Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitevendredi 18 mai 2012 à 11h24

Une ville flottante au large des USA


Des installations sportives et de loisirs seront prévues sur le bateau
Des installations sportives et de loisirs seront prévues sur le bateau
Des installations sportives et de loisirs seront prévues sur le bateau (©www.blueseed.co)

Une ville destinée aux jeunes innovateurs, pourrait voir le jour en pleine mer en 2013, au large des côtes américaines. L'une des particularités de ce projet, nommé Blueseed, serait son statut de ville-Etat, ouverte à tout le monde.

(LaVieImmo.com) - Si vous êtes jeune entrepreneur mais que l’idée de vivre sur une île exotique vous trotte constamment l’esprit, Blueseed est fait pour vous. Le concept est à la fois simple et révolutionnaire. Il s’agit d’une ville artificielle érigée sur un gigantesque bateau, où des innovateurs issus de partout dans le monde pourront vivre, travailler et créer des liens. L’idée provient du co-fondateur de Paypal, Peter Thiel, qui compte réaliser son plan dans les prochaines années. C’est en puisant dans ses fonds propres que le riche homme d’affaire prévoit de créer cette « péniche » de luxe au large des côtes californiennes. Cette ville sur l’eau aura pour avantage de n’obéir à aucune contrainte gouvernementale, « et encore moins à de quelconques lois sur l’immigration », indique le site Blueseed.com.

1 200 euros par mois

Pour venir y vivre, aucun visa n’est donc requis. Le navire qui est plutôt décrit comme une sorte de Silicon Valley (le pôle américain des industries de pointe) décentralisée sur l’océan, sera livré complet. Il comprendra des espaces de travail et de vie, des espaces extérieurs avec beaucoup de verdure, ainsi que des activités sportives et de loisirs. « L’idée c’est que les startups et les entrepreneurs laisseront derrière eux leurs vies terrestres et feront du bateau, leur nouvelle résidence principale », explique Peter Thiel. Cependant, même si la Green Card n’est pas indispensable, il faut se porter candidat auprès des propriétaires pour prétendre avoir une place au sein du navire. Les heureux élus devront s’acquitter d’un loyer de 1 600 dollars (soit 1 260 euros) par mois pour vivre et travailler sur le paquebot.

Près de 700 réservations enregistrées

La proximité avec la Silicon Valley fait de Blueseed un potentiel axe de développement technologique non négligeable. Le projet attire essentiellement les cerveaux non américains. Selon le site Internet, plus de 675 personnes de plus de 50 pays différents ont déjà exprimé leur intérêt pour embarquer dans cette aventure. Une fois à bord, Peter Thiel assure qu’« il sera possible pour les résidents non américains de demander un visa de 180 jours pour aller sur le continent, au cas où un voyage d’affaire serait nécessaire ».

Des questions de logistique comme l’approvisionnement en nourriture ne semblent pas poser de problème aux instigateurs du projet. La proximité avec les côtes américaines (20 kilomètres) facilite davantage les besoins d’approvisionnement d’urgence. Blueseed prévoit de lancer sa ville flottante vers la fin de 2013. Si le succès est au rendez-vous succès, on pourrait voir un jour les vagues se transformer en immeubles de bureaux...

La vidéo du projet

Badr Lebnioury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...