeilles", précise la radio. "Cette église est totalement désaffectée depuis plusieurs années. Elle ne sert plus au culte" explique Jean-Yves Marchon, économe du diocèse de Pontoise. "C'est avec les fonds de ces actifs que nous pouvons penser l'avenir et construire dans des secteurs en développement", justifie-t-il. Bâtie en 1909 dans la ville de Vincent Van Gogh, la chapelle avait été fermée il y a longtemps et servait de lieu de stockage de livres pour un bouquiniste..

Pour atypique qu'il soit, ce bien est loin d'être le seul mis en vente par l'Eglise. Le marché des biens religieux est même en plein boom en ce moment : d'ici à 2030, entre 5 et 10% des bâtiments de culte devraient être mis sur le marché. Chaque année, ce sont entre 10 et 20 églises ou chapelles qui se retrouvent ainsi à céder, à des prix parfois très abordables.



Polémique autour de l'installation d'un KFC dans... une église !

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...